Langue française

  • Ce livre aborde la question cruciale « Islam et appartenances » sous trois angles : théologique, le contexte du Proche-Orient et celui de l'Europe. Offrant le double avantage d'être moins rigide que la catégorie d'identité et plus articulée au phénomène de recompositions propre à la modernité, la notion d'appartenance ouvre sur nombre de champs de réflexion, notamment sociologique, politique et théologique. Les transformations contemporaines ne sauraient être appréhendées en faisant l'économie des modes d'articulation, de transition, de rupture et d'antagonisme qui se nouent entre la tradition et la modernité. La pluralité des approches, des terrains et des contextes culturels éclaire autrement ce qui apparaît de l'ordre d'une crispation identitaire en référence à une religion, l'islam.


empty