Sciences Humaines

  • Redonner confiance et autonomie aux personnes atteintes de troubles cognitifs, c'est possible.
    AG&D a collaboré avec le professeur Cameron Camp pour développer une approche innovante qui se rencentre sur les capacités, les goûts et les motivations de l'individu pour que celui-ci redevienne acteur de sa vie.
    Inspirées de la méthode Montessori, les activités présentées dans cet ouvrage abordent tous les domaines de la vie quotidienne : cuisine, jardinage, bricolage, lecture et écriture, vie en collectivité, activités sportives et artistiques, partage intergénérationnel... Chaque fiche donne la liste du matériel et des compétences indispensables pour la réussite de la personne et décrit le déroulé pas à pas.
    Elle s'accompagne de conseils et d'idées complémentaires pour s'adapter aux différentes situations.
    Un ouvrage inspirant pour tous les aidants, en milieu collectif ou à domicile, qui souhaitent faire vivre la maladie d'Alzheimer autrement.

  • Dans l'esprit de ses fondateurs, l'École de la République ne devait pas seulement permettre à chacune et à chacun d'apprendre dans de bonnes
    conditions. Elle était une institution où toutes et tous devaient apprendre à « apprendre ensemble ».
    Guillaume Caron, Laurent Fillion, Céline Scy et Yasmine Vasseur assument ici pleinement cet héritage. Et ils l'incarnent, avec infiniment de rigueur et
    de précision, en nous montrant comment la classe coopérative est non seulement possible dans l'enseignement secondaire, mais aussi nécessaire
    pour rendre à ce dernier sa fonction de formation culturelle et citoyenne.
    Mobiliser les élèves sur les savoirs, leur permettre de se constituer en véritable « collectif apprenant », accompagner chacun d'eux de manière personnalisée
    tout en multipliant les interactions, découvrir que l'on apprend mieux avec les autres et que c'est seulement grâce à eux que l'on peut se dépasser soi-même, faire ainsi l'expérience, au quotidien, d'une solidarité exigeante et féconde... voilà les enjeux de la classe coopérative.
    Pour s'engager sur cette voie, les auteurs nous livrent, dans cet ouvrage, une démarche qu'eux-mêmes mettent en oeuvre depuis plusieurs années.
    Ils nous proposent aussi des outils concrets qui couvrent tous les champs et peuvent être utilisés à tous les niveaux du collège et du lycée. Ils passent en
    revue l'ensemble des questions pédagogiques concrètes que pose la mise en place d'une pédagogie coopérative. Ils multiplient les pistes de travail et de réflexion. Bref, ils offrent aux enseignantes et enseignants du secondaire les moyens de faire vivre des classes coopératives, où, comme le disait
    Fernand Oury auquel ils se réfèrent, « on n'apprend pas aussi bien qu'ailleurs... mais mieux. »
    Philippe Meirieu
    En complément, retrouvez la boîte à outils téléchargeable sur le site www.esf-scienceshumaines.fr

  • Il y a un siècle, Célestin et Élise Freinet posaient les jalons d'une démarche pédagogique exceptionnelle. Dans un monde meurtri par la Première Guerre mondiale, marqué par l'injustice sociale et où régnait
    une pédagogie de la soumission et de la concurrence, ils ont voulu construire une « école du peuple », conjuguant au quotidien, et dans les apprentissages eux-mêmes, l'émancipation et la coopération.
    Tout au long de leur vie, ils ont approfondi leur projet, précisant leurs analyses et élaborant de nouvelles « techniques ». Ils l'ont fait au sein d'un Mouvement, en relation avec de nombreux maîtres d'école, en France
    et dans le monde. Ils l'ont fait avec la volonté de faire des enseignantes et des enseignants de véritables acteurs éducatifs, capables de préparer avec leurs élèves une société plus solidaire.
    Depuis, de nombreux militants pédagogiques ont poursuivi inlassablement ce travail, fidèles aux principes de Freinet mais toujours inventifs pour leur mise en oeuvre. Ils sont à l'origine de ce Dictionnaire. Un dictionnaire et non un traité dogmatique, avec plus de 150 définitions associées à des propositions et des exemples, dans lesquelles on pourra naviguer pour enrichir sa réflexion et sa panoplie méthodologique. De nombreux articles sont illustrés par des pratiques de classe.
    Cet ouvrage indispensable est une boîte à outils pour penser et agir aujourd'hui, dans un monde où la « Pédagogie Freinet » est plus que jamais d'actualité. Car, comme il y a un siècle, le choix est bien aujourd'hui entre un enseignement où l'on apprend pour se soumettre et un enseignement où l'on apprend pour se libérer, entre une école qui sépare les élus des exclus et une école où l'on travaille pour réussir ensemble.

