FeniXX réédition numérique (Maloine)

  • À notre époque, où les sciences exactes, jusqu'ici essentiellement réductionnistes, commencent à s'ouvrir à des points de vue plus globaux, le problème des inter-relations entre les divers niveaux des systèmes que l'on étudie, se pose avec plus d'acuité que jamais. Les sciences humaines, depuis longtemps confrontées à ce genre de questions, ont ici beaucoup à dire, et Étienne Got apporte, dans cette optique, une contribution originale. Pour l'auteur, la question « Qu'est-ce qu'un pays adulte ? » est scientifiquement pertinente. Pour prouver qu'on n'a pas affaire là à une simple analogie, il met en parallèle, d'une part la séquence des étapes par lesquelles, dans la famille, l'individu passe pour devenir adulte et, d'autre part, la séquence des étapes grâce auxquelles, en une durée plus ou moins longue, s'établit, dans un pays, la démocratie. Il met en lumière un schéma évolutif commun aux deux évolutions : la statique de ce schéma est assurée par une structure triangulaire - deux instances et une base (pour le pays : exécutif, parlement et peuple ; pour la famille : homme, femme, fratrie) - et sa dynamique par le jeu complexe des rapports de l'animus et de l'anima, dans le sens qu'a donné à ces termes la Théorie de la bisexualité.

  • À notre époque, où les sciences exactes, jusqu'ici essentiellement réductionnistes, commencent à s'ouvrir à des points de vue plus globaux, le problème des inter-relations entre les divers niveaux des systèmes que l'on étudie, se pose avec plus d'acuité que jamais. Les sciences humaines, depuis longtemps confrontées à ce genre de questions, ont ici beaucoup à dire, et Étienne Got apporte, dans cette optique, une contribution originale. Pour l'auteur, la question « Qu'est-ce qu'un pays adulte ? » est scientifiquement pertinente. Pour prouver qu'on n'a pas affaire là à une simple analogie, il met en parallèle, d'une part la séquence des étapes par lesquelles, dans la famille, l'individu passe pour devenir adulte et, d'autre part, la séquence des étapes grâce auxquelles, en une durée plus ou moins longue, s'établit, dans un pays, la démocratie. Il met en lumière un schéma évolutif commun aux deux évolutions : la statique de ce schéma est assurée par une structure triangulaire - deux instances et une base (pour le pays : exécutif, parlement et peuple ; pour la famille : homme, femme, fratrie) - et sa dynamique par le jeu complexe des rapports de l'animus et de l'anima, dans le sens qu'a donné à ces termes la Théorie de la bisexualité.

  • Un des intérêts principaux de la théorie des catastrophes est, sans doute, d'établir un pont scientifiquement fondé entre les sciences exactes et les sciences humaines. Ses modèles possèdent un contenu à la fois géométrico-dynamique et morphologique, au sens structuraliste du terme. Il est donc naturel de les appliquer à des phénomènes relevant, à la fois, d'explications réductionnistes (par exemple neurophysiologiques) et d'explications structurales (par exemple linguistiques). Tel est le cas des phénomènes phonétiques - dits de perception catégorielle - à travers lesquels le traitement perceptif des sons du langage opère la discrétisation d'un flux audio-acoustique continu. Par l'usage de la méthodologie et des modèles catastrophistes, l'ouvrage se propose d'unifier les conceptualités - jusqu'ici en conflit - de la phonétique psychophysique et de la phonologie structurale, cette dernière ayant servi de paradigme au structuralisme linguistique en général.

  • « Chacun des mots-clés, système, structure, fonction, évolution, fait l'objet d'un chapitre d'analyse une et profondément originale... »«Je suis certain que le lecteur attentif de ces pages, scientifique ou philosophe, sera tout naturellement conduit à mener, à partir de son champ d'expérience, sa propre réflexion sur les thèmes élaborés par l'auteur, en dialogue constant avec lui, et qu'il pourra ainsi bénéficier d'un éclairage nouveau en ce qui concerne les démarches de l'esprit scientifique ». André Lichnerowicz

  • Les quatrième et cinquième parties de Topologie et Perception, réunies dans ce volume, traitent de sciences humaines. La quatrième partie porte sur la sociologie et la psychologie. La genèse, l'organisation et l'évolution des sociétés, les principaux comportements des individus, sont, en particulier, analysés et interprétés à la lumière du corpus d'observations générales rassemblées dans la première partie de l'ouvrage. Il se dégage de ces analyses une impression de nécessité et de cohérence, source pour l'esprit d'une vive satisfaction. Divers modèles sont proposés par ailleurs, adaptés à la description de quelques caractéristiques morphologiques ou dynamiques des sujets d'étude. On s'intéresse notamment au phénomène mental, qui, dans la réalité, procède par effets de champs. La cinquième partie est consacrée au langage, outil de modélisation, et de ce fait, souvent modèle lui-même. Sont examinés les aspects phonétiques, scripturaux et typologiques des langues, l'expression des grandes catégories grammaticales. Conformément au projet général de l'ouvrage, le but recherché est moins d'établir l'indispensable inventaire des faits linguistiques, que d'essayer de comprendre la raison de leur présence.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty