Les Editions Chapitre.com

  • « Tempêtes sous les crânes » décrit les évènements qui se sont déroulés en France et dans le monde après la deuxième guerre mondiale et qui ont provoqué l'explosion de mai 68, suivie par le départ du général de Gaulle et son remplacement par Georges Pompidou, ce qui n'était sans doute pas l'objectif de la révolte de cette génération.
    Il ne s'agit pas précisément de la suite du récit « D'une guerre à l'autre », du même auteur, qui suivait l'évolution de deux familles dans les périodes douloureuses des deux guerres mondiales, mais il se situe dans sa continuité. Le lecteur rencontrera dans ce roman d'autres personnages imaginaires ou et réels, qui ont pour point commun d'avoir marqué chacune des époques évoquées.
    Celles-ci sont successivement décrites par deux témoins dont le lien est le milieu des variétés. Le premier rapporte l'expérience de sa soeur qui deviendra rapidement une idole des années yéyé, alors que le second mènera une carrière plus difficile, mais progressera dans ce métier grâce à son opiniâtreté.

  • L'action se déroule à la fin du xixe et au début du xxe siècle, en Mayenne.
    L'enfant de l'amour que porte Louise, nait enfant de la faute dont on chasse le père qui sera réputé inconnu, et qu'on arrache à sa mère, promise à une union arrangée.
    Abandonné, Hippolyte connait la dure vie des enfants de l'Assistance publique placés dans les fermes. Puis, son destin s'éclaircit à la faveur d'un placement bienheureux. Ses nouveaux maitres, Mathias et Francine, l'accompagnent avec leurs mots et leurs gestes à eux tout autant dans l'apprentissage de la vie rurale que sur l'intime chemin qui le conduira d'une serviabilité respectueuse et reconnaissante à une affection filiale. Puis Hippolyte fera sa vie d'homme avec Perrine, inlassablement maternelle qui après seize grossesses, ne sait plus vivre seule dans son corps. Le propos s'attarde sur des choses simples qui font une vie, mais aussi sur l'évolution de la ruralité à l'aube de la modernité, quand la capacité d'innovation et la technicité des jeunes viennent heurter l'autorité et les savoir-faire des anciens.

  • Mathilde pensait faire un voyage d'agrément, avec retrouvailles et exotisme en prime mais la réalité va être toute autre. Itinéraire jubilatoire sur le sol camerounais. Confrontation surprenante avec le monde africain, le récit oscille entre conte et comédie théâtrale, Aventure plus que mésaventure, « En double file » est un récit écrit sur un ton amusé pour une lecture décontractée.

  • Enfin une analyse de l'aide sociale à l'enfance réalisée par une famille d'accueil ! En effet, comment améliorer ce système sans impliquer les assistants familiaux avec leurs expériences concernant l'enfant relevant de l'ASE et les rouages qui l'entourent ?
    Après avoir cité les spécificités des enfants élevés hors de leur famille, l'auteure pointe les dysfonctionnements de l'ASE et propose des solutions regroupées dans un modèle nommé « le co-accompagnement de l'enfant en accueil familial ».
    Ce livre s'adresse à tous les intervenants qui sont amenés à s'occuper d'un enfant confié à l'ASE : professionnels de cette institution mais aussi des milieux médical, paramédical, de l'enseignement, de l'animation, des instances policière et judiciaire et de la sphère politique.

  • Chapitre 1 « Marc Page ? » - Il roulait trop vite ? - Oui. - Il s'est déporté sur la droite ? - Oui. - Il téléphonait ? - Oui. - Vous m'avez sauvé la vie ? - Oui. - Vous êtes ? - Soulagé. * * * Rien de sexuel. Quand je pensais à Justine, ça n'avait Rien de sexuel. Les derniers chiffres sont tombés : Rien de sexuel dans 99,999 % des situations (des cas recensés à ce jour) (nous sommes mercredi, depuis une minute). Quand j'étais avec Justine, ça n'avait Rien de sexuel. Quand je regardais ses jambes, en revanche, les statistiques s'affolaient : on chutait à 30 %. Ça n'avait Rien de sexuel à 30 %. Et si je m'abandonnais un court instant à la contemplation de ses roses lèvres : 25 %. Tous les autres pourcentages sont disponibles sur : materjustine.fr Ou sur : riendesexuel.com (là, tu cliques entre les seins de Justine, et c'est bon, tu as tout.) Voilà. On resta silencieux.

