Pocket

  • Jean Valjean est vivant.
    Comment vivent Javert, Gavroche, Thenardier, Marius et Cosette. Ils sont entrés dans le panthéon de l'esprit humain et sont devenus nos familiers. Pendant soixante ans, Hugo a mûri ce feuilleton sublime, cette épopée géante de candeur et de générosité populaire, sans doute l'oeuvre la plus lue dans le monde. Quand paraît la première partie des Misérables, en 1862, Hugo écrit : " Ce livre, c'es le siècle, c'est un vaste miroir reflétant le genre humain.
    Maintenant, je peux mourir. " Cet ouvrage, c'est la réponse de la bonté et de la pitié au crime et au mensonge. Son éditeur l'avait prévenu : lorsque les épreuves sortaient de presse, les correcteurs, bouleversés, pleuraient.

  • Germinal

    Emile Zola

    Pour suivre le destin d'Etienne Lancier, Zola visite les bassins houillers, descend dans les puits, étudie Mars et Proudhon, s'informe sur les luttes prolétariennes. Mineur à la fosse du Voreux, dans le nord, Etienne prend pension chez les Maheu, ouvriers de père en fils. A leurs côtés, il lutte pour leur émancipation et, lorsque la grive éclate, il lente vainement d'organiser la lutte sociale. Mais la. faim entraîne bientôt les mineurs dans la violence et la troupe tire sur les émeutiers. La mine est inondée par l'anarchiste Souvarine. Les conséquences seront sanglantes. Etienne échouera., pour reprendre plus tard le combat. Le printemps naissant éveille en lui l'espoir qu'un " Germinal " fera enfin triompher la. justice...

  • Le drame de Jean Valjean, l'ex-forçat contraint au mal par l'injustice sociale, c'est "le vaste miroir reflétant le genre humain de son siècle".
    Sous le nom de Monsieur Madeleine, puis sous celui de Monsieur Fauchelevent, il devient propriétaire d'une maison et connaît les joies de l'amour paternel auprès de Cosette, arrachées à l'affreux couple Thénardier. Mais ces moments de bonheur seront de courte durée. Javert le traque avec l'acharnement d'un fanatique, inaccessible à la pitié. Roman policier, roman social, chef-d'oeuvre du XIXe siècle, Les Misérables n'ont pas encore pris fin.
    Les protagonistes ont encore bien des choses à vivre avant le bouquet final.

  • Le prince

    Machiavel

    Les grands textes du XVIe siècle.

    « Pour bien connaître la nature du peuple, il faut être prince, et, pour bien connaître celle des princes, il faut être du peuple. » Cherchant à rentrer en grâce auprès des Médicis, ses maîtres, le haut fonctionnaire florentin Machiavel leur adresse ce livre qui définit, il y a tout juste cinq siècles, tous les principes de la « realpolitik ». Comment conquérir le pouvoir et le conserver ? Faut-il préserver les monarchies, et par quels moyens ? Faut-il s'appuyer sur la fortune et la force plutôt que sur la religion et la morale ? Dans quel but user de la propagande d'État ? Sans illusion sur la nature humaine, Machiavel, bien loin du machiavélisme qu'on lui prête, haïssait la tyrannie. Pragmatique, il était républicain de coeur, dans cette république de Florence confisquée par les nobles et les banquiers.

    @ Disponible chez 12-21.
    L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE.

  • Jean Valjean comprend qu'il ne pourra pas toujours garder Cosette auprès de lui.
    Marius s'est épris d'elle et la jeune fille s'éveille à l'amour. Eclate alors l'insurrection de 1832. Marius s'est lié d'amitié avec des étudiants républicains et va se battre sur la barricade de la rue de la Chanvrerie, aux côtés de Gavroche, qui chantera là sa dernière chanson. " Le roman le plus grandiose du siècle ". Imagine-t-on un monde sans Fantine, Cosette, Javert ou Gavroche ? Il paraît qu'en visitant la maison de Victor Hugo, des touristes demandent où se trouve la chambre de Jean Valjean.

empty