Langue française

  • Redonner confiance et autonomie aux personnes atteintes de troubles cognitifs, c'est possible.
    AG&D a collaboré avec le professeur Cameron Camp pour développer une approche innovante qui se rencentre sur les capacités, les goûts et les motivations de l'individu pour que celui-ci redevienne acteur de sa vie.
    Inspirées de la méthode Montessori, les activités présentées dans cet ouvrage abordent tous les domaines de la vie quotidienne : cuisine, jardinage, bricolage, lecture et écriture, vie en collectivité, activités sportives et artistiques, partage intergénérationnel... Chaque fiche donne la liste du matériel et des compétences indispensables pour la réussite de la personne et décrit le déroulé pas à pas.
    Elle s'accompagne de conseils et d'idées complémentaires pour s'adapter aux différentes situations.
    Un ouvrage inspirant pour tous les aidants, en milieu collectif ou à domicile, qui souhaitent faire vivre la maladie d'Alzheimer autrement.

  • À l'heure où les neurosciences cognitives font une entrée massive dans le monde de l'éducation, certaines idées reçues sont encore trop répandues.
    Cet ouvrage s'appuie sur les dernières recherches et une méthodologie rigoureuse pour combattre ces « neuromythes » et mieux relier la théorie sur le fonctionnement du cerveau avec des pratiques pédagogiques très concrètes.
    Les auteurs, des experts issus du monde enseignant et des neurosciences, s'appuient sur de nombreuses expérimentations conduites en classes auprès de 7 000 élèves et 600 enseignants pour illustrer le fonctionnement cognitif de l'apprenant, et ainsi lutter plus efficacement contre les difficultés scolaires. Les axes fondamentaux de l'apprentissage sont traités : mémorisation, compréhension, attention et fonctions exécutives, implication active.
    Plus de 80 fiches opérationnelles regroupent :
    - les objectifs officiels sur les apprentissages ;
    - les éléments scientifiques qui fondent les pistes pédagogiques préconisées ;
    - les pistes pédagogiques associées à des conseils pour leur mise en oeuvre ;
    - la description d'outils numériques adaptés ;
    - des témoignages des acteurs du terrain.
    Très pratique, l'ouvrage place l'enseignant en position d'expérimentateur, seul ou en équipe, pour faire émerger des solutions pédagogiques réalisables en s'appuyant sur des données scientifiques et de très nombreux témoignages.

  • Un panorama des penseurs de l'éducation à travers les siècles
    Penser les manières d'apprendre, de se former, de transmettre et de forger les hommes et la société
    Un guide indispensable pour tous ceux – éducateurs, parents, enseignants, formateurs... qui s'intéressent à l'éducation

    Depuis l'Antiquité, les grands penseurs de l'éducation sont loin d'avoir parlé d'une seule voix. Si, pour tous, philosophes, moralistes, théoriciens ou praticiens, l'éducation était la pierre de touche pour construire un monde répondant à leurs attentes, certains jugeaient nécessaire de façonner les jeunes générations, prônant parfois le formatage ou l'endoctrinement. D'autres, plus humanistes, ont défendu la liberté de l'enfant et un enseignement plus démocratique. Certains, tel Confucius, ont posé les fondements d'une éducation rigoureuse qui règle encore l'ensemble des rapports sociaux dans plusieurs pays d'Asie. D'autres furent des penseurs paradoxaux, comme Rousseau qui produisit un célèbre traité qu'il savait lui-même inapplicable. D'autres encore furent des sauveurs d'enfants comme Janusz Korczak durant la Seconde Guerre mondiale ou des militants animés d'un esprit missionnaire tel Ferdinand Buisson, apôtre de la foi laïque...

    Au xixe et au xxe siècle, des psychologues, des sociologues, des économistes et aujourd'hui des neuroscientifiques abordent les questions d'éducation à travers les théories de la connaissance, le développement de l'intelligence, le fonctionnement du cerveau ; ou de l'économie politique, sommée de faire face aux grands enjeux d'une éducation qui concerne maintenant l'ensemble des enfants de la planète.