  • Lors de cette entrevue, Sylvie Martin ignorait qu'elle était sous couverture derrière un CV. Elle découvrit peu à peu que son métier était dangereux. Avant de devenir l'assistante du chasseur d'ombres, elle devra passer des épreuves très ardues. Cependant elle possède un don très particulier comme celui de son père. Fille unique d'une mère inconnue, elle vit sous la protection de son père et devra combattre les forces obscures avec l'aide du chasseur d'ombres. Tout le long de cette aventure le garçon aux cheveux rouge devient son ami. Il était le neveu de Bartha, une sorcière redoutable. Elle devra l'emmener loin de Saint-Baudille car le chasseur d'ombres pense qu'il pourra commettre des méfaits plus tard.

  • Au cours de ces chauds étés méditerranéens, le département du Var vit à l'heure du tourisme. Farniente pour les vacanciers, travail accru pour les autres, entre autres pour les forces de l'ordre ; les accidents en tous genres, les infractions et les délits habituels sont en augmentations avec l'afflux touristique en cette période ; c'est le quotidien de la police toulonnaise, un rituel bien ordonné depuis de longues années. Pourtant en cet été 2013, plusieurs meurtres vont briser la routine classique et interpeller varois et touristes plus habitués à la médiatisation d'accidents nautiques qu'à celle, plus brutale, d'assassinats ! La brigade criminelle de l'antenne varoise du SRPJ saisie, va devoir rapidement les élucider, surtout lorsque l'un d'entre eux, ô crime de lèse-majesté, est commis dans cette île paradisiaque de Port-Cros, parc national mondialement connu. Entre notables aux méthodes particulières et aux amitiés douteuses, à leur puissance financière et politique, et un passé relativement lointain enveloppant de son voile mystérieux les habitants de la petite île de l'archipel hyérois, les policiers de la PJ arriveront-ils à délier le fil ténu de cette intrigue singulière ?

  • Pitié pour votre chat, il a eu une journée compliquée. Entre les attaques de mouches, la piètre qualité de ses croquettes et les misères que lui font les humains, il a besoin de souffler... Lisez-donc ce journal de bord pour vous en convaincre !

    Se considérant comme salarié en charge de la sécurité de son appartement, le chat auteur de ces lignes a décidé de se faire le porte-parole de la condition féline. Il consigne jour après jour les événements de son quotidien, et livre, au détour de ses récits, un témoignage tant humoristique que lucide sur nous autres, hommes.

    Somme de 365 histoires en une, ce livre se lira d'une traite ou par petites touches, par les petits et les grands, amateurs de chats ou simplement curieux de découvrir l'espère humaine et ses paradoxes sous un autre jour !

  • Island Castaways Children est un orphelinat pas comme les autres. Il est tenu par Wendy D et quelques membres de sa famille. Cette décision de tenir un tel établissement est la ré­sultante du passé de la maîtresse de maison. Les enfants re­cueillis sont des enfants perdus. Ils ont été enlevés, tout comme elle, parce qu'ils refusaient de grandir. Alors qu'elle ramène des enfants dans leur famille, la voilà embarquée dans de nouvelles aventures avec son frère Michel et son ami le capitaine Hook.