  • Vous évoluez au sein d'une fonction d'encadrement? C'est votre premier poste de manager? Vous êtes amené à encadrer une équipe plus importante qu'auparavant? Vous devenez le responsable de l'équipe à laquelle vous apparteniez?
    Cet ouvrage propose des réponses précises aux questions que se pose tout manager par rapport à ses trois pôles d'activité : leader d'une équipe ; gestionnaire d'une unité ; développeur des ressources humaines.

    En prenant davantage de responsabilités, vous vous demandez :
    o Quelles sont les erreurs à ne pas commettre?
    o Comment se faire accepter?
    o Comment motiver son équipe et conduire les changements?

    Les auteurs, Bruno Barjou, Jacques Isoré, Jean-Pierre Testa, Annick Haegel, vous proposent des points de repère indispensables : plans d'actions, diagnostics et outils sont détaillés afin d'être immédiatement utilisables dans votre activité quotidienne.
    De plus, vous bénéficiez des retours d'expérience et de l'expertise des auteurs, capitalisés à la fois dans le secteur public, dans l'industrie et les services.

  • Ce livre reflète les interventions conduites par l'équipe de thérapeutes du Centre pour l'étude de la famille de Milan au sein de quinze familles et de leurs malades.

    Directe et ouverte sur les interrelations familiales et sur tous les paradoxes qui imprègnent le couple et la famille, cette approche conduit à une redéfinition des relations dont l'un des membres présente un comportement pathologique. Des cas d'anorexie mentale et de schizophrénie ont été traités par cette méthode avec des succès notables.

    Constituant un des ouvrages de référence en psychologie systémique, il est facile d'accès et met en scène des concepts utiles dans le cadre d'une psychothérapie familiale. Le travail original développé par Mara Selvini Palazzoli et ses co-auteurs, la façon claire de le transmettre, tout en mettant en lumière la méthodologie par essais et erreurs caractéristique de « l'équipe de Milan », constituent une approche incontournable pour les thérapeutes intéressés par la systémie.

  • Philosophes, sociologues, écrivains, historiens, psychologues, se penchent sur l'amour. Un livre illustré à découvrir- Un livre coffret à offrir L'Amour Un besoin vital-1000 façons d'aimer-Le couple réinventé Il nous enchante, nous sublime, nous passionne, nous brûle. Il donne des couleurs à la vie, démultiplie notre énergie sexuelle et notre potentiel émotionnel. Il nous rend empathiques, bienveillants, tolérants et booste notre estime de nous-mêmes. L'amour est l'un des plus puissants dopants de nos organismes au point que l'on souhaiterait pouvoir se l'injecter en perfusion ! La littérature, la chanson, la poésie, le cinéma, l'art en général puisent une grande partie de leur inspiration dans les histoires d'amour, heureuses ou malheureuses, tant le mal d'amour peut tarauder les humains. Car la médaille a son revers : la jalousie, l'infidélité, les souffrances devant l'impossibilité à se comprendre, l'incapacité à vivre ensemble en constituent la face sombre. Le monde occidental l'a décrit courtois, galant, libertin, romantique, et plus réaliste à l'ère de la modernité. Mais sur tous les continents, dans toutes les cultures, depuis la nuit des temps, l'amour est d'abord un grand récit qui constitue la trame existentielle de l'humanité. Philosophes, sociologues, écrivains, historiens, psychologues, se penchent sur l'amour. Avec les contributions de : Alain Badiou, Michel Billé, Michel Bozon, Malek Chebel, Sarah Chiche, Beate Collet, Jean-François Dortier, Pascal Duret, Helen Fisher, Martine Fournier, Eva Illouz, Nicolas Journet, Héloïse Junier, Jean-Claude Kaufmann, Pascal Lardellier, Florence Maillochon, Jean-François Marmion, Raphaële Miljkovitch, Xavier Molénat, Maud Navarre, Ruwen Ogien, Patrick Pharo, Emmanuelle Picaud, Romain Pigeaud, Jean-Philippe Raynaud, Michel Reynaud, Emmanuelle Santelli, François de Singly, Anne-Claire Thérizols, Tzvetan Todorov, Fabien Trécourt, Jean Verdon, Anne Vincent-Buffault, Agnès Walch, Yvane Wiart.