    C'est aussi le moment où émergent au début du xxe siècle de grandes figures de la pédagogie comme Maria Montessori, John Dewey, Célestin Freinet...

    Un panorama des penseurs de tous pays qui ont proposé une conception robuste de la manière d'éduquer. Et qui tous ont quelque chose à nous donner à penser sur les manières d'apprendre, de former, de transmettre et en définitive de forger les sociétés humaines.

  • Dans l'esprit de ses fondateurs, l'École de la République ne devait pas seulement permettre à chacune et à chacun d'apprendre dans de bonnes
    conditions. Elle était une institution où toutes et tous devaient apprendre à « apprendre ensemble ».
    Guillaume Caron, Laurent Fillion, Céline Scy et Yasmine Vasseur assument ici pleinement cet héritage. Et ils l'incarnent, avec infiniment de rigueur et
    de précision, en nous montrant comment la classe coopérative est non seulement possible dans l'enseignement secondaire, mais aussi nécessaire
    pour rendre à ce dernier sa fonction de formation culturelle et citoyenne.
    Mobiliser les élèves sur les savoirs, leur permettre de se constituer en véritable « collectif apprenant », accompagner chacun d'eux de manière personnalisée
    tout en multipliant les interactions, découvrir que l'on apprend mieux avec les autres et que c'est seulement grâce à eux que l'on peut se dépasser soi-même, faire ainsi l'expérience, au quotidien, d'une solidarité exigeante et féconde... voilà les enjeux de la classe coopérative.
    Pour s'engager sur cette voie, les auteurs nous livrent, dans cet ouvrage, une démarche qu'eux-mêmes mettent en oeuvre depuis plusieurs années.
    Ils nous proposent aussi des outils concrets qui couvrent tous les champs et peuvent être utilisés à tous les niveaux du collège et du lycée. Ils passent en
    revue l'ensemble des questions pédagogiques concrètes que pose la mise en place d'une pédagogie coopérative. Ils multiplient les pistes de travail et de réflexion. Bref, ils offrent aux enseignantes et enseignants du secondaire les moyens de faire vivre des classes coopératives, où, comme le disait
    Fernand Oury auquel ils se réfèrent, « on n'apprend pas aussi bien qu'ailleurs... mais mieux. »
    Philippe Meirieu
    En complément, retrouvez la boîte à outils téléchargeable sur le site www.esf-scienceshumaines.fr

  • Il y a un siècle, Célestin et Élise Freinet posaient les jalons d'une démarche pédagogique exceptionnelle. Dans un monde meurtri par la Première Guerre mondiale, marqué par l'injustice sociale et où régnait
    une pédagogie de la soumission et de la concurrence, ils ont voulu construire une « école du peuple », conjuguant au quotidien, et dans les apprentissages eux-mêmes, l'émancipation et la coopération.
    Tout au long de leur vie, ils ont approfondi leur projet, précisant leurs analyses et élaborant de nouvelles « techniques ». Ils l'ont fait au sein d'un Mouvement, en relation avec de nombreux maîtres d'école, en France
    et dans le monde. Ils l'ont fait avec la volonté de faire des enseignantes et des enseignants de véritables acteurs éducatifs, capables de préparer avec leurs élèves une société plus solidaire.
    Depuis, de nombreux militants pédagogiques ont poursuivi inlassablement ce travail, fidèles aux principes de Freinet mais toujours inventifs pour leur mise en oeuvre. Ils sont à l'origine de ce Dictionnaire. Un dictionnaire et non un traité dogmatique, avec plus de 150 définitions associées à des propositions et des exemples, dans lesquelles on pourra naviguer pour enrichir sa réflexion et sa panoplie méthodologique. De nombreux articles sont illustrés par des pratiques de classe.
    Cet ouvrage indispensable est une boîte à outils pour penser et agir aujourd'hui, dans un monde où la « Pédagogie Freinet » est plus que jamais d'actualité. Car, comme il y a un siècle, le choix est bien aujourd'hui entre un enseignement où l'on apprend pour se soumettre et un enseignement où l'on apprend pour se libérer, entre une école qui sépare les élus des exclus et une école où l'on travaille pour réussir ensemble.

