Pierre Bréchon

  • - Quelles sont les valeurs qui, aujourd'hui, font sens pour les Fran- çais ? Quelles ont été leurs évolutions depuis 40 ans dans les grands domaines de la vie : famille, sociabilité, politique, travail, économie, religion ?
    - L'ouvrage propose une analyse approfondie des opinions et atti- tudes des Français et permet de mesurer les grandes tendances de l'opinion publique et les évolutions de fond dans les mentalités des Français.
    - Il s'appuie sur la vague de la cinquième et toute récente enquête de la European values study, une enquête européenne sur l'évolu- tion des valeurs dont la partie française est coordonnée par les auteurs du livre.
    - L'ouvrage, organisé sous forme de notices courtes classées dans 8 grands thèmes majeurs, est très abordable pour un large public.

  • Les valeurs évoluent lentement et ne sont pas forcément remodelées durablement quand la vie quotidienne reprend ses droits et que les vieilles habitudes se réinstallent.

    Avec la crise du coronavirus, les Européens vont-ils se montrer plus solidaires des autres et plus ouverts sur leur entourage ou au contraire plus individualistes et plus centrés sur leur intérêt personnel ?

    La réponse à cette question n'est pas simple. On sait qu'en période de guerre, on observe des évolutions contrastées. Les événements amènent certains à se mobiliser pour défendre le pays et soigner les blessés, pour s'entraider dans la vie quotidienne, alors que d'autres peuvent surtout penser à profiter de la situation et à spéculer sur les pénuries de produits pour faire des affaires.

  • Les valeurs évoluent lentement et ne sont pas forcément remodelées durablement quand la vie quotidienne reprend ses droits et que les vieilles habitudes se réinstallent.

    Avec la crise du coronavirus, les Européens vont-ils se montrer plus solidaires des autres et plus ouverts sur leur entourage ou au contraire plus individualistes et plus centrés sur leur intérêt personnel ?

    La réponse à cette question n'est pas simple. On sait qu'en période de guerre, on observe des évolutions contrastées. Les événements amènent certains à se mobiliser pour défendre le pays et soigner les blessés, pour s'entraider dans la vie quotidienne, alors que d'autres peuvent surtout penser à profiter de la situation et à spéculer sur les pénuries de produits pour faire des affaires.

  • L'élection du président de la République est le véritable temps fort de la vie politique française. C'est un excellent miroir des comportements électoraux et des attentes de la société. Étudier les neuf élections organisées depuis 1965 aboutit ainsi à observer près de cinquante ans d'histoire politique française et permet de prendre aussi la mesure de l'évolution des techniques de l'information et des moyens de la propagande. La nouvelle édition de ce bilan électoral tire les premiers enseignements du scrutin présidentiel de 2012.

  • Résultats d'une enquête directe auprès des militants. Contribution à la sociologie du militantisme politique aujourd'hui en France et à l'analyse de l'évolution récente des héritiers du gaullisme.

  • Les sociétés occidentales connaissent aujourd'hui un déclin de la religion et un progrès de la sécularisation. Mais qu'en est-il du phénomène non-religieux ? Quelles sont les formes de la non-croyance ?
    Comment évoluent-elles dans les différents contextes culturels et socio-économiques ?
    Historiens et sociologues politiques analysent ici les différentes facettes de ce phénomène, grâce à des focus qui permettent d'illustrer le propos.
    Au-delà, c'est la question de la cohésion sociale, du mieux-vivre ensemble qui est posée par le prisme de l'indifférence religieuse et de l'athéisme militant. En filigrane, se pose la question de faire société aujourd'hui, au moment où les valeurs du christianisme ne sont plus partagées par tous.

  • A partir d'une enquête électorale menée à l'occasion des élections législatives de 1997, cet ouvrage fait le point sur l'état des cultures politiques des Français.
    Face à un système politique qui entretient une relative pérennité des cultures de droite et de gauche, transmises essentiellement par la filiation et encore articulées sur des milieux sociaux et culturels différents, on voit apparaître, à la fin de la décennie 1990, un fort mouvement de recomposition des cultures politiques. Celui-ci est sensible dans le mouvement d'individuation et de prise de distance des citoyens par rapport aux cultures politiques traditionnelles.
    Cultures qui sont elles-mêmes marquées par un éclatement interne dû aux nouveaux défis de la " société ouverte " (mondialisation, Europe, migration) qui mettent à mal la cohérence des vieilles cultures de droite et de gauche. Ce descellement des anciens clivages culturels laisse apparaître des cultures émergentes : choix post-matérialistes des milieux éduqués s'opposant aux choix rigoristes des milieux plus défavorisés culturellement, retrait protestataire de ceux qui se mettent en marge du système politique tout en voulant dire leur mot par d'autres moyens que celui du vote, invention d'une politique plus " modeste " et dépassionnée autour de la population féminine...
    C'est autour de cette tension entre une " demande " sociale de diversification des cultures politiques et une " offre " politique qui a tendance à entretenir " l'éternel hier " que doivent se lire aujourd'hui la crise et la recomposition des cultures politiques en France.

