Noëlline Castagnez

  • Retrace les grands axes des idées socialistes en France, depuis la fin du XVIIIe siècle. Le retour aux textes permet d'établir des filiations entre des précurseurs comme Saint-Simon, Fourier, Proudhon, le socialisme républicain de Jaurès, le syndicalisme révolutionnaire d'un Sorel et les projets autogestionnaires de la nouvelle Gauche.

  • À la Libération, le parti socialiste SFIO semble être « le maître de l'heure ». Tout au long de la IVe République, ses quelque 300 parlementaires jouent un rôle décisif dans la vie politique française jusqu'à leur dispersion face à la guerre d'Algérie et à la crise du 13 mai 1958. Cet ouvrage évalue le renouvellement du personnel socialiste au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il retrace les itinéraires de chacun depuis leur entrée en militance, et pointe les difficultés que rencontrent ces notables à afficher une image ouvriériste. Il interroge enfin leur culture politique, marquée à la fois par le traumatisme de la Grande Guerre, les séquelles de la scission de Tours et leur combat dans la Résistance, pour comprendre leurs choix face aux grands enjeux de leur temps. Située au confluent de l'histoire politique et de l'histoire culturelle, cette biographie collective brosse le portrait d'une élite militante, qui dut gérer une profonde crise identitaire entre socialisme et République.

  • Vingt ans après sa mort, un collectif d'historiens revient sur la carrière politique de Pierre Bérégovoy. Car par-delà le mystère de sa disparition, nous trouvons un homme politique atypique, formé en dehors du sérail. Ce livre revient sur son parcours et son ascension au sein du Parti socialiste puis au sein du gouvernement. Il permet enfin de restituer dans une perspective historique "l'affaire Bérégovoy", qui conduisit l'élu de Nevers à se suicider le 1er mai 1993.

empty