  • Que faire aujourd'hui de l'oeuvre de Michel Foucault ? Quelle est sa cohérence, sa pertinence, sa portée ? Sans allégeance ni défiance, les auteurs de cet ouvrage construisent ici un bilan critique, honnête et fécond. Michel Foucault L'homme et l'oeuvre Héritage et bilan critique Faire une oeuvre dans sa vie, faire une oeuvre de sa vie : l'un et l'autre des desseins de M. Foucault - décédé du sida il y a plus de trente ans -, ont fini par se confondre. De lui subsistent mille facettes. Philosophe critique, historien de la folie, penseur du sujet, militant des prisons, fossoyeur de l'humanisme, précurseur des gays studies, bricoleur de concepts, reporter en Iran, star médiatique, adulé et honni. Il fut tout cela à la fois, symptôme de ce vingtième siècle français qui porta aux nues la figure de l'intellectuel. Et après ? On changea d'époque, de préoccupations, de paradigmes. Le marxisme quitta la scène, le structuralisme se périma, la folie trouva de nouveaux porte-voix, le monde devint multipolaire. L'histoire aurait pu se contenter de ranger la pensée foucaldienne au rayon des affaires classées. Elle aurait pu la momifier et la canoniser. Mais Foucault ne se laisse pas enterrer si facilement. Cette pensée, labile et rebelle, connaît un destin singulier ; elle s'est émancipée des livres qui l'ont enfantée. On peut l'affirmer aujourd'hui sans exagérer : il existe un nouveau Foucault. Des textes inédits ont été publiés. Cours au Collège de France, émissions de radio retranscrites, conférences dans des universités à travers le monde. On lui découvre de nouveaux thèmes, d'autres méthodes. Telle une herbe folle et sauvage, cette oeuvre continue ainsi à pousser, se déplacer, se ramifier, changeant de physionomie au fil du temps. Parallèlement, sa réception prend un tour inattendu. Il existe un Foucault français, italien, américain, japonais. Des psychologues, juristes, médiateurs, médecins, architectes, politistes se réclament de lui. La parole de Foucault se promène même sur les planches, captée par des metteurs en scène. Ses concepts circulent partout, ils sont brandis, branchés, mais il n'est pas certain que Foucault soit vraiment lu et compris autant qu'il est cité. Que faire aujourd'hui de cette pensée ? Quelle est sa cohérence, sa pertinence, sa portée ? Autant de questions qui animent cet ouvrage. La plupart des auteurs appartiennent à une nouvelle génération de chercheurs. Sans allégeance ni défiance, ils construisent ici un bilan critique, honnête et fécond. Ouvrage coordonné par Héloïse Lhérété avec les contributions de : S. Baldassarra, M. Behrent, G. Bellon, J.-F. Bert, P. Bonditti, P.-H. Castel, F. Dubet, D. Fassin, É Fassin, A. Garapon, F. Gros, G. Le Blanc, J.-C. Monod, L. Nicolas, M. Potte-Bonneville, P. Raynaud, J. Revel, M. Senellart...

  • Un panorama complet sur les religions d'hier à aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs, réalisé par une soixantaine de spécialistes. Sous la direction de Jean-François Dortier et Laurent Testot. Les Religions. Des origines au IIIe millénaire Toutes les sociétés humaines connaissent des religions : les cultes des peuples de chasseurs cueilleurs (chamanisme, totémisme, animisme), les cultes polythéistes de l'Antiquité que l'on retrouve en Égypte, en Grèce, à Rome, mais aussi chez les Incas, les Aztèques, les Mayas, les spiritualités d'Orient (hindouisme, taoïsme, bouddhisme...), les grandes religions monothéistes (judaïsme, christianisme, islam). D'où vient le besoin de croire ? Comment expliquer l'omniprésence des religions dans l'histoire humaine ? Et qu'est-ce qu'une religion ? Dans ce livre, le phénomène religieux est abordé à partir de trois éclairages complémentaires : o La première partie s'interroge sur le " pourquoi " des religions. Les sciences humaines apportent de multiples réponses à cette question. Sociologues et anthropologues invoquent des causes sociales. Psychologues et psychanalystes se penchent plutôt sur le " besoin de croire ". o La deuxième partie explore les formes du phénomène religieux à travers l'histoire. Des religions de la préhistoire aux Églises et " grandes religions " modernes, l'histoire n'a cessé de recréer de nouvelles configurations qui s'adaptent, se figent, déclinent et renaissent tour à tour. o La dernière partie s'interroge sur les liens entre religion et modernité. Alors que le xixe siècle avait prophétisé la " mort de Dieu " vouant ainsi