  • SOMMAIRE Introduction : Si loin, si proches, le retour de trois pensées critiques (C. Halpern) ; La French Theory, métisse transatlantique (F. Cusset) ; L'affaire Sokal?: pourquoi la France?? (N. Journet) Michel Foucault (1926-1984) Michel Foucault, l'insoumis (C. Halpern) ; La quête inachevée de Michel Foucault (M. Lallement) ; À propos de Histoire de la folie à l'âge classique (C. Halpern) ; À propos de Surveiller et Punir. Naissance de la prison (M. Fournier) ; Microphysique du pouvoir (C. Lefranc) ; Le gouvernement de soi (Frédéric Gros) ; Sous le regard de la critique (Jean-François Dortier) ; Petit vocabulaire foucaldien (encadré) ; Foucault et l'anthropologie (entretien avec M. Abélès) ; Quel apport pour la sociologie?? (Bernard Lahire) ; Foucault et l'histoire (entretien avec A. Farge) Jacques Derrida (1930-2004) La passion de l'excès (S. Camus) ; Citoyen Jacques Derrida (M. Gaille) ; Une éthique impossible (E. Rimboux Le rire de l'écriture (M. Goldschmit) Gilles Deleuze (1925-1995) Le libertaire (C. Halpern) ; Le « ?sale gosse? » de l'histoire de la philosophie (F. Streicher) ; À propos de Différence et Répétition (F. Streicher) ; Libérer les flux du désir (C. Halpern) ; L'anti-OEdipe vu par la psychanalyse (entretien avec É. Roudinesco) ; Deleuze à travers ses oeuvres (encadré) ; À propos de Qu'est-ce que la philosophie?? (C. Maigné) ; Le devenir du rhizome (X. de la Vega) La pop'philosophie (entretien avec E. During)

  • Hyperactivité, timidité, troubles du langage, dyslexie, anorexie, autisme, précocité, phobie, violence... Un état des lieux des savoirs autour des troubles infantiles.
    Enfant turbulent, angoissé, asocial, surdoué, timide, violent ; mauvaises notes ou sommeil perturbé : il existe mille raisons de s'en remettre à un psy. Les familles en espèrent une aide, un diagnostic, quand elles n'en attendent pas secrètement un pronostic. L'école elle-même y envoie à tour de bras les élèves faibles ou récalcitrants, comme pour mieux se délester des (lourdes) attentes qui pèsent sur elle.

    Quels sont les comportements pathologiques et ceux qui ne le sont pas ? Ceux qui relèvent de la psychiatrie et de l'éducation ? Où commence la souffrance psychique chez l'enfant ? Quand et qui consulter ? Faut-il, dès le plus jeune âge, étiqueter et médicaliser les comportements atypiques ? Ces questions se posent un jour ou l'autre à tout éducateur. Plus largement, elles concernent la société dans son ensemble, car elles interrogent notre rapport à la norme et à la différence, à l'âge de l'innocence et de la construction de soi.

    Ce livre fait le point sur les savoirs concernant les troubles de l'enfant, des tout-petits aux enfants en âge scolaire. Il indique les nouvelles pistes thérapeutiques, les terrains à défricher, les théories à abandonner, avec toujours comme préoccupation première l'enfant lui-même.

  • Un panorama des théories de la société, d'hier à aujourd'hui, pour mieux comprendre le présent.

  • Portrait critique et regards croisés de sociologues et de spécialistes de l'histoire des sciences humaines sur l'oeuvre et l'héritage de Pierre Bourdieu.


  • Comment arrêter de fumer ? Réussir un concours ? Stimuler sa volonté ?
    L'essentiel à connaître sur les ressorts de la motivation
    Pourquoi l'élève s'investit-il à l'école ? Qu'est-ce qui fait courir le sportif ? Pourquoi s'engage-t-on dans un travail fastidieux ? Quelles forces guident nos choix, nos achats, notre vote ?

