FeniXX réédition numérique (Erasme)

  • Nikolaus Lenau (1802-1850), né en Hongrie, d'origine et de langue allemandes, fait - semble-il - partie des poètes qui échappent à toute tentative de classification. Les vieux manuels scolaires français s'accordent à le ranger sous la rubrique « Romantisme », reconnaissant toutefois que son oeuvre sonne, en quelque sorte, le glas de ce mouvement littéraire. Parmi les critiques allemands, certains l'ignorent complètement, d'autres le comptent parmi les poètes politiquement et socialement engagés, ou en font un représentant du « Biedermeier ». Bien peu ont reconnu ses talents littéraires et musicaux (Lenau était excellent violoniste), ont essayé de comprendre ce « marginal » - Le terme de « Weltschmerz » fait cependant l'unanimité. Ce mal du siècle apparente Lenau à Bryon, à Musset, à Léopardi ou Pouchkine. Qui était réellement Lenau ? Un être déchiré, prisonnier de ses contradictions, de son hypersensibilité, incapable de se fixer, géographiquement et intérieurement, sorte de Juif errant de la littérature qui sombra dans la folie. La question résiste à l'analyse : Lenau fut-il - oui ou non - un poète romantique ?

empty