Marc Lagrange

  • - le point sur les connaissances actuelles en matière d'effet du vin sur la santé - Experts référents (médecins, pharmaciens, juristes) - public: filière vini-viticole, médecins, oenophiles et grand public

  • Cet ouvrage collectif offre aux enseignants et chercheurs en droit international, aux praticiens et aux étudiants, une analyse actualisée du droit des organisations internationales. Il dresse en cinq parties un tableau, illustré par des exemples variés, des problématiques que soulève le phénomène polymorphe d'institutionnalisation de la société internationale.
    La première partie est consacrée au phénomène des « organisations internationales », sous l'angle à la fois de l'institutionnalisation progressive des relations internationales et de la difficulté à cerner une catégorie unifiée. La deuxième partie rend compte de la création, de la disparition et des mutations des organisations internationales, ici envisagées comme systèmes institutionnels et ordres juridiques dérivés. La troisième partie analyse l'autonomie que l'acquisition de la personnalité juridique et de privilèges et immunités, un organe administratif intégré, un personnel ou un budget propres confèrent aux organisations internationales. La quatrième partie est consacrée aux possibilités d'action des organisations internationales envisagées à travers les fonctions, compétences et pouvoirs qui leur sont attribués ou qu'elles développent au fil de la vie institutionnelle. Enfin, la cinquième partie montre que, comme tout sujet de droit, les organisations internationales jouissent de droits mais sont aussi responsables en cas de manquement à leurs obligations et ne peuvent rester incontrôlées. In fine, le lecteur appréciera la pertinence des propositions globalisantes formulées par la doctrine contemporaine et destinées à expliquer d'une manière synthétique l'évolution des organisations internationales.

  • Après la mort où allons-nous ? Que valent les réponses des croyants et des incroyants ? En avons-nous besoin aujourd'hui ? N'est-ce pas assez que de vivre ? "S'il n'y a rien, disait le Curé d'Ars, je serai bien attrapé, mais je ne regretterai pas d'avoir cru à l'amour". Que faut-il penser cependant du témoignage déconcertant de ces hommes qui prétendent qu'un certain Jésus est revenu de la mort, et qu'après lui tous en reviendront ? Est-ce pour cette raison que l'on parle si peu et si mal, ou en des termes si compliqués, de "la résurrection" ? Ce livre, sans aucune prétention doctrinale, n'est qu'une libre conversation amicale, dans le langage de tout le monde. Par respect de ces questions essentielles et de ceux qui se les posent, nous ne lui avons donné que les proportions très modestes de nos convictions personnelles, dans l'état actuel de nos recherches.

  • Après la mort où allons-nous ? Que valent les réponses des croyants et des incroyants ? En avons-nous besoin aujourd'hui ? N'est-ce pas assez que de vivre ? "S'il n'y a rien, disait le Curé d'Ars, je serai bien attrapé, mais je ne regretterai pas d'avoir cru à l'amour". Que faut-il penser cependant du témoignage déconcertant de ces hommes qui prétendent qu'un certain Jésus est revenu de la mort, et qu'après lui tous en reviendront ? Est-ce pour cette raison que l'on parle si peu et si mal, ou en des termes si compliqués, de "la résurrection" ? Ce livre, sans aucune prétention doctrinale, n'est qu'une libre conversation amicale, dans le langage de tout le monde. Par respect de ces questions essentielles et de ceux qui se les posent, nous ne lui avons donné que les proportions très modestes de nos convictions personnelles, dans l'état actuel de nos recherches.

  • Les lecteurs habituels de l'Abbé Oraison risquent d'être surpris. D'abord, parce que peu sans doute savent qu'il a été chirurgien avant d'être prêtre, et que quelques-uns de ces "dossiers" portent la marque du carabin, plutôt que celle de l'homme d'Église. Ensuite, par le thème de l'ouvrage. Assez souvent, étant donnée la double formation médicale et théologique de Marc Oraison, la hiérarchie catholique l'envoie élucider tel "miracle" qui paraît étrange ou tel cas mystérieux. Marc Oraison et Bruno Lagrange racontent, avec un humour qui court à fleur de page, ces "enquêtes" d'un nouveau genre, au royaume du diable ou du miracle.

  • Les lecteurs habituels de l'Abbé Oraison risquent d'être surpris. D'abord, parce que peu sans doute savent qu'il a été chirurgien avant d'être prêtre, et que quelques-uns de ces "dossiers" portent la marque du carabin, plutôt que celle de l'homme d'Église. Ensuite, par le thème de l'ouvrage. Assez souvent, étant donnée la double formation médicale et théologique de Marc Oraison, la hiérarchie catholique l'envoie élucider tel "miracle" qui paraît étrange ou tel cas mystérieux. Marc Oraison et Bruno Lagrange racontent, avec un humour qui court à fleur de page, ces "enquêtes" d'un nouveau genre, au royaume du diable ou du miracle.

  • Le quotidien d'un grand hôtel est fait de mets de riches, de crus et de c / oupes, de coups de feu, de peines qui minent et de joies avec lesquelles on renoue. C'est un théâtre épicurien. 
    En 27 dialogues farcis au contrepet à haute densité, cet ouvrage épluche le vaudeville permanent qu'est la vie d'un palace pas toujours sûr, avec sa débauche de luxe et de scènes. Des saynètes souvent nerveuses présentent des pages-folie, des pages inversibles, des lettres qui se sauvent dès l'avis de l'échange. 
    Laissez-vous séduire par ce jeu littéraire réjouissant et découvrez le plaisir de la lecture à double sens.Normalien, physicien, pianiste et clarinettiste à l'aise dans les notes comiques, Joël Martin alimente depuis 1984 le célèbre Album de la comtesse du Canard enchaîné. Avec Marc Lagrange, chirurgien et contrepétologue oenophile, il a conçu plus de 3000 contrepèteries (coquines et gourmandes), illustrées par Kiro, dessinateur au Canard enchaîné depuis 1975.

empty