Le pré aux clercs

  •  0500 Mais la mystérieuse histoire du peuple des fées ne s'arrête pas là. Ces êtres de lumière ont une génèse,, des rites précis, une religion (le nouveau testament des fées), des fêtes communautaires, une histoire du costume, des légendes en pagaille, une oeuvre littéraire et musicale importante (elles écrivent, entre autres, de la poésie)...
    Ecrite pa un des plus grands spécialistes français de la féerie et illustrée par trois dessinateurs de talent, Sandrine Gestin, Davie Thiérrée et Amandine Labarre, cetteGrande Bible des Féesest destinée à tous les amoureux du merveilleux et de des plus belles incarnations.0300Cet album, véritable grimoire magique, vous invite à découvrir les mille et une facettes enchanteresses  du peuple merveilleux des fées.Créatures merveilleuses, d´apparence féminine, dotées de pouvoirs surnaturels, généralement bienveillantes, les fées ont le pouvoir d´exaucer les voeux des mortels et de les protéger. Mais la mystérieuse histoire du peuple des fées ne s´arrête pas là. Ces êtres de lumière ont une genèse, des rites précis, une religion (nouveau testament des fées), des fêtes communautaires, une histoire du costume, des légendes en pagaille, une oeuvre littéraire et musicale importante (elles écrivent, entre autres, de la poésie)... Cet ouvrage rassemble en six livres (Le livre des origines, Le livre historique, Le livre poétique, Le livre des prophétesses, Le nouveau testament des fées et L´Apocalypse des fées) l´essentiel de leur vie et de leur savoir. Illustré par trois dessinateurs de talent, Sandrine Gestin, David Thiérrée et Amanadine Labarre, cette grandeBible des féesest destinée à tous les amoureux du merveilleux et de ses plus belles incarnations.0600MAGIE-ET-FANTASY.COM- 06 décembre 2010 «On entre dans ce livre comme on pénétrerait dans un univers à part, avec le sentiment de parcourir un très vieux grimoire. La magie opère immédiatement, nul doute que les fées y ont apporté leur petite touche d'enchantement. Inutile de résister, la Grande Bible des Fées est indispensable!»PHENIXWEB.NET -01 décembre 2010 «Maître Brasey nous offre un livre idéal pour mettre sous le sapin: une nouvelle oeuvre de savoir et d'illustrations consacrée aux fées.»UNIFICATIONFRANCE.COM -18 novembre 2010 « Tous les aspects qui concernent les fées sont évoqués et détaillés dans cet ouvrage magnifiquement illustré.»ENCRE NOIRE-16 novembre 2010 «Le lecteur trouvera, dans cet opus majeur, tous les thèmes récurrents qu'Edouard Brasey puise dans la manne légendaire avec un talent inégalé qui l'impose aujourd'hui, comme le grand encyclopédiste du merveilleux».   

  • Le Necronomicon - guide de l'Empire des morts - est un ouvrage ésotérique, mais pas n'importe lequel... il révèle des incantations secrètes capables d'invoquer et de soumettre les forces anciennes (extras-terrestres ?) qui auraient peuplé la terre avant l'arrivée des hommes... Lovecraft, célèbre écrivain américain, fait référence à ce grimoire dans son oeuvre. L'identité de son auteur, ainsi que l'époque à laquelle il aurait été écrit sont encore plus mystérieuses que son contenu, pourtant réputé hermétique ! Le public est généralement divisé en deux écoles : les rationalistes qui voient en lui le plus pur produit de l'imagination de Lovecraft (ce que lui-même laissait entendre), et les ésotéristes ou occultistes qui croient en son existence bien réelle ainsi qu'en celle de son auteur, Abdul al-Hazred, poète dément qui l'aurait écrit en 730 à Damas. Le mythe de l'existence de ce livre est tenace. Cet ouvrage est précédé d'un texte de Lovecraft rassemblant l'histoire du manuscrit, ainsi qu'un texte qui se lit comme un roman policier, dans lequel l'auteur explique comment il découvrit l'existence du manuscrit et la manière dont il se l'est procuré. La seconde partie est consacrée au Necronomicon - incantations et signes ésotériques variés se bousculent. L'épilogue est une belle évocation de la vie de Lovecraft.

