Kana

  • Quand les hommes font face à la nature, c'est d'abord eux qu'ils affrontent !Un manga à vous couper le souffle! Dans une petite boutique népalaise, Fukamachi tombe sur un appareil photo qui pourrait bien être celui de George Mallory, le célèbre alpiniste qui fut le premier à essayer de vaincre l'Everest. Mallory disparût avec Andrew Irvine, lors de cette ascension en 1924, sans que l'on puisse savoir s'ils sont parvenus au sommet. Et si c'était seulement lors du chemin du retour qu'ils avaient eu cet accident fatal? Cela changerait l'histoire de l'alpinisme! C'est sur cette passionnante question que s'ouvre le chemin initiatique de Fukamachi qui sera amené à faire la rencontre de figures hautes en couleurs. Le dépassement de soi, l'aventure, la passion de la montagne sont les leitmotivs de cette formidable aventure signée Jirô Taniguchi!

  • Quand les hommes font face à la nature, c'est d'abord eux qu'ils affrontent !Fukamachi cherche toujours à en apprendre plus sur le fameux alpiniste Habu Jôji qui aurait retrouvé l'appareil photo de George Mallory sur l'Everest. Il fait la rencontre de Kishi Ryôko, la s?ur d'un jeune alpiniste qui a côtoyé Habu et celle-ci lui déclare être en possession du journal de Habu-san. Sa lecture va plonger Fukamachi, et le lecteur à sa suite, dans une aventure aux limites de l'extrême.

  • Quand les hommes font face à la nature, c'est d'abord eux qu'ils affrontent !Le tome 3 s'ouvre sur le 6 juin 1924, lorsque George Mallory et Andrew "Sandy" Irvine, bouteilles d'oxygène et vivres et appareil photo sur le dos, quittèrent le camp 4 accompagnés de huit porteurs pour tenter d'atteindre le sommet de l'Everest. On suit leurs traces jusqu'à l'altitude à laquelle ils ont disparu. Ont-ils atteint le sommet ?

    On retrouva des années plus tard quelques effets personnels mais jamais leur appareil photo Kodak ne refit surface officiellement. Le fabricant assure pourtant que si le film est encore dans l'appareil, il est possible de le développer, même plus de cinquante ans après. L'énigme serait-elle donc sur le point d'être résolue...? C'est la question que se pose Fukamachi, à Katmandou, en essayant de pister l'appareil photo qui lui a été dérobé et Habu Jôji qu'il a vraisemblablement ramassé près du toit du monde.

    "L'histoire de l'ascension des monts himalayens s'est poursuivie sans interruption depuis le 19e siècle. Mais elle est peut-être en train de se clore lentement, par l'intermédiaire de Habu. Et, par l'intermédiaire de l'appareil photo de Mallory, Fukamachi est là pour assister au tomber de rideau."

  • Quand les hommes font face à la nature, c'est d'abord eux qu'ils affrontent !Tandis que l'appareil photo qui aurait pu appartenir au célèbre alpiniste disparu George Mallory suscite toujours toutes les convoitises, Fukamachi entreprend de suivre en tant que photographe l'ascension clandestine de Habu Jôji sur la face Sud Ouest de l'Everest, en hiver et sans oxygène !! Habu accepte uniquement à la condition qu'ils n'aient plus de contacts une fois l'ascension commencée et que chacun se débrouille. Fukamachi rejoint alors Habu pour la période d'acclimatation à l'altitude où il va en apprendre un peu plus sur ce mystérieux et fascinant personnage et peut-être également sur lui-même !

  • Quand les hommes font face à la nature, c'est d'abord eux qu'ils affrontent !Habu, après avoir sauvé la vie de Fukamachi, continue son ascension clandestine de l'Everest.En levant les yeux, Fukamachi aperçoit la silhouette de Habu, minuscule, loin au-dessus de lui. Ses mouvements sont prodigieux...

    Pourtant, Fukamachi sent que pour lui, l'aventure s'arrête là, il a frôlé la mort. Les hallucinations se sont calmées mais la migraine ne le lâche pas, Il est redescendu en dessous des 7000 mètres où l'air est plus dense et Habu et son formidable exploit ne quitte pas son esprit...
    Voici l'épilogue de cette magnifique série qui atteint des sommets dans l'art du dessin et de la narration !

  • L'enfant ébranlé

    Xiao Tang

    Yang Hao, 10 ans, partage son temps entre l'école et les inévitables compositions à rédiger, ses copains, avec qui il joue aux jeux video, et sa vie à la maison. Yang Hao est à l'âge où l'on fait des choses dont on n'est pas toujours fier et dont on aimerait se repentir. L'âge où l'on fait des rencontres que nos parents n'apprécient guère. Son père, absent depuis de long mois pour son travail, est enfin de retour à la maison. Ce père qui va venir le chercher après les cours, celui qui va le protéger des plus grands, celui qui va le comprendre... Du moins, c'est ce qu'imaginait Yang Hao. Mais les choses vont prendre une autre tournure. Une dernière rédaction, avec pour thème « décrivez votre père » va être l'occasion pour Yang Hao de se confronter à la réalité. Faire descendre de son piédestal son père pour s'en construire un « idéal » fait de ses rencontres. Yang Hao va tout simplement grandir.