  • Autrefois quand l'eau et la nourriture abondaient sur Terre, personne ne voulait croire qu'avec l'utilisation que nous en faisions, il viendrait un temps où les Hommes se battraient pour un litre d'eau potable et s'entretueraient pour un abri contre le soleil et le froid. Il y a eu bien sûr de temps en temps quelques personnes clairvoyantes pour sonner l'alarme et dire que nous avions abusé de notre belle planète bien au-delà de ce qu'elle pouvait supporter. Mais leurs cris n'ont pas eu d'écho, et on a continué à gaspiller l'eau et à empoisonner la flore et à brûler l'air sans se soucier de ce que nous allions laisser en héritage à nos enfants.
    Mais la prophétie de ceux qu'on prenait pour de pessimistes il-luminés a fini par se réaliser. La disette s'est vite installée et s'est généralisée touchant tous les pays, même ceux-là qui se croyaient à l'abri du besoin. Les révoltes se sont multipliées, suivies de guerres civiles qui n'ont épargné personne. Les scénarios les plus catastro-phiques que l'on avait élaborés furent dépassés. C'était pire que dans les plus horribles des cauchemars. Et une cinquantaine d'années a été suffisante pour anéantir tout ce que les Hommes avaient mis six mille ans à édifier.
    Il n'y a plus rien de tout cela maintenant. À présent, le monde n'est plus peuplé que par des hommes organisés en hordes qui écument la Terre à la recherche de la nourriture et de l'eau.
    Dans ce monde ravagé, un grand-père, qui a été témoin de l'effondrement de la civilisation, se lance avec sa petite famille sur les dangereux chemins de l'exode à la quête d'un havre où il serait encore possible de survivre en paix.

  • L'idée, cette étincelle de lumière, plus vieille que le monde, est la cellule constitutive de la pensée et de l'esprit. Elle est au commencement, au coeur et à la fin de tout. Ce sont les idées qui font la civilisation, les hommes et les cultures. Ce sont elles qui se reflètent sur le miroir de nos sociétés et de nos comportements. Lorsqu'elles changent, le monde change. Il n'y a rien d'aussi puissant que l'idée dans l'univers ! Depuis près de quatre mois, des vagues d'idées nouvelles, se déversent sur la page « Révolution Séraphique » du réseau social facebook.
    Un grand mouvement d'idées est déjà né, et il touchera les côtes de la politique, de l'économie, des sciences et de la culture, des armées, des sports, des arts, des techniques, de la famille, des religions et de toutes les assises de notre civilisation. Le présent ouvrage se veut le premier d'une série qui vous fera découvrir les messages de Sophos Holy, et les réactions des milliers de sympathisants qui suivent son mouvement.

  • La jeune femme dont je vais vous parlé dans ces quelques pages, va sûrement vous impressionner. Elle a eu des déboires et des déceptions jusqu'au viol et elle a su se relever à chaque fois.

  • Au jour 3, débute l'enquête pour découvrir qui serait l'auteur de la tentative de meurtre sur M. Anthony Alvaro. Les enquêtrices Isabelle Lamarre et Hyacinthe Paré rencontreront huit suspects qui se déclare-ront tous innocents. Parmi eux se rencontre un pasteur. Une véritable plongée sera effectuée dans leur intériorité. L'équipe « la tronçon-neuse » de la Sûreté du Québec investiguera les derniers crimes de la nuit qui seraient reliées au groupe de motard les « Malos Diablos ». Une pression sera exercée sur leur présumé chef incarcéré, Gérard Casgrain, aux fins de fournir des informations privilégiées. Une équipe de la GRC se retrouve aux aguets. La récupération politique du gouvernement relativement à la tentative de meurtre s'avèrera un coup fourré. Des liens seront découverts entre l'évêque anglican de Montréal et la victime. Au jour 4, lors d'une vérification de routine sera démasqué le vrai coupable. Un suspense de page en page.

  • La ville de Notre-Dame-du-Chêne est assaillie par une suite d'événements criminels qui débute, lors d'un orage, par une tentative de meurtre sur un psychocriminologue. La victime se nomme Anthony Alvaro. Au sein de l'organisme communautaire « La métanoïa », il travaille auprès des alcooliques et des toxicomanes hors-la-loi. Ce crime initial, est-il le résultat d'une vengeance exercée par un client déçu ? Ou a-t-on voulu éliminer une personne qui en savait trop ? Ou est-ce un message envoyé aux forces de l'ordre de se tenir loin du crime organisé ? La po-lice est plongée dans une confusion inévitable et dans une effroyable ambiguïté. Récupération politique, intrigues, secrets. Une anxiété généralisée imprègne la société dans son ensemble qui se retrouve divisée entre la droite et la gauche. Une chro-nique, heure par heure, du drame et de son dénouement.

