Fabert

  • Un panorama de quinze pédagogues, théoriciens et/ou praticiens, dont les idées ont marqué leur époque et influencent toujours la pédagogie aujourd'hui.

    Un panorama de quinze pédagogues, théoriciens et/ou praticiens, dont les idées ont marqué leur époque et influencent toujours la pédagogie aujourd'hui. Chaque chapitre s'articule de manière similaire : sur fond de biographie, une présentation des idées - dont l'émergence a pu être liée à un contexte politique ou social, à une période historique clé, ou s'alimenter des thèses de pédagogues antérieurs -, suivie d'une sélection de textes fondamentaux des pédagogues présentés.

    Les auteurs présentés : Rousseau (Genevois, 1712-1778), Pestalozzi (Suisse, 1746-1827), Frbel (Allemand, 1782-1852), Robin (Français, 1837-1912), Ferrer (Espagnol, 1859-1909), Steiner (Autrichien, 1861-1925), Dewey (Américain, 1859-1952), Decroly (Belge, 1871-1932), Montessori (Italienne, 1870-1952), Makarenko (Russe, 1888-1939), Ferrière (Suisse, 1879-1960), Cousinet (Français, 1881-1973), Freinet (Français, 1896-1966), Neill (Ecossais, 1883-1973), Rogers (Américain, 1902-1987).

  • Les pédagogues restent toujours à découvrir. C'est le cas de ceux qui sont originaires d'horizons lointains, tant géographiques que temporels ou culturels, et dont les conceptions éducatives sont mal connues. Le présent ouvrage présente les grandes figures des sagesses de la Chine et de l'Inde : Confucius, Mencius, Lao-tseu, Tagore, Aurobindo, Krishnamurti et Prajnânpad.

    Fondatrices de traditions de pensée millénaires, comme c'est le cas pour les Chinois, ou bien mêlant étroitement et subtilement tradition et modernité, comme c'est le cas pour les Indiens, assurément, ces "sages pédagogues" de l'Asie nous permettent d'enrichir notre réflexion en matière d'éducation. Ils fécondèrent en effet des idées pédagogiques originales, parfois surprenantes pour l' " occidental ", mais dont les pensées " décalées " offrent le mérite d'interroger en retour les nôtres. C'est pourquoi il nous a semblé important de réunir en un même volume quelques extraits de leurs propos les plus emblématiques.

  • Il y a une histoire de l'éducation, une histoire des femmes, une histoire de l'éducation des femmes, mais il n'y avait pas une histoire de l'éducation par les femmes ! Tout au moins une histoire des femmes pédagogues. Le premier tome de « Femmes pédagogues » s'est efforcé de combler ce manque fort significatif. Il a montré que, de l'Antiquité au 19ème siècle, les femmes ont fait oeuvre de pédagogie. Il ne faudrait pas croire que cette action relève d'un temps dépassé. Bien évidemment, la présence des femmes dans l'éducation s'est affirmée de plus en plus. C'est donc de plus en plus logiquement que les femmes pédagogues se sont faites nombreuses. Et pourtant, leur visibilité est loin d'être assurée et elle n'est certainement pas à la mesure de leur présence. D'où la nécessité de ce second ouvrage centré sur les 20ème et 21ème siècles. On y découvre des pédagogues de tous les pays selon la formule de cette collection : une présentation par un(e) spécialiste suivie par un choix de textes représentatifs. Ainsi ce qui se donne à voir, c'est tout un continent pédagogique extrêmement important, imposant et qu'il serait maintenant injuste de ne pas découvrir.

  • « Messieurs, je suis profondément convaincu, quant à moi, de la supériorité naturelle de la femme en matière d'enseignement ; cette supériorité, croyez-le bien, se démontrera plus clairement de jour en jour... et les grands pédagogues ont tous en eux quelque chose de maternel ». Ainsi s'exprimait Jules Ferry au Congrès pédagogique, le 19 avril 1881. Il n'est pas certain que les femmes accepteraient sans soupçon cette « supériorité naturelle ». Il n'est pas certain que les pédagogues accepteraient sans réaction cette réduction à ce « quelque chose de maternel ». Il est certain par contre que, quand nous tous, femmes et hommes, pensons aux figures de la pédagogie, nous y reconnaissons à peu près exclusivement des hommes... Or ceci est injuste. Tout un continent pédagogique est à découvrir, bien au-delà des quelques noms de femmes pédagogues que nous sommes capables d'avancer. L'histoire de l'éducation a aussi été faite et pensée de manière très profonde et significative par des femmes, à toutes les époques, dans tous les pays. La preuve ? Cet ouvrage est parvenu, sans difficulté mais non sans étonnements, à réunir des figures de la pédagogie et à devoir choisir parmi elles celles qui semblaient le plus significatives. De l'Antiquité au 19ème siècle, elles ont été très nombreuses à se montrer pédagogues, c'est-à-dire à faire et dire l'éducation. C'est à cette découverte que nous vous invitons, c'est à cette injustice que cette somme propose de remédier.