  • «... Le tambour roule, chante, crie, pleure, se calme, s'amuse, caresse, se met en colère, rit. Il est magique sous les baguettes de Joseph. Et les enfants le suivent, durant toute sa tournée. Il y a là les plus fidèles : Pépé, Gégé, Dédé, Titi, Jojo et Dine. Dine, c'est une fille. Les garçons n'en voulaient pas dans leur bande et, au début, ont tout inventé pour la décourager. Ils lui ont tiré les cheveux, marché sur les pieds, ils l'ont pincée et traitée de « fille » et de tout, mais elle a tenu bon, pour rester avec eux, et maintenant ils l'ont adoptée, comme si elle était un garçon. Elle a le nez en l'air, des cheveux noirs, et elle court vite. Toute la bande, chaque jour, suit Joseph jouant du tambour comme s'il était leur chef et le Simplet se prend pour leur général. Il leur crie : « Garde à vous ! En avant marche ! » et tous obéissent. Joseph, c'est le Bon Dieu qui joue du tambour... »

  • Tenu depuis des siècles pour un livre-culte par les amateurs d'ésotérisme, ce texte longtemps indisponible est enfin réédité dans son intégralité.Le Grand et Le Petit Albert, ces deux fameux traités de magie noire et de sorcellerie, doivent être considérés comme des ouvrages dont la lecture n'est pas sans danger : ils s'adressent de préférence aux initiés car les recettes secrètes qu'ils révèlent - pour vaincre la chance, être heureux en amour, retrouver les affections perdues, acquérir la santé, construire sa fortune, se défendre contre ses ennemis - peuvent devenir des armes redoutables entre les mains des profanes.On apprendra à changer le plomb en or fin, à confectionner toutes sortes de talismans, à élaborer des parfums, à voir en songe la personne que l'on va épouser, à avoir de la chance aux jeux, à récupérer un pucelage perdu, à soigner ses maux...Ainsi, avec de la fiente de souris : "Il n'est rien de plus sûr que la fiente de souris mêlée avec du miel fait revenir le poil en quelque partie du corps qu'il soit tombé, pourvu qu'on en frotte l'endroit avec cette mixtion." Ou encore, avec des coquilles d'huîtres : " Les coquilles réduites en poudre, crues ou brûlées, mêlées acec un peu de beurre frais, ont une puissance merveilleuse pour dessécher les hémorroïdes qui fluent depuis longtemps."

  • Immeubles qui disparaissent, maisons du diable, châteaux et monastères hantés...

    Edouard et Stéphanie Brasey ont traqué les meilleurs histoires de hantises pour vous faire frémir de plaisir !
    Les lieux, paraît-il, ont une âme. Ils ont en tout cas une mémoire. Ils conservent, imprimé dans les murs des vieilles maisons, des appartements inoccupés, des châteaux au passé historique (le Petit Trianon), des maisons possédées par des présences démoniaques (Amityville), mais aussi des prisons, des asiles (celui d'Athens aux Etats-Unis), des cimetières, le souvenir des êtres humains qui, au fil des années ou des siècles, y ont vécu, aimé, souffert, avant d'y mourir de leur belle mort, ou le plus souvent d'une mort douloureuse, violente ou tragique.

    Ces défunts, emportés contre leur gré dans un autre monde inconnu, qui les intriguait, les effrayait sans doute, les terrorisait peut-être, ont parfois du mal à se détacher de ces lieux où ils ont vécu leur vie et aussi l'instant de leur mort. C'est pourquoi ils ont la tentation de revenir de leur trépas dans le cadre qui leur est familier et auquel ils se sentent toujours attachés...



    Esprits malins et frappeurs, poltergeists, portes qui claquent, planchers qui craquent, fenêtres qui s'ouvrent brutalement, escaliers qui disparaissent, lustres qui tombent, fantômes qui chantent des airs d'opéra... Les enquêteurs de l'étrange vous aident à les reconnaître et les chassent loin de vos demeures.

    Amateurs de sensations fortes, voilà de quoi alimenter vos prochaines nuits blanches !

