Julien Dufresne-Lamy

  • 907 fois Camille

    Julien Dufresne-Lamy

    • Plon
    • 26 Août 2021

    Rentrée littéraire Plon 2021. "Camille naît le 7 octobre 1987 dans le 14e arrondissement de Paris et tout de suite, elle a côtoyé l'impossible. Camille est la fille de Marie, une femme grande, souriante, fragile et de Dominique alias Dodo, un homme grandiloquent et imprévisible qui aime à se prénommer la Saumure"C'est l'histoire vraie de Camille, fille de. Pas d'un acteur ni d'un chanteur, mais du proxénète notoire Dodo la Saumure. Depuis l'enfance, Camille compose avec l'absence de ce père occupé par ses maisons closes et ses allers-retours en prison. Camille grandit dans la honte et les secrets de famille avec une seule question : comment devenir une femme dans l'ombre d'un père qui en exploite tant ?
    L'expérience de Camille est universelle, car elle illustre la place et le combat de toutes ces femmes aux prises avec des hommes qui les méprisent, les dupent, les utilisent pour dominer et triompher.
    C'est aussi l'histoire d'un écrivain, Julien Dufresne-Lamy, qui pour raconter son amie Camille reprend la narration depuis l'origine. Il interroge l'écriture et les souvenirs enfouis de son héroïne en se demandant sans cesse : comment écrire le vrai, la vie d'une autre, l'amitié sans trahir la littérature ?
    Un récit littéraire sans compromis, construit comme une captivante enquête sur la famille et le
    secret, qui parle autant de proxénétisme que d'amour.

  • Rentrée littéraire 2020 " Est-ce que, sur la table de chirurgie, mon père ressent le chaud, le froid ? Allez savoir. Dans la salle d'attente, ma mère porte sa chemise saharienne et le soleil blanc tape doucement sur les fenêtres. L'air est doux. Un air qui n'a rien à voir avec la mort, les drames. Ici, ce n'est pas un drame. C'est autre chose qui se passe. "
    Dans cette salle, Charlie, quinze ans, patiente avec sa mère. Bientôt, son père sortira du bloc. Elle s'appellera Alice. Durant ce temps suspendu, Charlie se souvient des deux dernières années d'une vie de famille terrassée. Deux années de métamorphose, d'émoi et de rejet, de grands doutes et de petites euphories. Deux années sismiques que Charlie cherche à comprendre à jamais. Tandis que les longues minutes s'écoulent, nerveuses, avant l'arrivée d'Alice, Charlie raconte la transition de son père. Sans rien cacher de ce parcours plus monumental qu'un voyage dans l'espace, depuis le jour de Pâques où son père s'est révélée. Où, pour Charlie, la terre s'est mise à trembler.
    Julien Dufresne-Lamy signe un cinquième roman doux et audacieux, profondément juste, sur la transidentité et la famille. La bouleversante histoire d'amour d'un clan uni qui apprend le courage d'être soi.

  • "Je m'appelle James et je suis exquise..." Découvrez le grand roman des drag-queens.
    Certains disent qu'on est des monstres, des fous à électrocuter. Nous sommes des centaures, des licornes, des chimères à tête de femme. Les plus jolis monstres du monde. Au début des années sida, James est l'une des plus belles drag-queens de New York. La légende des bals, la reine des cabarets, l'amie fidèle des club kids et des stars underground. Quand trente ans plus tard il devient le mentor de Victor, un jeune père de famille à l'humour corrosif, James comprend que le monde et les mentalités ont changé.
    Sur trois décennies,
    Jolis jolis monstres aborde avec finesse et fantaisie la culture drag, le voguing et la scène ballroom dans un grand théâtre du genre et de l'identité. Au coeur d'une Amérique toujours plus fermée et idéologique, ce roman tendre mais bruyant est une ode à la beauté, à la fête et à la différence. Une prise de parole essentielle.