  • Hyperactivité, timidité, troubles du langage, dyslexie, anorexie, autisme, précocité, phobie, violence... Un état des lieux des savoirs autour des troubles infantiles.
    Enfant turbulent, angoissé, asocial, surdoué, timide, violent ; mauvaises notes ou sommeil perturbé : il existe mille raisons de s'en remettre à un psy. Les familles en espèrent une aide, un diagnostic, quand elles n'en attendent pas secrètement un pronostic. L'école elle-même y envoie à tour de bras les élèves faibles ou récalcitrants, comme pour mieux se délester des (lourdes) attentes qui pèsent sur elle.

    Quels sont les comportements pathologiques et ceux qui ne le sont pas ? Ceux qui relèvent de la psychiatrie et de l'éducation ? Où commence la souffrance psychique chez l'enfant ? Quand et qui consulter ? Faut-il, dès le plus jeune âge, étiqueter et médicaliser les comportements atypiques ? Ces questions se posent un jour ou l'autre à tout éducateur. Plus largement, elles concernent la société dans son ensemble, car elles interrogent notre rapport à la norme et à la différence, à l'âge de l'innocence et de la construction de soi.

    Ce livre fait le point sur les savoirs concernant les troubles de l'enfant, des tout-petits aux enfants en âge scolaire. Il indique les nouvelles pistes thérapeutiques, les terrains à défricher, les théories à abandonner, avec toujours comme préoccupation première l'enfant lui-même.

  • Les organisations au concret ? Lire un organigramme : l'abbaye de Fontevraud (J.-M. Saussois) ? Les universités, des organisations spécifiques ? (C. Musselin) ? Une coopérative ouvrière : l'exemple du Relais (T. Barreto) ? L'entreprise virtuelle (F. Fréry) ? Internet, un laboratoire institutionnel (E. Brousseau) ? Les High-Reliability Organizations (Encadré) ? L'Europe, une organisation complexe (Entretien avec S. Saurugger) ? L'OMC, une petite organisation internationale (M. Rainelli) Théories des organisations ? L'économie des coûts de transactions (Entretien avec O. Williamson) ? L'économiste face aux organisations (Entretien avec O. Favereau) ? Sociologie des organisations : nouvelles approches (P. Bernoux) ? Retour sur le parcours de James March (E. Godelier) ? « Technologie de la déraison » et éloge de la lenteur (Entretien avec J. March) ? Changement institutionnel et stratégie politique des firmes (E. Coblence, J. Fabbri) ? Sociologie clinique et dimensions cachées des organisations (J.-F. Dortier) ? Les approches critiques des organisations (B. Vidaillet, Y. Bousalham) ? Aux origines de la gestion scientifique (Entretien avec A. Hatchuel) Organisations et management ? Les quatre mythes du management selon March (Encadré) ? Le Modèle de Mintzberg (Encadré) ? L'hégémonie américaine en question(s) (J.-F. Chanlat) ? La gouvernance de l'entreprise (R. Pérez) ? Coordonner, coopérer, adhérer. Les enjeux du management (J.-M. Saussois) ? PME, un patronat aux trois visages (M. Bauer) ? Qui peut publier la description ethnographique d'une entreprise ? (M. Villette) ? Restructurations : entre permanence et rupture (R. Beaujolin-Bellet) ? Pouvoir et désir dans l'entreprise (E. Enriquez) ? L'hypocrisie organisationnelle (H. Dumez) Décider dans les organisations ? Qu'est-ce que décider dans une organisation ? (J. Rojot) ? Règles du jeu et décision (Entretien avec J.-D. Reynaud) ? Les énigmes de la décision dans l'entreprise (J.-C. Moisdon, B. Weil) ? Les décisions stratégiques (H. Laroche) ? Les cadres et la domination douce (Entretien avec D. Courpasson) ? Des mondes du travail sans hiérarchie ? (I. Berrebi-Hoffmann) Dynamique des organisations ? Organisation et innovation : une rencontre conflictuelle (N. Alter) ? « Trop de changement, c'est l'anarchie » (Entretien avec H. Mintzberg) ? Une méthode démocratique pour transformer l'organisation (Entretien avec M. Crozier) ? La dynamique de l'action organisée (Entretien avec E. Friedberg) ? Outil de gestion et dynamique de changement (J.-C. Moisdon) ? Action située et théorie de l'activité (Encadré) Le facteur humain dans les organisations ? Les bons contes font-ils aussi les bons managers ? (T. Boudès) ? La fabrication du sens dans les organisations (H. Laroche) ? L'individu et le système (S. Enlart) ? La construction des identités au travail (R. Sainsaulieu) ? Le développement personnel au service de l'entreprise ? (V. Brunel) ? Les cadres rebelles (D. Courpasson, F. Dany) ? La complainte des travailleurs (Entretien avec F. Dubet) Annexes ? Glossaire ? Bibliographie générale ? Index des noms de personnes ? Index des notions ? Liste des auteurs ? Table des matières