  •  0300Tout le savoir infernal ancestral à portée de main dans un grimoire d'exception.Ce traité, dans la tradition des précédents, a pour objectif de faire le point avec exhaustivité sur ces créatures surnaturelles que nous appelons "démons". Il évoquera la présence des démons dans les différentes cultures, religions et traditions ésotériques, et il analysera leurs fonctions. En interrogeant les écrits des occultistes du passé, Edouard Brasey donne au lecteur les clés pour mieux comprendre ces créatures qui suscitent l'effroi et pourquoi pas, apprendre à les invoquer - à ses risques et périls, bien entendu ! 4 textes de "démonologues" célèbres :Le Discours des sorciersde Henri Boguet (1603),Tableau de l'inconstance des démonsde Pierre Delancre (1620),La Sorcellerie en Francede Jules Garinet (1818) etLe Temple de Satande Stanislas de Guaïta (1915), ainsi que le grand tableau de la monarchie infernale et le gouvernement de l'enfer, viennent compléter ce grimoire maléfique.  

  • Le dernier volet des aventures des chevaliers de la Table ronde racontée avec des mots d'aujourd'hui pour des lecteurs du XXIème siècle Vivant dans une forêt isolée, élevé dans l'ignorance de la chevalerie par une mère soucieuse de le protéger, Perceval a peu de chances de revêtir un jour l'armure. Mais le destin fera de lui le plus grand chevalier de la Table ronde. Le plus grand par les armes, peut-être. Le meilleur par le coeur, sans aucun doute. Car lui seul peut retrouver le chemin du château du Graal et mettre fin au mal qui dévore le roi pêcheur ainsi qu'à la désolation qui s'acharne sur le royaume d'Arthur.

    Dernier volet de la légende arthurienne, ce troisième tome clôt les aventures du roi Arthur, de ses chevaliers, de Guenièvre, de Morgane. Talismans et lames nobles, saints ermites et ravissantes jeunes femmes, tournois et duels impitoyables... Ici, les chevaliers sont confrontés plus que jamais à la magie et au merveilleux.


    Dans cette trilogie enfin complète, Claudine Glot et Marc Nagels nous proposent une nouvelle vision du monde chevaleresque, résolument moderne et inédit, redonnant à tous les personnages de l'aventure arthurienne fraîcheur et humanité.

  • Les rituels les plus secrets, cachés au fond des bibliothèques depuis des siècles, sont réunis dans cet incontournable recueil de magie cérémonielle (noire).La magie cérémonielle a toujours eu et aura toujours des adeptes. C'est dans les grimoires que se trouvent révélés la science du sacré, l'accès au monde de l'Invisible. Leur valeur est inestimable. Longtemps, ces petits manuscrits ont circulé sous le manteau ; à travers eux les moines, les maîtres en théologie, les savants alchimistes transmettaient leurs secrets pour conjurer les sorts, et obtenir de la divinité toute - puissante de merveilleux privilèges.Eprouvée par des siècles de pratique, cette liturgie occulte n'était connue que des ésotéristes.Grimoires et rituels magiquesest la réunion de ces différents traités de magie. Il contient :Le Livredes conjurationsdu pape Honorius (élu en 625, et qui raconte-t-on, réunit à Rome tous les grands magiciens),Enchiridionde sa Sainteté le pape Léon III (élu en 795 ;iIl fut le grand ami de Charlemagne qui le recueillit quand des événements malheureux le chassèrent du Vatican),Le Dragon rougeou Livre du diable (attribué "aux grands sacrificateurs du culte de Yahvé),La Poule noireou Le livre de la science du Bien et de Mal,Le Génie et le trésor duVieillard des Pyramides(on y relate le voyage initiatique de trois pèlerins de Babylone, qui sous les ruines du temple de Salomon pénètrèrent dans diverses salles, où des prodiges les attendaient),La Chouettenoire (suite de la narration duVieillard )et Le Rituel de Haute Magie de Cornelius Agrippa (traité de rituels sataniques).

  • Bien souvent dans la littérature, le mal nous apparaît sous les traits séduisants d'une femme. Ce récit de Clemence Housman en est une parfaite illustration.

