Jean-François Vivier

  • 1940. Martin est médecin à Strasbourg. Sa femme, Élisabeth, est juive. Lors de l'invasion allemande, il l'envoie à Paris avec leur fille. Mais alors que les persécutions antisémites rendent la vie difficile dans la capitale occupée, Martin est engagé de force sur le front de l'Est. Ce destin familial dans la tourmente conduira Martin jusqu'à Berlin, en passant par le Berghof, sur les ruines d'un totalitarisme finissant. Entre son éthique et la réalité de la guerre, la ligne se révèlera étroite afin de rester humain dans l'inhumanité.

  • Léo est chef de patrouille. Sa patrouille intègre un petit nouveau. Mais certains se moquent de lui et le poussent dans ses retranchements. Entre activités scoutes et rivalités personnelles, la tension monte alors qu'ils se rendent à la Grande Chartreuse pour leur camp de Pâques.Et puis, il y a ce mystérieux moine accompagné d'un rapace...

  • En 1920, quand paraît pour la première fois une intrigue intitulée - The mysterious affair at Styles - le monde du roman ne sait pas encore que la plus grande créatrice d'enquête policière commence à écrire l'Histoire. 100 ans plus tard, nous avons le plaisir d'éditer cette adaptation fidèle du premier roman d'Agatha Christie, la "Reine du crime". Hercule Poirot, ancien inspecteur de police belge, réfugié de guerre, est invité par Hastings à résoudre une enquête bien compliquée, pleine de surprise, mais qui va construire la légende du plus grand détective du monde.

  • Nièce directe du général de Gaulle, Geneviève entre très tôt en résistance. Arrêtée, elle est déportée à Ravensbrück où elle passe des mois dans des conditions inhumaines avec ses compagnes de misère. Après quelques années à se reconstruire, elle découvre grâce au père Wresinski la situation de ceux qui vivent le dénuement le plus total à quelques kilomètres de Paris. Leur cause ne la quittera plus. Toute sa vie, elle se bat pour que les exclus du système soient reconnus dans leur humanité. Elle entre au Panthéon en 2015.

  • Il est des hommes qui se révèlent dans l'épreuve. Ils sont rares, mais Tom Morel en fait partie. Jeune lieutenant en 1940, c'est un contexte extraordinaire qui va révéler sa gloire militaire et sa grandeur humaine. Alors que l'armée française vit la débâcle, il résiste avec courage et ténacité aux hommes de Mussolini sur les plus hauts sommets d'Europe. Comment un homme de cette trempe aurait-il pu capituler ? Refusant tout compromis avec l'ennemi, il participe aux combats de « l'armée des ombres » avant d'entrer dans la lumière lors de son commandement du maquis des Glières.
    «Nous sommes faits pour une vie héroïque.»Tom Morel

  • Officier de marine et descendant d'une grande famille provençale, Honoré d'Estienne d'Orves est parmi les premiers à s'engager dans la Résistance. Il rejoint Londres et le général de Gaulle dès 1940. Organisateur du réseau Nemrod, il met en place la première liaison radio entre la France occupée et la France Libre. Son énergie, sa ténacité et son courage en font un modèle qui fera se lever de nombreux jeunes résistants.

  • Il est des hommes qui se révèlent dans l'épreuve : ils sont rares, Tom Morel fait partie de ceux-là. Jeune lieutenant en 1940, c'est un contexte extraordinaire qui va révéler sa gloire militaire et sa grandeur humaine. Alors que l'armée française vit la débâcle, il résiste avec courage et ténacité aux hommes de Mussolini sur les plus hauts sommets d'Europe. Comment un homme de cette trempe aurait-il pu capituler ? Refusant tout compromis avec l'ennemi, il participe aux combats de «l'armée des ombres» avant d'entrer dans la lumière de la stratégie maîtrisée lors de son commandement du maquis des Glières. Soutenu dans l'adversité par une vie spirituelle profonde, il a marqué à vie tous ceux qui l'ont côtoyé de près comme de loin. Sa mort exemplaire à 28 ans le place aux premiers rangs du panthéon des héros de la Résistance ! Pierre-Emmanuel Dequest est titulaire de l'École des Arts déco. Illustrateur pour la presse jeunesse depuis une vingtaine d'années (Terre sauvage...), il s'investit aussi beaucoup dans l'animation graphique des parcs nationaux. Sa connaissance et son attrait pour la nature l'ont naturellement conduit à ce projet dont l'histoire se déroule essentiellement dans la haute montagne. Passé maître dans l'emploi de l'aquarelle, il a souhaité réaliser cette BD en couleurs directes, pour le plus grand plaisir des yeux ! Jean-François Vivier a longtemps travaillé pour les éditions Dargaud et Lombard avant de voler de ses propres ailes et de créer Rêves de bulles, un label éditorial au profit d'oeuvres humanitaires. Aujourd'hui directeur de la collection BD des éditions Artège, il souhaite développer la BD historique pour sensibiliser chacun, de manière ludique, aux grands hommes de notre patrimoine historique. Tom Morel est ainsi le premier d'une longue série !

  • « Zanoobia », « Karin B », « Banya ». Ces noms font la Une de la presse internationale depuis plusieurs mois. Il s'agit de cargos de déchets toxiques, qui circulent sur les mers en direction des pays du Tiers Monde : ce sont « Les vaisseaux du poison ». Avec les noms des sociétés en cause et des « trafiquants », les circuits des cargaisons, les contrats, les montants financiers en jeu, voici les détails de ce trafic odieux et lucratif, qui risque de transformer l'Afrique occidentale - et d'autres pays pauvres - en véritables poubelles de l'Occident. Après une enquête minutieuse, François Roelants du Vivier ne se contente pas - dans ce livre - de révéler les « affaires », preuves à l'appui, et de dénoncer. Il analyse le fond du problème des déchets industriels et chimiques, et propose des mesures au niveau européen pour enrayer cette vague d'exportation. Voici, ouvert au grand public, avec le soutien autorisé d'Alain Bombard qui a préfacé l'ouvrage, un dossier brûlant qui concerne les décideurs, mais aussi tous les citoyens et les consommateurs.

  • « Zanoobia », « Karin B », « Banya ». Ces noms font la Une de la presse internationale depuis plusieurs mois. Il s'agit de cargos de déchets toxiques, qui circulent sur les mers en direction des pays du Tiers Monde : ce sont « Les vaisseaux du poison ». Avec les noms des sociétés en cause et des « trafiquants », les circuits des cargaisons, les contrats, les montants financiers en jeu, voici les détails de ce trafic odieux et lucratif, qui risque de transformer l'Afrique occidentale - et d'autres pays pauvres - en véritables poubelles de l'Occident. Après une enquête minutieuse, François Roelants du Vivier ne se contente pas - dans ce livre - de révéler les « affaires », preuves à l'appui, et de dénoncer. Il analyse le fond du problème des déchets industriels et chimiques, et propose des mesures au niveau européen pour enrayer cette vague d'exportation. Voici, ouvert au grand public, avec le soutien autorisé d'Alain Bombard qui a préfacé l'ouvrage, un dossier brûlant qui concerne les décideurs, mais aussi tous les citoyens et les consommateurs.

  • Dans cet ouvrage sont mis en évidence certains facteurs politiques, idéologiques, culturels, économiques, sociaux qui ont favorisé ou entravé la diffusion géographique différenciée des jeux, des sports et de l'éducation physique dans l'espace urbain qu'il soit français ou étranger.

empty