  • Cet ouvrage qui rappellera bien des souvenirs à nos anciens, maintenant dans le quatrième âge, est le témoignage mis en forme, d'une adolescente, Lysiane, qui a vécu le Débarquement, à Caen, le 6 juin 1944.
    Les évènements nous sont contés chronologiquement et tels qu'elle les a perçus, avec ses yeux de jeune fille de quinze ans.
    Le récit commence en 1939. Le 20 août de cette année-là, Lysiane fête ses dix ans, chez sa grand-mère, à Blonville-sur-Mer, sur la côte normande.
    La guerre qui menace contre l'Allemagne, éclate, dix jours plus tard.
    Lysiane vit l'exode de juin 1940, avec sa mère et ses frères et soeurs, jusqu'en Mayenne, la terre des ancêtres où vivent encore beaucoup de cousins qui les accueillent à bras ouverts.
    Elle croit mourir, lors du bombardement de Caen, du 10 février 1943.
    Puis, apprentie-couturière, elle livre, sans savoir à qui elle a affaire, des robes à la maitresse française du chef-adjoint de la Guestapo de Caen, à l'hôtel Malherbe.
    Lysiane a quinze ans, à Caen, le 6 juin 1944.
    Dix jours après le Débarquement, elle quitte Caen pour se réfugier à Poussy-la-Campagne, à dix kilomètres de la ville. Mais, les combats la contraignent, le 22 juillet 1944, à reprendre le chemin de l'exode.
    Elle revient, à l'automne 1944, dans une ville de Caen, en ruines.

  • Comprendre ce qui se passe aujourd'hui dans le monde et ce qui nous attend demain est une nécessité pour tout décideur politique et pour tout citoyen qui entend intervenir dans les choix qui décident de son avenir. Cet ouvrage a pour but de contribuer à cet éclairage alors que nous sommes entraînés dans un flux d'événements qui donnent lieu à une intense manipulation des esprits.
    Cet ouvrage regroupe trois communications faites dans des contextes différents en 2007, 2009 et 2011 mais qui, à la relecture, s'enchaînent avec une grande cohérence. Les deux premières procèdent à un état des lieux dans le contexte de la crise que nous traversons. La troisième envisage ce qui nous attend dans un avenir proche et les choix devant lesquels nous nous trouvons si nous voulons éviter le pire et si nous voulons, comme le dit le titre, « créer un monde nouveau ».
    La première partie : « L'Economie dans tous ses états » analyse le fonctionnement du système économique qui s'est imposé depuis le virage des années 80 où, sous l'impulsion de Ronald Reagan aux Etats-Unis et de Margaret Thatcher en Grande Bretagne, un capitalisme néo-libéral pur et dur a pris le pouvoir, dans la plupart des pays du monde.
    La deuxième partie : « Le virage du capitalisme » revient, en s'inspirant d'un ouvrage fondamental paru récemment1, sur l'importance du virage pris par le capitalisme dans les années 80. La crise qui, à l'issue des années 70, met fin à la période des trente glorieuses, rend obsolète la situation de compromis qui s'était établie entre le capitalisme prédateur du début du XXe siècle et les régulations imposées par les luttes sociales et par l'action des Etats.
    La troisième partie : « Créer un monde nouveau » est tournée vers l'avenir, un avenir proche où de graves menaces pèsent sur notre survie. Alertés par les catastrophes climatiques qui se multiplient et par la raréfaction des ressources énergétiques et alimentaires, qui risquent de provoquer des guerres meurtrières, nous disposons de deux sources pour comprendre à quel stade de l'évolution nous sommes arrivés, ce qui risque de se passer et ce que nous avons à faire pour échapper aux désastres qui nous menacent et bâtir un monde d'harmonie et de paix. Ces deux sources sont, d'une part, un certain nombre de traditions anciennes principalement d