    Au coeur de l'hiver, alors qu'il fait nuit et que la neige a recouvert chemins et forêts, une étrange et fascinante créature fait irruption dans une ferme. Les paysans, tout d'abord effrayés par cette apparition surnaturelle, sont vite séduits par Fourrure blanche et l'un deux, Sweyn, en tombe immédiatement amoureux.La magnifique jeune femme à la peau blanche et au regard de feu doit son surnom à l'élégant manteau de loup blanc qui lui recouvre entièrement le corps.Le frère jumeau de Sweyn, Christian, parti depuis de longues heures à la chasse, débarque alors que tous ses amis entourent Fourrure blanche et la pressent de questions. En arrivant à la ferme, son regard avait été attiré par de larges empreintes de pattes de loup dans la neige qui s'arrêtaient juste devant la porte de la ferme. En guise d'animal, une femme se tient au milieu des siens ébahis.Pressentant un grave danger, il cherche à alerter son frère, mais ce dernier ne veut rien entendre.Quelques jours passent, quand Rol, un enfant de 4 ans disparaît mystérieusement puis c'est au tour de la vieille Trella... Un frisson d'angoisse passe sur le village, mais personne n'ose s'avouer que Fourrure blanche est à l'origine du mal. Christian n'a alors plus qu'une idée en tête : retrouver la femme loup et lui faire expier ses crimes.Cette première histoire de loup-garou est un grand classique de la littérature imaginaire, encore méconnu en France. Jean-Pierre Dionnet, grand amateur de fantastique, revient dans sa préface sur la naissance du mythe du loup-garou et sur la collaboration de Clemence et Laurence Housman. Deux virtuoses des récits angoissants.

  •  0500« Pas besoin de se retrouver en pleine nuit dans un château isolé au milieu d'une forêt, le mystère peut être tout proche. Je suis convaincu que c'est le mystère de proximité qu'il faut explorer.»Claude Arz Que ce soit sur les traces d'une légende à Paris, en plein coeur de la forêt de Brocéliande, au pied des « arbres guérisseurs » ou encore sur la colline envoutée de Rennes-le-Château, les mystères d'hier et d'aujourd'hui forment un univers parallèle propre à exciter l'imaginaire.
    Ces histoires, de passionnantes enquêtes de terrain, sont autant d'aventures humaines, fortes et symboliques. Une façon de franchir les portes de l'invisible. Et de réenchanter le monde.Claude Arz est spécialiste des légendes et traditions populaires françaises depuis plus de vingt ans. Il a écrit de nombreux ouvrages sur le sujet, dontLa France insolite, Mystères et légendes de nos campagnes, Croyances et légendes de la mer.0300Une plongée au coeur des mythes et légendes enfouis au plus profond de la campagne française.On dit que la France est cartésienne, mais les apparences sont trompeuses car il existe un goût tout particulier pour les énigmes historiques et les hauts lieux légendaires, goût qui remonte à l'époque romantique et même jusqu'au Moyen Age.Ainsi, lorsqu'on parcourt les routes de France, on découvre un autre visage, plus curieux, souvent méconnu, toujours étonnant, quelque fois inquiétant. Claude Arz raconte des histoires qui nous parlent de légendes et de cultes populaires (la forêt de Brocéliande, les menhirs de Carnac), d'énigmes archéologiques (la vallée des merveilles, les mystères de Glozel), de paranormal, de trésors cachés (Rennes-le-château et l'abbé Saunière, le château de Monségur), de sociétés secrètes, d'alchimie et de sorcellerie, autant de thèmes qui excitent l'imaginaire. Respirons à pleins poumons les délicats parfums de l'étrange et découvrons un monde parallèle, fantastique où dansent et frétillent sorciers, druides, médiums et autres féticheurs.   

  • La tradition des "vrais faux traités" n'est pas nouvelle. D'illustres précédents ont inspiré cette nouvelle collection, à commencer par le Necronomicon, invention de l'auteur de romans fantastiques H.P. Lovecraft ou encore Le Livre d'Abramelin le mage de Robert Ambelain, attribué à un magicien cabaliste du XVème siècle et prétendument conservé à la bibliothèque de l'Arsenal. Plus près de nous, les fameux "Livres de sorts" que l'on trouve au collège de Poudlard fréquenté par Harry Potter donnent une bonne idée de la forme que prendront ces traités ésotériques.
    Des dessins au trait, des gravures anciennes et des tableaux synthétiques viendront agrémenter l'ouvrage, présenté comme un authentique document ancien reproduit fidèlement. Le lecteur aura ainsi le sentiment de tenir entre les mains un « livre magique ».Petit rappel : Le docteur Van Helsing est l'incarnation du chasseur de vampires, immortalisé par Bram Stocker dans son roman Dracula publié en 1897.