  • Ma vie en prison

    Hong-Mo Kim

    Corée du Sud, mai 1980. En pleine période d'instabilité politique, des manifestations d'étudiants et de syndicats réclament la fin de la corruption et la révélation des malversations de l'état. Le gouvernement militaire sud-coréen leur oppose une répression violente. À Gwangju, 6e plus grande ville de Corée du Sud, l'armée avec le soutien de la loi martiale perpètre un véritable massacre : 163 morts, 166 disparus et plus de 3 000 blessés. 17 ans plus tard, révolté quand il se rend compte de la gravité de ces faits et de l'impunité de leurs responsables, Yongmin, jeune dessinateur et étudiant à l'université de Hongik, délaisse ses études pour rejoindre les mouvements étudiants de protestation, réclamant justice. Lors d'une manifestation, il est arrêté par la police et incarcéré. Il rejoint alors une cellule où il va devoir se familiariser avec les gangsters, meurtriers et autres détenus de droit commun !! L'auteur nous offre une plongée dans l'histoire contemporaine de la Corée du Sud. Mais c'est surtout une saine piqûre de rappel : la liberté d'expression est un droit chèrement acquis et qui n'est jamais irrévocable !

  • Shigeo est un élève très studieux qui vit seul avec sa mère. Alors que les vacances d'été débutent, il est contraint d'aller vivre chez son père, Hanao. Ce dernier est un trentenaire qui a quitté le foyer pour devenir joueur de base-ball professionnel dans l'équipe des Tokyo Giants. Tout oppose ce père rêveur qui est resté un grand enfant et son fils, plus terre-à-terre, qui ne pense qu'à ses études. Finalement, il se pourrait bien que Shigeo découvre que l'apprentissage de la vie ne se fait pas qu'à l'école...

  • Le samouraï bambou t.1

    Taiyo Matsumoto

    Un manga signé Taiyou Matsumoto, le plus digne représentant du manga underground japonaisSoîchirô, samouraï sans maître, passe ses journées paisiblement, à flâner, à discuter avec les enfants. Jusqu'au jour où des hommes lui cherchent querelle et où il dégaine son sabre et les châtie facilement... Pour s'éviter la tentation de le dégainer, Soîchirô décide de ne plus porter à sa ceinture qu'un sabre de bambou. Ainsi commence sa nouvelle vie d'homme fort, faiblement armé!

  • Shigeo est un élève très studieux qui vit seul avec sa mère. Alors que les vacances d'été débutent, il est contraint d'aller vivre chez son père, Hanao. Ce dernier est un trentenaire qui a quitté le foyer pour devenir joueur de base-ball professionnel dans l'équipe des Tokyo Giants. Tout oppose ce père rêveur qui est resté un grand enfant et son fils, plus terre-à-terre, qui ne pense qu'à ses études. Finalement, il se pourrait bien que Shigeo découvre que l'apprentissage de la vie ne se fait pas qu'à l'école...

  • Shigeo est un élève très studieux qui vit seul avec sa mère. Alors que les vacances d'été débutent, il est contraint d'aller vivre chez son père, Hanao. Ce dernier est un trentenaire qui a quitté le foyer pour devenir joueur de base-ball professionnel dans l'équipe des Tokyo Giants. Tout oppose ce père rêveur qui est resté un grand enfant et son fils, plus terre-à-terre, qui ne pense qu'à ses études. Finalement, il se pourrait bien que Shigeo découvre que l'apprentissage de la vie ne se fait pas qu'à l'école...

  • Le samouraï bambou t.2

    Taiyo Matsumoto

    Un manga signé Taiyou Matsumoto, le plus digne représentant du manga underground japonaisSoîchirô mène enfin une vie tranquille à Edo. Dans cette ville, il est très apprécié des femmes et des enfants. Il a renoncé à la pratique du sabre, mais il ne s'est

  • Un témoignage exclusif et inédit sur les coulisses de l'après-catastrophe !Depuis l'accident de Tchernobyl, la destruction d'une partie de la centrale de Fukushima est la plus terrible catastrophe nucléaire civile qui ait frappée la planète.

    Suite à cet événement, un auteur de manga s'est fait engager anonymement comme ouvrier pour travailler dans la centrale afin de raconter le quotidien de cette usine et de ses réacteurs endommagés.