    La motivation représente l'une des plus grandes énigmes du comportement humain. Prenant racine dès l'enfance, elle est ce qui pousse à agir quand rien ni personne ne nous y obligent, mais aussi ce qui stimule la volonté au cœur de la difficulté et de l'ennui. Elle peut être suscitée – c'est le désir suprême de tout parent, tout prof, tout manager, tout thérapeute. Elle peut aussi être freinée voire anéantie par le stress, la fatigue, la dépression, le souvenir d'échecs passés.

    La recherche en sciences humaines a multiplié les théories et expériences depuis un demi-siècle, dans le sillon du béhaviorisme. Elle ne fournit pas la recette, et d'une certaine manière, heureusement. Mais elle parvient à dissocier, avec de plus en plus de précision, les ingrédients nécessaires : le sentiment d'efficacité personnelle, la façon dont on aborde ses propres contre-performances, l'interaction avec une personne de confiance, la capacité d'autodétermination, le besoin de reconnaissance...

    Recourant aussi bien à la psychologie qu'aux sciences de l'éducation ou à l'addictologie, ce livre dresse un état des lieux des savoirs actuels et dégage des pistes concrètes pour motiver les autres, et mieux se motiver soi-même, qu'il s'agisse d'arrêter de fumer, de lever des blocages professionnels ou de réussir un concours.

  • Un bilan des connaissances qui nourrissent les débats sur l'énigmatique question de la fabrication des identités sexuées.

  • Loin d'être un catalogue d'idées et de concepts, ce livre se propose de saisir la force et l'originalité de la pensée de chaque philosophe, d'hier à aujourd'hui. On y rencontre aussi bien des bâtisseurs de système, comme Leibniz, Kant ou Hegel, que des penseurs critiques, tels Nietzsche, Foucault ou Derrida. Les idéalistes côtoient les empiristes, les épistémologues croisent les penseurs du politique ou les philosophes de la sagesse.
    Pour faire écho aux présentations de la pensée des philosophes, des articles thématiques évoquent les grandes questions de la philosophie : la liberté, le bonheur, la morale, le pouvoir, la science. Ces questions sont abordées à la lumière des interrogations contemporaines majeures.
    Des textes et de nombreuses citations viennent étayer le propos et permettent de se " frotter " aux genres et aux styles philosophiques : des dialogues platoniciens aux propositions composées à la manière des géomètres de Spinoza, de l'écriture poétique de Nietzsche aux aphorismes de Wittgenstein, ces textes sont autant de balises et de repères pour arrimer la réflexion mais aussi des chemins de traverse pour penser aussi loin que possible.
    Un petit dictionnaire bio-bibliographique vient clore l'ouvrage.

  • SOMMAIRE Introduction Penser la filiation. Devenir parent aujourd'hui (V.Bedin et M. Fournier) Penser la parenté et la filiation À propos de Les Structures élémentaires de la parenté de C. Lévi-Strauss (J. Najoux) L'inceste, un interdit universel ? (N. Journet) Les limites d'une grande idée (Entretien avec L. Barry) Les cinq leçons de parenté de M. Godelier (N. Journet) Parenté : liens de sang et liens de coeur (A. Fine) À propos de La Famille en Europe de J. Goody (M. Fournier) Penser la filiation (I.Théry) Infans economicus (H. Le Bras) Les mésaventures du père (G. Neyrand) Famille : entre émancipation et protection sociale (J. Commaille) Comment peut-on être parent ?
    Une mosaïque de modèles familiaux (encadré) La parenté réinventée (M. Fournier) Des multiples manières de devenir parent... (encadré) Un métier qui ne va plus de soi (X. Molénat) Parentalité : un concept déjà ancien (encadré) Mères à bout de nerfs (C. Halpern) Le quotidien des mères lesbiennes (V. Descoutures) Nouveaux pères : peut mieux faire (X. Molénat) Redonner confiance : le soutien à la parentalité (V. Malochet) Le mythe de la démission parentale (encadré) Parents sans lendemain (A. Weinberg) Tyrannie des kids et « unparenting » (encadré) Parents-école : dialogue impossible ? (F. Yacine) À propos de À qui appartiennent les enfants ? de M. Segalen (M. Fournier) Ces parents que l'on choisit (encadré) Quand les enfants accouchent de leurs parents (M. Fournier) Débats et réalités Peut-on imposer la coparentalité ? (B. Bastard) Divorces : les sentiments pour solde de tout compte ? (A. Martial) S'apparenter dans une famille recomposée (A. Martial) Peut-on remplacer l'amour d'une mère ? (B. Pierrehumbert) Familles homoparentales en débat (X. Molénat) Adopter : un parcours difficile (encadré) Connaître ses origines ? Controverses bioéthiques (D. Mehl) Lois bioéthiques (encadré) Le lourd secret des origines (Entretien avec I. Théry) L'inéluctable quête (encadré)