  • Jean Houssaye, professeur émérite à l'Université de Rouen, développe ici un panorama de l'histoire de la pédagogie française à partir de la récurrente opposition entre pédagogie traditionnelle et pédagogie innovante. Un ouvrage complété par une "Petite histoire des savoirs sur l'éducation"

    " Pendant plus de quarante années de vie professionnelle, j'ai toujours combattu la pédagogie traditionnelle. Je l'ai combattue dans mes actes. Je l'ai combattue dans mes écrits. J'ai sans cesse pensé qu'elle était tout à fait reconnaissable et éminemment présente. Pourtant certains ne cessaient, de leur côté, de clamer son inexistence, tandis que d'autres affirmaient qu'elle était indéfinissable. La pédagogie traditionnelle n'existerait pas ? N'existerait plus ? N'aurait pas de consistance ? N'aurait plus de consistance ? Il est, pour ma part, plus que temps d'affronter ces questions... " Ainsi s'exprime Jean Houssaye au tout début de son dernier ouvrage. L'auteur commence par examiner ce qu'il en est de la pédagogie traditionnelle aujourd'hui. Il poursuit en l'examinant d'un point de vue philosophique. Enfin il parcourt les siècles sur ses traces et ses histoires. C'est aussi une histoire de l'innovation pédagogique que l'on découvre. Mieux même, simplement une histoire de la pédagogie.

  • Lire Herbart, c'est retrouver un classique de la science de l'éducation, de la même envergure que Locke, Rousseau ou Dewey. C'est revenir aux fondements de la pédagogie comme savoir pratique, connaissance à la fois universitaire et de terrain, où l'on doit donner le cadre effectif d'une formation des maîtres par alternance.

    Johann Friedrich Herbart (1776-1841) fut un philosophe féru de pédagogie. Il contribua à faire de ce domaine une discipline d'enseignement universitaire, avec ses concepts fondamentaux : l'éducation par l'instruction, qui rencontrera un écho dans la France de la Troisième République ; la formabilité de l'enfant, à l'origine des débats contemporains sur l'éducabilité ; la formation

    chez les enseignants d'un sens du tact pédagogique, nom donné à la compétence professionnelle qui s'acquiert lorsque alternent théorie et pratique. Lire Herbart, c'est d'abord retrouver un classique de la science de l'éducation, de la même envergure que Locke, Rousseau ou Dewey. C'est ensuite revenir aux fondements de la pédagogie comme savoir pratique,

    connaissance à la fois universitaire et de terrain, dans laquelle on ne peut se contenter de tenir un propos général sur le petit d'homme à éduquer, mais où l'on doit avant tout donner le cadre effectif d'une formation des maîtres par alternance.

  • Des pédagogues à découvrir.
    Des pédagogues à considérer. Des pédagogues pour nous changer. Des pédagogues pour dialoguer. Des pédagogues de la modernité. C'est-à-dire des pédagogues qui, après ceux de l'Antiquité, du Moyen Age, de la Renaissance, vont reprendre le flambeau des idées pédagogiques et des changements éducatifs à une époque, les XIXe et XXe siècles, où l'éducation s'impose comme la condition indispensable de la conduite de la société et de l'épanouissement de la civilisation.
    Ils ont exercé une influence indéniable en éducation sur leur temps et ils sont capables de nous interpeller aujourd'hui. Qui sont ces pédagogues ? Quels ont été leurs apports dans le domaine de la pédagogie ? Comment s'inscrivent-ils dans leur siècle ? Qu'ont-ils encore à nous dire ? C'est ce que s'attachent à nous exposer les auteurs de cet ouvrage, spécialistes internationaux des questions de pédagogie et d'éducation.
    Chaque pédagogue est présenté en le resituant dans son époque et en synthétisant sa pensée. Pour chacun, ensuite, des extraits de ses textes majeurs sont publiés, avec, en écho, les questions principales qu'ils posent et qui donnent au lecteur la possibilité de prolonger la réflexion.

  • Des pédagogues à découvrir.
    Des pédagogues à considérer. Des pédagogues pour nous changer. Des pédagogues pour dialoguer. Des pédagogues de demain ? C'est-à-dire des pédagogues qui, après ceux de l'Antiquité, du Moyen Age, de la Renaissance, de la modernité, reprennent le flambeau des idées pédagogiques et des changements éducatifs à une époque, le XXIe siècle, où l'éducation s'impose plus que jamais comme la condition indispensable de la conduite de la société.
    Ils exercent une influence indéniable en éducation sur notre temps et ils ne cessent de nous interpeller pour demain. Qui sont ces pédagogues ? Quels sont leurs apports dans le domaine de la pédagogie ? Comment s'inscrivent-ils dans notre avenir ? De quelles conceptions sont-ils porteurs ? Qu'ont-ils à nous proposer ? C'est ce que s'attachent à nous exposer les auteurs de cet ouvrage, spécialistes internationaux des questions de pédagogie et d'éducation.
    Chaque pédagogue est présenté en le resituant dans son époque et en synthétisant sa pensée. Pour chacun, ensuite, des extraits de ses textes majeurs sont publiés, avec, en écho, les questions principales qu'ils posent et qui donnent au lecteur la possibilité de prolonger la réflexion.

empty