  • Dans un hameau perdu, Alban Vertigo rend visite à une vieille parente qui s'apprête à quitter sa ferme pour toujours. Parmi les objets religieux qu'elle lui confie, Alban découvre une lettre ancienne. A la Révolution, la fameuse Vierge du Puy aurait échappé au bûcher républicain. Celui qui retrouverait aujourd'hui cet objet mystique percerait une énigme surgie de la nuit des temps.Pourquoi les Vierges noires sont-elles noires ? Pourquoi avoir affublé Marie, la blanche, de la couleur des ténèbres et du péché ?A peine Alban s'est-il arraché à sa mélancolie pour suivre la piste que d'incroyables crimes rituels se déchaînent. Les cadavres sont retrouvés nus, ligotés en position foetale, une chauve-souris clouée sur le front, les yeux arrachés. Membres névrosés de secte, antiquaire éprise d'esthétisme, adorateurs de sainte Sara... tous recherchent frénétiquement cette relique qui focalisent les transes de tous les fanatismes.Mais qui est-elle donc cette Vierge du Puy pour qui ruisselle tout ce sang ? De quel pays, de quel culte, de quel temps est-elle issue ?Alban et l'étrange lieutenant Gargovitch enquêtent. Chacun à sa manière.Une intrigue policière menée de main de maître  jusqu'aux frontières de l'ésotérisme, des personnages attachants et profondément humains, un mystère qui remonte aux origines du christianisme, un tueur en série vraiment imaginatif, autant d'éléments qui font de cet ouvrage un roman original et captivant.

  • 4 000 ans d´histoire mondiale des prophéties. Toutes les prédictions et les visions qui ont marqué l'humanité Depuis les temps les plus reculés, quiconque peut prédire ce qui va arriver occupe une position inégalable aux yeux des autres. Celui qui dit l´avenir peut donc l´anticiper : c´est ce qui a toujours fasciné... et fait peur à la fois. Aujourd´hui encore, ce don mystérieux garde une aura particulière.

    Le Livre des prophéties explore la prophétie sous toutes ses formes, à travers l´histoire et dans le monde entier. Le prophète était le porte-parole des dieux, il tenait son autorité de ce qu´il transmettait le message divin. Il en était ainsi de la Sibylle, de la Pythie de Delphes, des chamans péruviens, de Mahomet ou des prophètes de l´Ancien Testament. Le prestige des devins reposait sur leur capacitéà atteindre des sources de connaissance inaccessible par d´autres moyens. Ces voies d´accès à la connaissance du futur sont les rêves prémonitoires, la divination ou d´autres formes plus modernes de la prophétie. Découvrez tous ces voyageurs spirituels : les druides, les augures romains, les magiciens, Cazotte, Nostradamus, Merlin.

    Pénétrez dans l´univers des grands utopistes comme Léonard de Vinci ou Jules Verne et tant d´autres personnages qui, se fondant sur la science et la raison, imaginent l´avenir... lequel demeure toutefois tout aussi imprévisible qu´autrefois.

  • Toutes à la fois tendres, troublantes, cyniques, inconvenantes a et drôles, ces « petites histoires horizontales » nous entraînent voluptueusement dans les méandres amoureux de la sexualité féminine : des découvertes enfantines à la verdeur éternelle, en passant par les déhanchements boulimiques de la trentaine, toutes évoquent un érotisme qui ose dire son nom. L'art d'aimer et de se faire aimer prend ici un fameux coup de plume dans l'aile...

  • « Après vingt-six ans d'un régime de parti unique et d'une politique socialisante, le premier suffrage démocratique de l'Algérie propulsait un mouvement qui se proposait d'établir une nouvelle forme de dictature. Dès le premier tour, le Front islamique du salut (FIS) obtenait 188 mandats. Il devenait certain que, trois semaines plus tard, il disposerait de plus de la moitié des 430 sièges soumis au verdict des électeurs. Beaucoup de citoyens, comme le gouvernement, avaient parié sur un score électoral islamiste évoluant entre le quart et le tiers des votants. Ce fut le choc. Les intégristes pavoisaient. Les adversaires étaient consternés. Quel était ce parti qui se réclamait de l'Islam et de la Charia, le droit canon musulman ? Pourquoi le plus moderne des pays arabes s'est-il retrouvé dans cette situation ? Quelles sont les causes de cette dérive ? Comment le FIS est-il parvenu à séduire tant d'individus, tant d'hommes et surtout tant de femmes ? » Rachid Mimouni