  • Avec toujours un train d'avance sur nos idées européennes, les USA montrent l'exemple. Nos puissants groupes modernes sont souvent nés d'une observation, d'une étude, d'un copié-collé de la première puissance mondiale. L'hôtellerie, les changements d'habitude dans la restauration, ou les trusts de la grande distribution, nous en rappellent quelques virages essentiels.
    L'objectif de l'auteur n'est pas d'étudier les conséquences réelles, positives et négatives, que ces changements ont entraînées. Nous entrons avec lui dans une autre industrie avant-gardiste américaine dont il prévoit l'application luxuriante dans nos pays européens.
    Trente ans après les premiers investissements privés américains dans un secteur, jusqu'alors réservé au public, les contrats sont alléchants et les résultats d'une rentabilité exceptionnelle. Les nouveaux complexes industriels américains ne gèrent-ils pas à présent un commerce plus lucratif que la drogue ?
    Le nouveau Président de la République Française en a fait son cheval de bataille pendant la campagne électorale. Las de ces déficits chroniques et de ces gouffres sans fond, les hommes et les femmes françaises le suivent en masse. L'effort passera, entre autres, par la suppression totale des fonctionnaires travaillant dans ce secteur.

    C'est ici que l'auteur lâche son imagination fertile.
    Motivée par l'esprit de rentabilité imposé par le Cartel, une idée folle a surgi du crâne de l'un de ses dirigeants ! Un projet démentiel prend racine et entraîne le lecteur dans un monde surprenant :
    Artémis est né !

    Après la lecture de ce livre, la question vous effleure : une véritable fiction ?
    L'avenir nous le dira !

  • Et s'il ne vous restait qu'un seul jour ici-bas ? : Ce jour-ci.
    Comment alors chanteriez-vous les rires et les pleures de votre existence ?
    « Vivre avec l'idée de la mort rend plus vivant que jamais ! »
    L'écrivain, poète, nous transporte à travers un fond narratif dans une poésie libre et spirituelle. Une vague de vers nous invite dans une conscience libérée de nos pensées compulsives, une subtile observation de la vie qui passe, d'où naît à la fois le désir de saisir un monde caché derrière cet univers physique qui nous semble si réel et une volonté de vivre pleinement chaque jour qui s'envole, quelles que soient les circonstances de notre présent.
    Ne chantant pas l'hymne de la mort, l'auteur nous invite à prendre conscience de notre vie et du fait qu'elle n'a en réalité toujours tenue qu'a un fil, la mort ne nous préviendra jamais ! Ainsi à travers sa poésie, le jeune poète nous exhorte à vivre tout en allant au bout de nos rêves car qui d'autre le ferait si ce n'est que nous-même ?
    Un jour ici-bas, vous quitterez probablement ce monde et vous ne saurez jamais quand ; qu'aurez-vous accompli ? Comment aurez-vous apprécié le monde et ses mystères? Comment aurez-vous vécu chaque moment de votre vie ? Et plus que tout comment aurez-vous aimé ?

  • Les grands esprits voient toujours le monde tout petit mais le petits esprits voient toujours le monde très grand. Notre planète est un minuscule grain de sable dans l'infini océan de l'espace intersidéral. Il est absurde de tracer des frontières dans cette chambre de l'édifice cosmique qui est une et indivisible. La terre est à l'image de l'homme. Les Etats représentent ses tissus organiques et les hommes ses cellules vivantes. La tête, le foie ou le coeur ne peuvent envisager leur équilibre en détruisant les reins, l'estomac ou le pancréas. Le mal des dents sera toujours ressenti par tous les autres organes du corps et celui qui ne lave que le visage, les aisselles ou le bassin, sans prendre un bain qui le purifiera entièrement restera sale. La société est un organisme dans lequel toutes les cellules travaillent les unes pour les autres. Il n'existe ni commerce, ni exploitation, ni conflit entre les organes d'un même corps. Il n'y a que des échanges vitaux, harmonieux et bienveillants. Le capitalisme et le socialisme ne se nourrissent pas de cette sagesse naturelle et ils créent des divisions, des guerres, des individualismes et l'épuisement des tissus du corps social. Il est urgent de remplacer ces théories économiques par une doctrine qui s'inspire de la structure et du fonctionnement du corps humain, qui est lui-même fait à l'image de Dieu et de l'univers.
    Cet ouvrage vous convie à la découverte du « Corporalisme et de l'Ecclésialisme », deux nouvelles doctrines qui se complètent et qui sont porteuses d'espoir, pour la construction d'un monde de justice et de paix.