  • Batool est repérée un jour dans un supermarché pour participer à une émission de télévision : Le dernier survivant. Elle est ravie et donne tout lors de l'entretien afin de montrer sa détermination. Elle est sélectionnée et participe à l'émission, avec d'autres jeunes de son âge. Une fois le tournage achevé, Batool rentre chez elle heureuse, et impatiente que ses proches la découvrent à l'écran. Rien ne se passe comme prévu car le montage sans pitié des images de l'émission font dire tout et n'importe quoi aux participants. Et c'est Batool qui obtient le rôle de la méchante. Une phrase sortie de son contexte, et c'est toute sa vie qui s'effondre... Elle est insultée en permanence sur les réseaux sociaux et dans la rue, et vit un enfer. Si sa famille la soutient, nombre de ses amis lui ont tourné le dos sans chercher à comprendre la situation. Batool n'a d'autre choix que de s'éloigner du mensonge qui la tient prisonnière.

    Un récit efficace sur un thème d'actualité important pour les adolescents : les fake news.
    Toute la mécanique des glissements des réseaux sociaux qui conduisent à détruire une identité et une réputation.
    La plume vive et acérée de Julien Dufresne-Lamy, auteur chez Actes-Sud Junior et Belfond.
    ++ Une fiche pédagogique accompagnera le lancement de ce nouveau Presto.

  • « Vous êtes atteint d'une alopécie androgénétique.
    - Pardon ?
    - Vous êtes atteint d'une calvitie, comme on dit. »

    Les mots du dermatologue sonnent comme une condamnation. Julien a vingt-deux ans, son crâne se dégarnit et ce n'est que le début. Le début de la chute.
    Dix ans et pas mal de cheveux perdus plus tard, il se décide à partir pour Istanbul, capitale en vogue de l'implant capillaire. Relatant avec humour son périple depuis la clinique turque où se croisent stars du foot et anonymes de tous pays jusqu'à sa renaissance un an plus tard, l'auteur
    se livre à une réflexion sur l'impact de l'alopécie sur l'estime de soi et la vie sociale.
    Un récit intime et moderne sur la symbolique du cheveu et ce qu'il dit de nous.

  • Depuis qu'il est tout petit, Benjamin Berlin a un don : il est télépathe. Il peut ainsi entrer dans la tête des uns et des autres. Sans effraction. En silence. Un pouvoir de sorcier qui est aussi un secret lourd à porter. Le déménagement au Japon de sa famille le plonge dans un monde nouveau, indéchiffrable. Il va y faire la rencontre de deux Japonais de son âge, Junji et Kurumi,  possédant comme lui un pouvoir magique. Ils seraient ainsi plusieurs dans le monde - les « Enfants merveilleux » - repérés et suivis par une société secrète, qui nourrit pour eux de grands projets. Mais Benjamin Berlin est-il vraiment taillé pour la vie de sorcier ? 

  • Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
    Ils sont les enfants bénis. Les élus. Ils se surnomment les Indifférents.
    Une bande d'adolescents bourgeois mène une existence paisible sur le bassin d'Arcachon. Justine arrive d'Alsace avec sa mère, recrutée par un notable du coin. Elle rencontre Théo, le plus jeune fils de la famille, et, très vite, intègre son clan.
    De ces belles années, Justine raconte tout. Les rituels, le gang, l'océan. Cette vie d'insouciance parmi les aulnes et les fêtes clandestines, sous le regard des parents mondains.
    Mais un matin sur la plage, un drame survient. Les Indifférents sont certainement coupables.
    La bande est devenue bestiale.
    Dans un style haletant et incisif, le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy dessine le portrait d'une jeunesse aussi cruelle que prodigieuse.

  • Etienne était l'ami fêtard, l'incorrigible. Timothée, le garçon bien éduqué aux drôles de tics - il disait boom tout le temps. Une belle aventure de trois ans jusqu'à ce voyage scolaire à Londres. Jusqu'à ce que Timothée soit fauché par un fou de Dieu sur le pont de Westminster. Depuis la tragédie, Etienne cherche les mots. Ceux du vide, de l'absence. Etienne parle à son ami disparu en ressassant les souvenirs, les éclats de rire. Un monologue pudique et fort sur la culpabilité du survivant.

