Emmanuelle Bribosia

  • Que se passe-t-il lorsque des personnes observant une religion minoritaire (voire même majoritaire) demandent l'adaptation de règles générales au nom de la pratique de leur foi ? Comment les employeurs, les pouvoirs publics, les directeurs ou les fournisseurs de services réagissent-ils à de telles demandes ? Que stipule la loi en de pareils cas ? Et quels sont les arguments normatifs en faveur ou à l'encontre de ce type de demandes ? Aux États-Unis et au Canada, ces questions sont traitées depuis plusieurs décennies par le jeu du concept juridique d'« accommodement raisonnable ». En Belgique, les sociologues ont pu observer depuis des années de nombreuses pratiques similaires, sans toutefois les nommer comme telles. Aujourd'hui, avec le développement, en droit européen, de la notion de discrimination indirecte, ainsi que l'introduction du principe d'« aménagement raisonnable » pour les personnes souffrant d'un handicap, la question se pose de savoir jusqu'à quel point cette figure juridique peut être mobilisée pour les pratiques religieuses. Cet ouvrage collectif rassemble des contributions d'académiques issus des deux côtés de l'Atlantique. En croisant les regards - philosophiques, politologiques, juridiques et sociologiques -, il vise à dépasser une approche passionnelle d'un débat éminemment sensible, où le monde scientifique est traversé par des opinions très contrastées.

  • Ce volume édité en l'honneur de la professeure Marianne Dony traite des grandes matières du droit européen qu'elle a abordées tout au long de sa carrière. Tel un kaléidoscope réfléchissant un nombre infini d'images, la diversité des sujets étudiés reflète non seulement la polyvalence de l'expertise de Marianne Dony, mais aussi la place primordiale du droit européen dans la vie des justiciables. L'ouvrage est divisé en trois grandes parties.
    La première partie, « droit constitutionnel », aborde des questions transversales comme celles des valeurs et des principes de l'ordre juridique que constitue l'Union européenne, le fonctionnement de ses institutions, et ses rapports avec les ordres juridiques des États membres.
    La deuxième partie, consacrée au « droit économique », traite principalement de l'Union en tant que marché intérieur où la concurrence est libre et non faussée. Il y est principalement question du droit de la concurrence et du droit des aides d'État, mais également du droit financier.
    Enfin, la troisième partie, « relations extérieures », questionne le rôle de l'Union européenne en tant qu'acteur sur le plan international. Y sont à la fois examinées la nature des compétences externes de l'Union, ainsi que ses actions extérieures dans divers domaines, tels que la traite des êtres humains, les relations entre l'Union et les pays du Sahel, ou encore le Brexit.

  • Comment classer les droits de l'homme ? Certains d'entre eux sont-ils plus importants que d'autres de sorte que l'on pourrait identifier un "noyau dur", voire établir une hiérarchie au sein de ces droits ? La fin de la guerre froide a-t-elle mis fin au "conflit" entre la génération des droits civils et politiques et celle des droits économiques et sociaux ? Quelle est la place du principe d'égalité, des droits collectifs ou encore de la responsabilité dans une classification des droits de l'homme ? Les catégories varient-elles selon le système de protection envisagé : universel, européens, interaméricain ou africain ?

    La typologie ou classification des droits humains est une question incontournable pour tous ceux qui les étudient ou les pratiquent. Qu'il s'agisse de la rédaction du plan d'un article ou d'un ouvrage scientifique, de la préparation d'un cours ou de la mise sur pied d'une banque de données informatique sur les droits de l'homme, le choix ou l'élaboration d'une classification s'impose. Or, il n'est pas toujours aisé d'en maîtriser tous les enjeux.

    C'est dans ce contexte que s'inscrit cet ouvrage collectif, fruit de la collaboration d'une équipe internationale d'éminents spécialistes des droits de l'homme, académiques, praticiens de la justice ou fonctionnaires internationaux. S'il ne révèle pas un improbable unique fil d'Ariane qui procurerait les clefs pour se dépêtrer du labyrinthe des classifications des droits de l'homme, il fournit au lecteur une toile ou un entrelacement de fils et de pistes destinés à l'orienter et permettant une compréhension plus nuancée et plus fine de cette problématique complexe.

empty