  • Ce fascicule permettra de guider le débutant dans la découverte de l'Aïkido.
    Un bref historique, les règles de pratique et dénomination des techniques de base de cet Art créé par Maître Morihei UESHIBA.
    Pour les plus anciens, ce fascicule édité dans un format de poche sera un utile aide-mémoire.

  • Clara est devenue tétraplégique à l'âge de neuf ans. Elle a dû se battre contre le corps médical et contre sa famille pour s'en sortir. Elle s'est reconstruite en résistant et en trouvant l'amour.

  • Métro, boulot, dodo.
    Votre vie est comme emportée par la boucle infernale de la routine.
    Les jours se succèdent et se ressemblent.
    Tous.

    Dans le monde monotone où vit Gabrielle, ses jours lui sont prédits par Les Pages du destin. Tout est écrit à l'avance. Un inconnu les rédige, les populations les lisent. Il s'agit de la loi fondamentale, créée par un Gouvernement mystérieux.
    La jeune fille a guetté les signes. Elle a observé le monde qui tournait un peu trop rond. Et elle a agi.

    Comme Gabrielle, observez le monde, questionnez vos Pages, et réécrivez votre Histoire...

  • À quelques jours de ses 14 ans, Paul est confronté au terrorisme.
    Sous ses yeux, sa soeur, son frère et 30 autres enfants sont pris en otages à Loyada, tout près de Djibouti en Afrique de l'est.
    Deux d'entre eux seront tués, plusieurs autres blessés, lors de l'opération de libération.
    Le traumatisme est toujours présent, d'autant qu'une chape de plomb s'est abattue sur cette affaire, si peu connue 41 ans après les faits.
    Entre temps, Paul va connaître la maladie.
    Pendant les 15 dernières années, il affrontera 3 cancers différents.
    Il est toujours sous la menace de 2 d'entre eux, qui ne se guérissent pas.
    Ce récit est le témoignage de son vécu de la prise d'otages et de la lutte contre la maladie.
    Des moments de vie plus ou moins heureux le parsèment : ses voyages et ses rencontres à travers le monde, le harcèlement au travail,...
    Le message de Paul est multiple.
    D'abord, il entend redonner de l'espoir à ceux qui sont confrontés à la maladie.
    La lumière peut être au bout de l'interminable tunnel.
    Ensuite, il souhaite que les ex otages soient reconnus, notamment des pouvoirs publics.
    Enfin, il rend hommage à ses médecins, aux libérateurs de sa soeur et de son frère, tout comme aux bénévoles qui se mobilisent en faveur de ceux touchés par la maladie ou le terrorisme.

    Les droits seront versés à des associations qui soutiennent les victimes du cancer et du terrorisme.

  • Aventure Africaine

    Tout en repassant l'histoire, on aborde lentement la côte africaine, la zone tropicale mystérieuse, magique, mal connue. On rencontre les peuples, le tribalisme, le particularisme. On découvre des coutumes indigènes, le charme, les couleurs, les senteurs de la jungle et de la savane. On s'imprègne de l'atmosphère particulière, du climat politique incertain, cruel de l'époque. Un paradoxe avec la douceur de vivre, la légèreté des moeurs qui se mêlaient bien souvent à l'horreur. Pour enfin comprendre pourquoi «L'Africain Blanc» d'alors, aventurier anticonventionnel, fasciné par l'exotisme, par l'érotisme qui s'en dégage, attiré par l'appât du gain, à su s'adapter, s'intégrer, aimer les peuples qui le lui ont bien rendu.

    Fiction historique, ce roman jette un regard sur une époque post coloniale, sans faire preuve d'afro-centrisme, de comparaisons hasardeuses, ni d'interprétations fortuites, qui procèdent bien souvent d'une incompréhension des peuples et d'une méconnaissance du continent :

    L'aimer c'est le comprendre !

empty