RB Edition

  • Table des matières

    Introduction

    Définition
    Historique
    Nouveaux défis de La Banque en Ligne

    CHAPITRE 1
    Ouverture des services de Banque en Ligne
    Section 1. Démarchage et prospection
    Section 2. Obligations relatives à la sécurité
    Section 3. Exigences de conformité à la loi « Informatique et Libertés »
    Section 4. Aspects contractuels de la Banque en Ligne

    CHAPITRE 2
    Utilisation des services de Banque en Ligne
    Section 1. Les services traditionnels de la Banque en Ligne
    Section 2. Contractualisation à distance
    Section 3. Fin de la convention de Banque en Ligne

    Conclusion
    Bibligraphie sélective
    Table des matières


  • Table des matières

    Avant-propos

    Introduction : La contribution de la finance à la reprise

    Partie 1 – État des lieux de l’industrie financière cinq ans après la crise
    Les banques françaises ont su s’adapter au nouvel environnement réglementaire tout en finançant l’économie
    La réforme des statuts en France
    La gestion d’actifs, atout stratégique pour le financement de l’économie « post-crise »
    La réglementation bancaire et financière, cinq ans après la crise
    La finance autrement : mythe, réalité et interrogations pour les professions financières

    Partie 2 – Les nouvelles réponses de l’industrie financière aux besoins des agents économiques
    Accompagner le mouvement de désintermédiation du financement des entreprises : la « démarche Friedland »
    Prêts directs des entreprises d’assurance et fonds de prêts à l’économie
    Un « Novo » financement de l’économie
    Finance participative : et après ?
    Développer la microfinance, c’est donner un coup de pouce à la croissance !
    Le financement par les actifs : crédit sécurisé
    La nouvelle solution aux besoins de trésorerie des entreprises

    Partie 3 – La finance est-elle aujourd’hui à même de favoriser la reprise économique ?
    Le défi de la prochaine décennie ? Financer une économie en profonde transformation
    La finance est-elle à même de favoriser la reprise économique ?
    Un renouveau nécessaire de l’intermédiation financière
    Les investissements réalisés par les organismes d’assurance sont-ils à même de favoriser la reprise économique ?
    Le système financier européen peut-il soutenir la croissance ?
    2013-2014 – Une année de publications économiques et financières

    Annexe

    Présentation du Centre des Professions Financières
    Comité de rédaction


  • Extrait
    Sommaire
    Préface
    Repères et trajectoires d’une industrie stratégique pour le financement de l’économie
    Marie-Anne Barbat-Layani
    Avant-propos
    « A-t-on vraiment tenu compte des intérêts et des besoins propres de l’Europe dans la définition de la régulation financière ? »
    Jacques de Larosière
    Chapitre 1
    Vue d’ensemble – Tout a changé : le monde de la banque n’est plus ce qu’il était
    Valérie Ohannessian et Timothée Waxin
    1.1 Un choc réglementaire : des réformes sans précédent
    1.1.1 L’agenda réglementaire défini au lendemain de la crise de 2008 est considérable
    1.1.2 L’agenda de réformes reste encore très chargé
    1.2 Un choc économique : des taux d’intérêt bas et négatifs
    1.3 Un choc technologique : les banques face au défi de la révolution digitale
    1.3.1 Le digital, une opportunité pour les banques
    1.3.2 Le numérique fait apparaître de nouveaux risques qui ne sont pas encore pleinement mesurés
    1.4 L’Union bancaire se met en place
    1.4.1 La supervision bancaire unique
    1.4.2 Le mécanisme de résolution unique
    1.4.3 Le mécanisme de garantie des dépôts
    Chapitre 2
    Un choc réglementaire à digérer
    Laurent Quignon
    2.1 Un choc réglementaire sans précédent
    2.1.1 Le renforcement de la capacité des banques à absorber les pertes
    2.1.2 L’introduction de ratios internationaux de liquidité
    2.2 Notre réévaluation à partir de la dernière étude d’impact de la BRI (novembre 2016)
    2.2.1 Rappel de la démarche de la BRI
    2.2.2 Notre adaptation de la méthode de la BRI à la zone euro
    Chapitre 3
    Les limites d’une politique monétaire expansionniste inédite pour les banques
    Timothée Waxin
    3.1 Des décisions de politique monétaire totalement inédites
    3.1.1 Le taux de facilité de dépôt en territoire négatif, expression de la montée en puissance des instruments utilisés par la BCE
    3.1.2 Le Quantitative Easing, décision historique de politique monétaire non conventionnelle
    3.2 Un changement de paradigme nécessaire
    3.2.1 Une relance du crédit bancaire
    3.2.2 Une réduction des coûts de financement pour les agents économiques qui permet une diminution du coût du risque des banques
    3.2.3 Un coût de refinancement des banques orienté à la baisse
    3.3 Les profits bancaires sous pression
    3.3.1 Les taux bas portent atteinte à la rentabilité des banques
    3.3.2 L’usage de la facilité de dépôt devient un coût pour les banques
    3.3.3 Les effets nets dépendent des business models des banques
    3.4 Des marges de manœuvre désormais très réduites pour la BCE
    Chapitre 4
    Les entreprises face à un nouveau modèle de financement
    Clémentine Gallès
    4.1 Le financement bancaire reste prédominant
    4.1.1 En zone euro, les sociétés non financières se financent majoritairement par du crédit bancaire
    4.1.2 L’importance du financement bancaire reflète une structure spécifique du patrimoine financier des ménages
    4.2 Un mouvement de désintermédiation bien visible en zone euro, mais inégal
    4.2.1 Des changements économiques et réglementaires qui poussent à la désintermédiation
    4.2.2 Au niveau de l’ensemble de la zone euro, le processus de désintermédiation est déjà bien visible
    4.2.3 La France se distingue des pays voisins par un développement plus marqué des financements de marché
    4.3 Pour une « bonne » désintermédiation en zone euro
    Chapitre 5
    La rentabilité des banques sous pression
    Anna Sienkiewicz
    5.1 Pourquoi parler de rentabilité ?
    5.2 Les nouvelles contraintes pesant sur la rentabilité
    5.3 Les banques universelles mieux armées, mais avec des marges de manœuvre limitées
    5.4 Une consolidation devenue nécessaire
    Chapitre 6
    Pour la promotion des banques européennes
    Jean-Hervé Lorenzi
    6.1 Les banques américaines sortent renforcées de la crise financière
    6.2 Comment expliquer une telle domination post-crise des banques américaines ?
    6.2.1 En Europe, une incertitude réglementaire renforcée par un problème de gouvernance de l’Union bancaire
    6.2.2 Aux États-Unis, une utilisation de la réglementation à des fins de domination
    6.2.3 Une consolidation du secteur bancaire américain et un retour plus rapide de la croissance
    6.3 La nécessité de banques européennes
    6.3.1 L’Europe devrait faire bloc et la France le choix de la finance
    6.3.2 Des banques européennes indispensables pour le financement de l’économie européenne



empty