Editions du Cerf

  • Du choeur de Notre-Dame de Paris à l'église Saint-Sulpice, l'église de pierres est une image du Royaume. Mais elle raconte aussi les âges, les hommes, leurs cultes et leurs cultures. Un voyage fascinant.
    Mettre l'architecture et la liturgie en dialogue, et prendre au sérieux l'architecture sacrée comme lieu théologique : tel est le propos de cet ouvrage, à partir de trois églises post-tridentines françaises.
    Cette opération présente un triple intérêt : méthodologique pour les théologiens qui peinent à faire de la théologie à partir de corpus non textuels, historique et documentaire pour les historiens de l'architecture, et pour tous, théologiens, pasteurs et architectes engagés dans la réflexion sur l'espace liturgique 50 ans après Vatican II. Il se présente, ainsi que l'écrit l'architecte Jean-Marie Duthilleul dans sa préface, comme une " pierre de fondation " afin de penser des espaces sacrés... pour aujourd'hui.
    Préface de Jean-Marie Duthilleul

  • Dans notre contexte postmoderne, où la dimension transcendante de l'existence est souvent occultée, les rapports humains sont vécus largement sur le mode de l'individualisme et de la compétition, quand les parcours de vie, eux, se heurtent au non-sens et

empty