  • L´individualisme triomphant aurait tout emporté, terrassant, en France, tout attachement aux valeurs. Des propos assez convenus qui ne résistent pas aux analyses du présent ouvrage qui s´appuie sur la quatrième grande enquête consacrée aux valeurs des Français (après celles de 1981, 1990, 1999). En plus de 50 fiches commentées, tout est passé en revue : relations familiales, travail, institutions, économie, vivre ensemble... On y découvre le panorama le plus fiable de la société française. Quelles sont les valeurs qui ont le plus été remises en cause ? Quelles sont celles qui, au contraire, sont devenues dominantes et font consensus ? Les résultats, souvent surprenants, permettent de saisir les évolutions les plus marquantes et de tenter des explications. Comment faut-il interpréter, par exemple, la demande de permissivité privée et l´attachement à l´ordre public, ou bien encore le bricolage des croyances dans une société sécularisée ?  Un ouvrage à mettre entre toutes les mains de ceux qui veulent - ou prétendent - connaître les Français. 

  • Comprendre les valeurs d´une société est capital pour tous ceux qui veulent contribuer à la faire évoluer. Or, si on étudie depuis longtemps les données économiques et sociales, peu de travaux d´envergure sont consacrés à analyser les systèmes de valeurs. C´est l´objectif poursuivi par cet ouvrage qui s´appuie sur des enquêtes ciblées, menées depuis 1981 et régulièrement mises à jour. Il montre que l´individualisation - entendue comme affirmation de l´autonomie de l´individu et de ses choix - est bien la caractéristique majeure.  De fait, cette individualisation constitue une clef de compréhension de nombreux autres phénomènes contemporains (la famille, le travail, l´économie, la politique ou la religion). Faut-il y voir un danger pour notre avenir collectif ? Pas forcément ! Car l´individualisation n´est pas l´individualisme et ne prône pas le culte du « chacun pour soi ». Elle pourrait même favoriser la cohésion sociale.  Écrit par une équipe de sociologues et de politistes, autour de Pierre Bréchon et Olivier Galland.

  • Les religions s'expriment aujourd'hui ouvertement dans l'espace public. En France, des personnalités religieuses occupent la scène médiatique, des manifestations religieuses deviennent des événements publics, des groupes qui mêlent visées religieuses et sociales se développent. Dans le même temps, on observe un flottement grandissant des appartenances et des idées religieuses.

  • Des médias symboles de modernité, des religions lieux de tradition, tout semble opposer ces deux univers. Ce livre montre que l'analyse croisée de leurs mutations contemporaines permet de mieux comprendre notre société, ses rapports complexes au religieux et les formes diverses de lien social qui s'y tissent. Les relations qu'entretiennent médias et religions sont abordées sous quatre angles principaux : -- les images du religieux dans les médias-- les stratégies des acteurs religieux face aux médias et le statut des religions dans le système médiatique des principaux pays européens-- la réception des messages religieux médiatiques par le public-- la contribution des médias à la construction du religieuxIntroductionMédias et religions : une question trop occultée, des problématiques en débat -- Pierre BréchonPremière partie : L'IMAGE DU RELIGIEUX DANS LES MEDIAS Le religieux dans les émissions satiriques télévisées -- Grégory DervilleL'image du religieux dans la publicité -- Jacqueline Freyssinet-DominjonDiabolisation et normalisation de l'Islam : une analyse du discours télévisuel en France -- Nouchine Yavari-d'HellencourtLe bouddha cathodique : construction de l'image du bouddhisme à la télévision française -- Alioune Koné-el-adjiDeuxième partie : STATUT MEDIATIQUE DES RELIGIONS ET STRATEGIES DES ACTEURS RELIGIEUXL'accès des religions aux médias audiovisuels publics dans certains pays de l'Union européenne, perspecctives juridiques -- Francis MessnerGroupes charismatiques et stratégies médiatiques, l'exemple français -- Christine PinaConstruction médiatique du religieux. La dynamique de la télévision et de la religion des télévangélistes -- Jacques GutwirthEglise - médias, la double méprise -- Henri TincqLe Jour du Seigneur, vers le troisième millénaire -- Bernard GendrinLe journaliste, le pasteur et le sociologue -- Geoffroy de TurkheimTroisième partie : LES MEDIAS, LES RELIGIONS ET LEURS PUBLICS problèmes de réceptionLes catholiques sont-ils cathodiques ? Formes d'intégration religieuse et usage de la télévision -- Kristoff TalinBien que l'audimat ne nous apprenne pas grand chose sur le public des émissions religieuses ... -- Michel SouchonReligion diffuse ou dissolution du religieux : la question des fans des médias -- Eric MaigretLecteurs et modes de lecture de la presse catholique -- Jean-François Barbier-BouvetQuatrième partie : LES CONSTRUCTIONS MEDIATIQUES DU RELIGIEUXLes grands événements médiatiques au miroir du rituel -- Daniel DayanMédias et régulation socioculturelle du champ religieux -- Roland J. CampicheL'Eglise face à la révolution de la communication et à la construction de l'Europe -- Dominique WoltonConclusion : Les médias comme analyseur des mutations religieuses contemporaines -- Jean-Paul Willaime

  • L'Europe ne pourra se construire contre les peuples et sans le concours des opinions publiques. Il est donc très important de bien appréhender ce que pensent les Européens et comment ils vivent. Créés pour informer les citoyens et éclairer les décideurs européens, ces sondages répétés dans le temps avec des questions identiques dans tous les pays se sont progressivement révélés d'une grande richesse pour les chercheurs en sciences sociales.

  • Suite de la grande enquête consacrée aux valeurs des Européens, illustrée par l'Atlas sorti au printemps 2013 et commentée ici dans le détail. Cette analyse des évolutions sur la longue période (1981-2008) des valeurs des Européens est traitée par grands domaines de valeurs et par thématique transversale.

empty