  • La psychologie fait aujourd'hui partie de notre paysage au point qu'il est difficile de s'imaginer qu'elle est le fruit d'un long processus de confrontation d'idées, d'exploration scientifique, de maturation théorique. Faire un panorama de l'histoire de la psychologie, c'est permettre de mieux comprendre les différentes écoles, tendances, chapelles, qui ont construit la discipline. C'est aussi prendre la mesure des nombreux débats qui ont présidé à sa naissance et à son développement.
    Un point commun entre ces différents travaux, entre les différentes recherches : la passion de comprendre l'humain. Pinel et les aliénistes, Charcot explorant l'hystérie, Wundt construisant « la science des faits de conscience », Freud théorisant l'inconscient, Piaget découvrant les stades de l'intelligence de l'enfant, Binet et Simon s'efforçant de tester l'intelligence, Maslow et Rogers inventant la psychologie humaniste, Devereux fondant l'ethnopsychiatrie, Antonio Damasio introduisant les émotions dans le champ des neurosciences... mais aussi Fechner, Darwin, Milgram, Skinner, Dolto, Cyrulnik et bien d'autres encore... Tous ont contribué à faire de la psychologie ce qu'elle est aujourd'hui : un vaste continent de pratiques et de savoirs, sans cesse arpenté par de nouveaux chercheurs en quête de chantiers à explorer.
    Ce livre se propose donc de présenter un panorama de la psychologie, d'hier à aujourd'hui, à travers les grands noms et les grands débats qui l'ont animée. Un ouvrage de référence qui comprend également un petit dictionnaire des auteurs et des concepts.
    L'ouvrage est rédigé par des spécialistes de toutes les disciplines qui forment la constellation des « psy » : psychiatrie, psychologie du développement, psychologie clinique, psychologie expérimentale, psychologie de l'enfant, psychanalyse, neuropsychologie...


  • Développement personnel, neurosciences, émotions, intelligence, mémoire, cerveau, attention, conscience, vieillissement, troubles alimentaires, autisme...
    État des lieux de la psychologie aujourd'hui, une discipline en plein renouvellement
    Dans Google, le mot " psychologie " renvoie à 52 700 000 résultats. " Psychology " à 246 000 000. Si l'on y ajoute ceux qui se rapportent à des notions voisines de la psychologie comme " psychothérapie ", " troubles mentaux ", " psychanalyse ", " psychiatrie ", " personnalité ", " développement personnel ", et tant d'autres... Autant dire qu'un état des lieux comme celui que propose cet ouvrage est nécessaire.

    Ce livre fait le pari en effet de cerner les grandes lignes de la psychologie aujourd'hui, repérer les tendances, dissiper les malentendus, débusquer les clichés. En un mot, restituer la vitalité d'une respectable mais imprévisible discipline qui ne cesse de se régénérer. À la croisée des chemins entre tradition et modernité, alors que le divan voisine tant bien que mal avec l'imagerie cérébrale, la psychologie ne cesse d'explorer de nouveaux horizons et de nouvelles méthodes.