  • Le quartier de la lumière

    Inio Asano

    Tasuku est un "accompagnateur", il aide les désespérés par téléphone en les guidant dans leur suicide. Il entretient des liens très forts avec sa meilleure amie, Haruko, et attend avec elle, tous les jours, sur le lieu de son agression, le moment de sa vengeance. Tout bascule le jour où Tasuku se rend compte qu'il a aidé le père de Haruko à mourir !

  • Ma maman

    Kun Wu Li

    Au travers du portrait de sa maman, Li Kunwu nous conte l'histoire d'une Chine qui n'est plus. Celle de la période pré révolutionnaire. Et si la spécificité de la révolution chinoise tient à sa dimension paysanne par rapport la révolution ouvrière russe, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi à la lecture de ce nouveau récit. Le décalage entre la vie dans les villes et celle des campagnes est si édifiant qu'on se voit presque plongé en plein moyen-âge. Avec son dessin toujours aussi incroyable, Li Kunwu nous parle du peuple, des petites gens, de la manière dont ils vivaient, de leurs croyances... dans cette Chine de la fin des années 1930. De la même manière que nous avions découvert comme jamais auparavant la famine qui avait frappé la Chine sous Mao dans « Une vie chinoise », Li Kunwu nous offre une fois encore un document rare et poignant sur l'Histoire de la Chine. Il y la grande Histoire et puis la petite, celle de sa maman, ballotée sans cesse entre le village de sa mère et la maison du seigneur où travaille son père. C'est l'histoire des relations maritales, familiales à l'époque, et celle de la place de la femme...

  • Le troisième et dernier tome du manga documentaire sur l'après catastrophe. Un ouvrage à l'écriture neutre qui permet de se faire sa propre opinion sur le nucléaire et la vie des ouvriers qui travaillent dans ce milieu.

  • Depuis l'accident de Tchernobyl, la destruction d'une partie de la centrale de Fukushima est la plus terrible catastrophe nucléaire civile qui ait frappée la planète.

    Suite à cet événement, un auteur de manga s'est fait engager anonymement comme ouvrier pour travailler dans la centrale afin de raconter le quotidien de cette usine et de ses réacteurs endommagés.

  • Un manga signé Taiyou Matsumoto, le plus digne représentant du manga underground japonaisSôichirô essaie de profiter du mieux possible de sa nouvelle vie de samouraï désarmé dans les bas quartiers d'Edo avec des leçons de philosophie données aux enfants,

  • Un manga signé Taiyou Matsumoto, le plus digne représentant du manga underground japonaisKikuchi a été arrêté. Si cette nouvelle a de quoi réjouir Soichiro, ses ennuis ne sont pas finis pour autant. En effet, le seigneur Taki n'a pas dit son dernier mot et il lance à ses trousses ses vassaux, Takebe et Oomurasaki, que Soichiro connaît bien pour les avoir déjà rencontrés par le passé, un lointain et douloureux passé...

  • Un manga signé Taiyou Matsumoto, le plus digne représentant du manga underground japonais Décidément, Soîchirô ne peut pas vivre tranquille. Alors que Kikuchi, qui en voulait à sa vie, a été arrêté, un autre ennemi est arrivé... Mais comme si cela ne suffisait pas, la prison va prendre feu et on va décider de libérer les prisonniers le temps de l'incendie. Evidemment, Kikuchi va en profiter pour s'enfuir...

  • Après que Jûzo lui ai révélé la vérité sur ses origines et se soit donné la mort, Sôichirô se prépare pour son dernier combat contre Kikuchi ! La conclusion finale de l'histoire de Sôichirô dans un dernier duel au sabre sera grandiose. La fin d'une série

  • Le samouraï bambou t.7

    Taiyo Matsumoto

    Un manga signé Taiyou Matsumoto, le plus digne représentant du manga underground japonais Au domaine de Tateishi, la famille Taki est ébranlée ! Alors qu'il n'y avait pas d'héritier, la découverte d'un fils caché du maitre a divisé la famille. D'un côté

  • Les histoires du recueil ne sont pas toujours roses. Elles nous racontent l'histoire de collégiens, d'un père qui se fait licencier, d'une jeune femme qui retrouve une ancienne lettre qu'elle a écrite elle-même cinq ans auparavant, ... Ces petits bouts de récits sont un apprentissage de la vie. Ils nous poussent à toujours aller de l'avant malgré les hauts et les bas du quotidien.

  • Un manga signé Taiyou Matsumoto, le plus digne représentant du manga underground japonais Selon les gardiens de la prison, Kikuchi aurait succombé de la tuberculose dans sa cellule. Pourtant, il a été aperçu à Edo. Daïzaburo Mikoshi charge Genji de retrouver Kikuchi. Même s'il est un homme important, Mikoshi est un idiot, les villageois disent de lui qu'il est possédé par son sabre. Comble de tout, il a une requête à faire auprès de Kikuchi, une requête un peu folle, à son image.

empty