  • La famille est un jeu. On joue des jeux de rôles, des jeux de société, avec des pièges, des faux-semblants et des secrets inavoués. Le timide Marceau grandit entouré de deux soeurs, d'une mère fantasque, et d'un père très exigeant, souvent distant. Les années passent, et tandis que sa mère s'absente, en proie à des esprits qu'elle seule peut voir, Marceau s'isole, joueur vaincu, grand perdant du jeu. Alors le garçon décide de partir, loin, pour mener sa propre partie, choisir sa vie, ses amours. Un roman d'apprentissage porté par une voix nouvelle et singulière.
     


  • Il y a avec la danse une intrigue meurtrière. Avec elle, la fin l'emporte toujours.

    Clémentine travaille dans une usine de parfum. Elle attend un enfant.
    Au volant de sa voiture en direction de la maternité, elle percute quelqu'un sans pouvoir s'arrêter.
    De retour à la maison seule avec son bébé, elle apprend la mort à Paris, deux jours plus tôt, de la chorégraphe Pina Bausch. Clémentine se souvient : une silhouette maigre, de longs cheveux gris - c'est Pina qu'elle a fauchée.
    Elle a tué un génie en mettant au monde son enfant.
    La maternité, la danse, la vie, la mort se côtoient dans le nouveau roman de Julien Dufresne-Lamy, qui trouble et bouscule par son intelligence et son originalité.

  • L'héroïne de ce premier roman inventif et très original est, à l'aube de sa trentième année, future docteur en mathématique et elle se souvient de son existence fantasque et tourmentée dans une famille brisée. Brisée certes par l'alcoolisme de la mère, mais atypique et troublante, vivante et attachante, dont le père dissimule un secret et le frère finit par fuir.
    La jeune narratrice est la seule qui résiste grâce aux personnages des romans qu'elle lit avec frénésie, Alice en tête, et qui l'emportent dans un monde parallèle où la beauté, l'énergie, la complexité des sentiments lui sont révélées et l'arrachent à un quotidien où la mère, digne infirmière bien sous tous rapports le jour, devient « la Reine » chaque soir à minuit. Reine de sa descente aux enfers, enfermée dans ses subterfuges, ses humeurs mauvaises, ses attendrissements, ses regrets.
    La beauté du roman de Julien Dufresne-Lamy réside dans l'écriture et le regard - décalé et souvent drôle - que la narratrice pose sur le monde. Tout semble léger, rien n'est ordinaire sous la plume de l'auteur, dont la lucidité et l'humour, dont la singularité du style, dont le goût du jeu font de ce livre une gourmandise, et transforment chaque membre de la famille en héros de conte.
    On croise dans ce roman Britney Spears, Calamity Jane, la Princesse de Clèves, Emma Bovary, Bardamu ou le Petit Nicolas, pour ne citer que quelques-unes des figures évoquées. Et on assiste à la construction d'une enfant, puis d'une adolescente, qui sera enfin capable, une fois devenue adulte, de se libérer de son histoire.

  • À la rentrée de janvier, Pierre vient de se faire larguer par Agathe. Vivant dans l'ombre d'un père tyrannique, il se réfugie habituellement dans l'humour. Mais depuis sa rupture, il n'a plus goût à rien. Pour tenter de lui remonter le moral, son meilleur ami Solal l'encourage à créer des vidéos sur Youtube. Et qui sait, devenir célèbre pourrait être un moyen de reconquérir la superficielle Agathe accro aux influenceurs. Tournant en dérision son angiome sur le visage, Pierre crée son compte "Pierrot la Tache". Ses premiers essais sont un échec. Solal, en tant que monteur des vidéos, essaie de donner des conseils à son ami. Pierre se vexe, une dispute éclate, Solal déguerpit sur son skate. Il file, tant aveuglé par la colère qu'il ne voit pas la voiture qui arrive sur le côté...  En racontant sans filtre son drame personnel, le succès frappe soudain à la porte de Pierre et redistribue les cartes complètement. Le voilà adoubé par les Youtubeurs les plus célèbres, star du bahut, et repéré par des agents... Ce deuxième tome de la tétralogie Darling explore les vertiges de la starification à l'heure des réseaux sociaux, comment elle chamboule l'existence, peut briser une amitié et faire naître la haine.

empty