    Cet ouvrage réalisé par des spécialistes, psychologues et des universitaires, fait le point sur une discipline en pleine mutation et en plein élargissement.

  • Ce livre présente l'histoire complexe de la pensée française, une histoire riche, divisée en périodes d'inégales longueurs et d'inégales brillances : il y a l'âge de la découverte de la raison, puis les Lumières, période de rayonnement français s'il en est, avant un XIXe siècle contrasté, aussi rêveur que scientiste et concurrencé par l'université allemande, puis un XXe siècle chahuté par les catastrophes mondiales, où le savoir et l'engagement iront de pair, contre toute sagesse.
    Cette histoire est aussi celle des figures successives de l'acteur : philosophe, savant, intellectuel, puis chercheur au XXe siècle, le mouvement est celui d'une spécialisation galopante, et d'un écart croissant entre sciences et philosophie. C'est encore celle des lieux de recherche et d'enseignement et des écoles qui en ont été emblématiques : Sorbonne, École des Hautes études en sciences sociales, CNRS ou encore l'École des Annales.
    Enfin, c'est surtout celle des hommes, et de leurs vies étonnamment diverses. Montaigne se retirant dans son pigeonnier, Saint-Simon se jetant dans les affaires, Claude Lévi-Strauss écrivant une tragédie au bord de l'Amazone sont habités par le même appétit de faire une oeuvre, et y parviendront parce qu'ils savent s'adresser à leur époque, voire à celles qui suivront. Un panorama critique de la pensée française à travers les siècles.

  • Vous évoluez au sein d'une fonction d'encadrement? C'est votre premier poste de manager? Vous êtes amené à encadrer une équipe plus importante qu'auparavant? Vous devenez le responsable de l'équipe à laquelle vous apparteniez?
    Cet ouvrage propose des réponses précises aux questions que se pose tout manager par rapport à ses trois pôles d'activité : leader d'une équipe ; gestionnaire d'une unité ; développeur des ressources humaines.

    En prenant davantage de responsabilités, vous vous demandez :
    o Quelles sont les erreurs à ne pas commettre?
    o Comment se faire accepter?
    o Comment motiver son équipe et conduire les changements?

    Les auteurs, Bruno Barjou, Jacques Isoré, Jean-Pierre Testa, Annick Haegel, vous proposent des points de repère indispensables : plans d'actions, diagnostics et outils sont détaillés afin d'être immédiatement utilisables dans votre activité quotidienne.
    De plus, vous bénéficiez des retours d'expérience et de l'expertise des auteurs, capitalisés à la fois dans le secteur public, dans l'industrie et les services.

  • Ce livre reflète les interventions conduites par l'équipe de thérapeutes du Centre pour l'étude de la famille de Milan au sein de quinze familles et de leurs malades.

    Directe et ouverte sur les interrelations familiales et sur tous les paradoxes qui imprègnent le couple et la famille, cette approche conduit à une redéfinition des relations dont l'un des membres présente un comportement pathologique. Des cas d'anorexie mentale et de schizophrénie ont été traités par cette méthode avec des succès notables.

    Constituant un des ouvrages de référence en psychologie systémique, il est facile d'accès et met en scène des concepts utiles dans le cadre d'une psychothérapie familiale. Le travail original développé par Mara Selvini Palazzoli et ses co-auteurs, la façon claire de le transmettre, tout en mettant en lumière la méthodologie par essais et erreurs caractéristique de « l'équipe de Milan », constituent une approche incontournable pour les thérapeutes intéressés par la systémie.

  • Socrate, Platon, Aristote, Epicure, les sages de l'Orient, Spinoza, Kant, Marx, Sartre, Nietzsche, Cioran, Camus, les penseurs de la deep ecology...
    Les philosophes d'hier à aujourd'hui nous apportent bien plus que des recettes, une autre manière de voir le monde et de le vivre.
    Que peut bien nous apporter la philosophie pour la conduite de notre vie ? À l'heure où la psychologie, les religions, les techniques corporelles ou les régimes en tout genre prospèrent, la question mérite d'être posée. On ne peut attendre des philosophies (car elles sont plurielles) qu'elles nous donnent des recettes toutes faites ou des réponses univoques.