  • Le contrôle du travail des enseignants est, dans nos sociétés, éminemment problématique : les intéressés craignent d'être contrôlés, les contribuables ne comprendraient point qu'ils ne le soient pas ; les premiers pensent que leur métier n'est guère compatible avec un système de surveillance technocratique, les seconds expliquent que l'importance de la tâche qui est confiée aux enseignants impose une évaluation rigoureuse à laquelle, d'ailleurs, nul métier n'échappe aujourd'hui.
    Et que disent les chercheurs qui travaillent sur cette question ? Que le moins que l'on puisse faire, c'est de poser la question. Qu'il faut regarder de près ce que « contrôler » veut dire et comment cela se passe ailleurs dans le monde. Qu'il est normal de suspecter le contrôle, important de se demander comment l'on pourrait s'en passer, mais nécessaire de ne pas se payer d'illusions. Et qu'il faut s'interroger pour savoir quelle forme de « contrôle » peut contribuer au développement des compétences professionnelles des personnes comme au meilleur fonctionnement de l'institution scolaire.
    C'est ainsi que le présent ouvrage s'attaque, sans tabou, à une question clé. Écrit par des chercheurs de différents pays, il brosse un tableau très complet des pratiques et s'interroge sur les moyens de mettre en place une meilleure régulation de nos écoles pour une meilleure réussite de nos élèves. Même si les choses ne sont pas simples et si les solutions, là comme ailleurs, ne préexistent pas aux problèmes...
    Avec une grande clarté et un propos incisif, ce livre ouvre et fait avancer un nécessaire débat. Son apport est décisif.

  • Mars 2020, à la surprise générale, les établissements scolaires doivent fermer pour faire face à la crise sanitaire. Un événement hors norme qui a nécessité de la créativité, de la coopération et de l'humain malgré la distanciation.
    À travers des témoignages d'enseignants et autres acteurs de l'éducation, de parents, d'élèves et des analyses de chercheurs, ce livre ouvre une réflexion collective féconde pour que « l'école d'après » ne soit pas un vain slogan. Il fait émerger de nombreuses propositions pour envisager un après qui ne soit pas un simple retour à un système qui a montré ses limites, ses failles immenses.
    Cet ouvrage participe d'un débat urgent et fondamental qui appelle à la refondation d'une école et d'une société de la justice, de la démocratie, de la solidarité.

  • Depuis près de quarante ans, le génogramme s'impose comme un outil majeur de la thérapie systémique. Les auteurs de cet ouvrage, des spécialistes européens internationalement reconnus, en interrogent l'évolution face aux enjeux sociétaux contemporains. Tous s'appuient sur les codes traditionnels de cette technique pour la réinventer et l'adapter à leur pratique clinique.
    Ainsi, le génogramme devient chronogrammique, génographique, en fleurs, en boutons, tricolore, imaginaire, paysager, mobile, photographique, métaphorique, inversé, digital... Les formes et pictogrammes évoluent pour s'adapter à tous les sujets et à leurs situations : gérontologie, handicap, violence, migration, familles homoparentales, formation professionnelle, relations virtuelles, maladies génétiques, thérapie individuelle ou familiale...

    Un ouvrage vivifiant et inspirant pour les professionnels en quête de créativité, qui invite au renouvellement des leviers thérapeutiques.

    Avec les contributions de Maurizio Andolfi, Maria Borcsa, Alix Clay, Philippe Compagnone, Salvatore D'Amore, Thierry Darnaud, Ivy Daure, Sophie Del Castillo, Samara Elat, Julia Hille, Sofia Hue, Marianne Janas, Sabine Lagardère, Dominique Mérigot, Martine Nisse, Gilbert Pregno, Léa Revelard, Frédéric Salaün, Roberta Speziale et Eva Toussaint.

empty