  • « Après vingt-six ans d'un régime de parti unique et d'une politique socialisante, le premier suffrage démocratique de l'Algérie propulsait un mouvement qui se proposait d'établir une nouvelle forme de dictature. Dès le premier tour, le Front islamique du salut (FIS) obtenait 188 mandats. Il devenait certain que, trois semaines plus tard, il disposerait de plus de la moitié des 430 sièges soumis au verdict des électeurs. Beaucoup de citoyens, comme le gouvernement, avaient parié sur un score électoral islamiste évoluant entre le quart et le tiers des votants. Ce fut le choc. Les intégristes pavoisaient. Les adversaires étaient consternés. Quel était ce parti qui se réclamait de l'Islam et de la Charia, le droit canon musulman ? Pourquoi le plus moderne des pays arabes s'est-il retrouvé dans cette situation ? Quelles sont les causes de cette dérive ? Comment le FIS est-il parvenu à séduire tant d'individus, tant d'hommes et surtout tant de femmes ? » Rachid Mimouni

  • Le radeau de la mémoire est tout ce qui subsiste de la vie emportée, jour après jour, sur le vaste océan de l'oubli. Né à Anvers en 1920, l'auteur raconte son itinéraire de soixante années, voyage tortueux entre la réalité et le rêve, dont il n'a en rien fixé la direction ni le mouvement. Conquis à dix-sept ans par le surréalisme, il fera en premier la connaissance de Magritte qu'il fréquentera assidûment pendant un quart de siècle. Du peintre il nous livre un portrait inattendu, celui de l'homme secret dont, quinze ans après sa mort, deux ou trois révélations ont quelque chance de stupéfier. De l'enfance interminable à la guerre démesurée, du bureau oppressant à la haute mer, de l'Amérique fantasque à la Chine irrespirable, l'auteur, en se découvrant aux autres, se montre aussi à lui-même, se composant et se défaisant à travers les morsures de l'ennui et les éclairs de la passion. Pourtant, il n'a guère le souci de vouloir se connaître, se bornant devant une vie qui n'est pas accomplie à éprouver un étonnement permanent mais tranquille, autant que faire se peut.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le radeau de la mémoire est tout ce qui subsiste de la vie emportée, jour après jour, sur le vaste océan de l'oubli. Né à Anvers en 1920, l'auteur raconte son itinéraire de soixante années, voyage tortueux entre la réalité et le rêve, dont il n'a en rien fixé la direction ni le mouvement. Conquis à dix-sept ans par le surréalisme, il fera en premier la connaissance de Magritte qu'il fréquentera assidûment pendant un quart de siècle. Du peintre il nous livre un portrait inattendu, celui de l'homme secret dont, quinze ans après sa mort, deux ou trois révélations ont quelque chance de stupéfier. De l'enfance interminable à la guerre démesurée, du bureau oppressant à la haute mer, de l'Amérique fantasque à la Chine irrespirable, l'auteur, en se découvrant aux autres, se montre aussi à lui-même, se composant et se défaisant à travers les morsures de l'ennui et les éclairs de la passion. Pourtant, il n'a guère le souci de vouloir se connaître, se bornant devant une vie qui n'est pas accomplie à éprouver un étonnement permanent mais tranquille, autant que faire se peut.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Avant de se retrouver en prison, Aymar Bude de Fontségugne a eu le temps de passer un Doctorat en droit. Ses études juridiques, en lui faisant apparaître à quel point la Justice n'est pas égale pour tout le monde, ont achevé de le brouiller avec sa classe d'origine. C'est aux Baumettes qu'il rencontre César-Auguste, petit voyou marseillais, fils du dernier guillotiné de France, un exemple dont il veut être digne. Entre le bourgeois dévoyé et le jeune truand va naître une étrange complicité. Aymar lui fait découvrir la littérature, ce monde fictif où tout est permis, puis l'informatique et son univers virtuel... En sortant de prison, César-Auguste devient un auteur à succès, en appliquant les recettes découvertes dans ses lectures. Mais le milieu littéraire - plus pervers à ses yeux que le Milieu tout court - le dégoûte, et il s'enfuit loin de tout. Quand il revient, rappelé par son vieil ami Aymar, c'est pour s'apercevoir que son dernier livre fait un triomphe. On voit César-Auguste partout, donnant des interviews à la télévision, s'étalant à la Une des journaux... Le seul problème, c'est qu'il n'a pas donné ces interviews... Et qu'il n'a pas écrit ce livre.

empty