    De l'Antiquité à l'époque contemporaine, de Socrate à Martha Nussbaum ou Richard Shusterman, l'histoire de la philosophie nous montre que les voies de la sagesse sont nombreuses. Du reste, toutes ne recherchent pas le bonheur. Bien conduire sa vie peut, en effet, répondre à d'autres attentes : faire le bien, accepter l'absurde ou la vulnérabilité, vivre en accord avec ses convictions religieuses, être vertueux... Mais toutes nous aident à prendre du recul, à appréhender l'homme autrement, à repenser notre place dans le monde et à élargir notre horizon. Ce faisant, à dépasser une approche trop souvent individualiste de ces questions. Frustrant ? Non, tout simplement lucide et réaliste. Si la recette du bien vivre existait, nous l'aurions déjà trouvée... et tous adoptée.

    Chacun emprunte sa voie mais gageons que les enseignements des philosophes peuvent aider à construire la sienne. Se décentrer, voir le monde et la place de l'homme sous un autre jour, pas simplement pour penser mais aussi pour vivre différemment. Avec un souci éthique : mettre en cohérence ses idées et son existence. Ce qui n'est en soi pas une mince affaire mais, sinon, à quoi bon penser ?

  • Il en va des religions comme des êtres humains : toutes se ressemblent, et toutes sont particulières. Toute la difficulté est de penser à la fois l'unité et la diversité. Dans ce livre, le phénomène religieux est abordé à partir de quatre éclairages : - les causes et les fondements du fait religieux, - l'évolution du phénomène religieux à travers l'histoire et les civilisations, - la religion et la modernité, - les frontières du religieux. Du christianisme au bouddhisme, des religions préhistoriques à l'islam contemporain, du vaudou au renouveau évangélique, cet ouvrage rassemble pour la première fois en un même volume les analyses du phénomène religieux, de son histoire et de ses formes contemporaines.

    Ont participé à cet ouvrage : Samir Amghar, Régine Azria, Jean-Pierre Bastian, Jean-René Bertrand, Stéfania Capone, Françoise Champion, André M. Corten, Sébastien Fath, Bernard Faure, Israël Finkelstein, René Girard, Vincent Goossaert, Jean-François Gossiaux, Bertrand Hell, Danièle Hervieu-Léger, Louis Hourmant, Gilles Kepel, Yves Lambert, Abderrahim Lamchichi, Pénélope Larzillière, Colette Muller, David A. Palmer, Isabelle Richet, Pierre A. Riffard, NeilAsher Silberman, Jérôme Souty, Jean-Paul Willaime... Ouvrage coordonné par Laurent Testot, journaliste scientifique au magazine Sciences Humaines, et Jean-François Dortier, rédacteur en chef du magazine Sciences Humaines.

  • Les organisations au concret ? Lire un organigramme : l'abbaye de Fontevraud (J.-M. Saussois) ? Les universités, des organisations spécifiques ? (C. Musselin) ? Une coopérative ouvrière : l'exemple du Relais (T. Barreto) ? L'entreprise virtuelle (F. Fréry) ? Internet, un laboratoire institutionnel (E. Brousseau) ? Les High-Reliability Organizations (Encadré) ? L'Europe, une organisation complexe (Entretien avec S. Saurugger) ? L'OMC, une petite organisation internationale (M. Rainelli) Théories des organisations ? L'économie des coûts de transactions (Entretien avec O. Williamson) ? L'économiste face aux organisations (Entretien avec O. Favereau) ? Sociologie des organisations : nouvelles approches (P. Bernoux) ? Retour sur le parcours de James March (E. Godelier) ? « Technologie de la déraison » et éloge de la lenteur (Entretien avec J. March) ? Changement institutionnel et stratégie politique des firmes (E. Coblence, J. Fabbri) ? Sociologie clinique et dimensions cachées des organisations (J.-F. Dortier) ? Les approches critiques des organisations (B. Vidaillet, Y. Bousalham) ? Aux origines de la gestion scientifique (Entretien avec A. Hatchuel) Organisations et management ? Les quatre mythes du management selon March (Encadré) ? Le Modèle de Mintzberg (Encadré) ? L'hégémonie américaine en question(s) (J.-F. Chanlat) ? La gouvernance de l'entreprise (R. Pérez) ? Coordonner, coopérer, adhérer. Les enjeux du management (J.-M. Saussois) ? PME, un patronat aux trois visages (M. Bauer) ? Qui peut publier la description ethnographique d'une entreprise ? (M. Villette) ? Restructurations : entre permanence et rupture (R. Beaujolin-Bellet) ? Pouvoir et désir dans l'entreprise (E. Enriquez) ? L'hypocrisie organisationnelle (H. Dumez) Décider dans les organisations ? Qu'est-ce que décider dans une organisation ? (J. Rojot) ? Règles du jeu et décision (Entretien avec J.-D. Reynaud) ? Les énigmes de la décision dans l'entreprise (J.-C. Moisdon, B. Weil) ? Les décisions stratégiques (H. Laroche) ? Les cadres et la domination douce (Entretien avec D. Courpasson) ? Des mondes du travail sans hiérarchie ? (I. Berrebi-Hoffmann) Dynamique des organisations ? Organisation et innovation : une rencontre conflictuelle (N. Alter) ? « Trop de changement, c'est l'anarchie » (Entretien avec H. Mintzberg) ? Une méthode démocratique pour transformer l'organisation (Entretien avec M. Crozier) ? La dynamique de l'action organisée (Entretien avec E. Friedberg) ? Outil de gestion et dynamique de changement (J.-C. Moisdon) ? Action située et théorie de l'activité (Encadré) Le facteur humain dans les organisations ? Les bons contes font-ils aussi les bons managers ? (T. Boudès) ? La fabrication du sens dans les organisations (H. Laroche) ? L'individu et le système (S. Enlart) ? La construction des identités au travail (R. Sainsaulieu) ? Le développement personnel au service de l'entreprise ? (V. Brunel) ? Les cadres rebelles (D. Courpasson, F. Dany) ? La complainte des travailleurs (Entretien avec F. Dubet) Annexes ? Glossaire ? Bibliographie générale ? Index des noms de personnes ? Index des notions ? Liste des auteurs ? Table des matières

  • Le contrôle du travail des enseignants est, dans nos sociétés, éminemment problématique : les intéressés craignent d'être contrôlés, les contribuables ne comprendraient point qu'ils ne le soient pas ; les premiers pensent que leur métier n'est guère compatible avec un système de surveillance technocratique, les seconds expliquent que l'importance de la tâche qui est confiée aux enseignants impose une évaluation rigoureuse à laquelle, d'ailleurs, nul métier n'échappe aujourd'hui.
    Et que disent les chercheurs qui travaillent sur cette question ? Que le moins que l'on puisse faire, c'est de poser la question. Qu'il faut regarder de près ce que « contrôler » veut dire et comment cela se passe ailleurs dans le monde. Qu'il est normal de suspecter le contrôle, important de se demander comment l'on pourrait s'en passer, mais nécessaire de ne pas se payer d'illusions. Et qu'il faut s'interroger pour savoir quelle forme de « contrôle » peut contribuer au développement des compétences professionnelles des personnes comme au meilleur fonctionnement de l'institution scolaire.
    C'est ainsi que le présent ouvrage s'attaque, sans tabou, à une question clé. Écrit par des chercheurs de différents pays, il brosse un tableau très complet des pratiques et s'interroge sur les moyens de mettre en place une meilleure régulation de nos écoles pour une meilleure réussite de nos élèves. Même si les choses ne sont pas simples et si les solutions, là comme ailleurs, ne préexistent pas aux problèmes...
    Avec une grande clarté et un propos incisif, ce livre ouvre et fait avancer un nécessaire débat. Son apport est décisif.

empty