Odile Jacob

  • À l'heure où nos sociétés amorcent un spectaculaire virage écologique, les forêts sont emblématiques de notre rapport - bien souvent idéalisé - à la nature. Derrière les drames de la déforestation sous les tropiques et des grands incendies, au-delà du mythe de la forêt « primaire », qu'en est-il de la réalité de nos forêts ? Les meilleurs experts apportent ici les éléments nécessaires pour prendre la mesure de la complexité du problème. Comment concilier le maintien de la biodiversité et des écosystèmes forestiers avec la production de bois et le tourisme ? À qui appartient la forêt et comment doit-on la gérer de manière durable ? Les « labels verts » de certification vont-ils se développer ? Comment surtout favoriser cette source de matériaux et d'énergie renouvelables à faible empreinte carbone à l'heure du changement climatique ? C'est tout l'univers des forêts et du bois qui se révèle ici, mêlant l'exigence d'une rentabilité raisonnable à l'impérieuse nécessité de gérer au mieux ces espaces vitaux. Par des membres de l'Académie d'agriculture de France sous la direction d'Yves Birot, Georges-Henri Florentin, Jean-Yves Henry et Bernard Roman-Amat. 

  • Les lauréats du Prix du meilleur jeune économiste livrent dans cet ouvrage leur perception, leur compréhension, leurs analyses et leurs propositions de ce que pourrait ou devrait être l'avenir du monde. Ils répondent aux questions fondamentales que se posent aujourd'hui les économistes et les principaux dirigeants. Les inégalités qui se creusent depuis la fin du siècle dernier sont-elles encore tolérables ? L'État social a-t-il encore un avenir ? La mondialisation est-elle vraiment la cause de tous les maux ? L'Europe reste-t-elle un espace économique pertinent ? La science économique s'ouvre-t-elle enfin aux autres disciplines ? Chaque auteur exprime dans cet ouvrage son parcours, sa vision de la société et les actions qu'il propose d'entreprendre pour agir face aux dérèglements auxquels le monde doit faire face. Créé en 2000 par le Cercle des économistes et le journal Le Monde, le Prix du meilleur jeune économiste est décerné chaque année à un économiste de moins de 40 ans, sélectionné en raison de la reconnaissance de son expertise et de sa participation active au débat public et économique. Philippe Aghion, Yann Algan, Agnès Bénassy-Quéré, Antoine Bozio, André Cartapanis, Jean-Marie Chevalier, Hippolyte d'Albis, Esther Duflo, Emmanuel Farhi, Xavier Gabaix, Pierre-Olivier Gourinchas, Pierre-Cyrille Hautcoeur, Elyès Jouini, Camille Landais, Augustin Landier, Jean-Hervé Lorenzi, David Martimort, Philippe Martin, Isabelle Mejean, Thomas Piketty, Thomas Philippon, Emmanuel Saez, Stefanie Stantcheva, David Thesmar, Étienne Wasmer, Gabriel Zucman

  • Que faut-il manger ? Peut-on faire confiance à la nourriture que nous achetons ? Que penser des produits allégés, du gluten, des oméga-3, des surgelés ou des OGM ? L'oeuf est-il mauvais pour le cholestérol ? Qui est en charge de l'authenticité de nos aliments et de notre sécurité alimentaire ? Le guide complet de notre alimentation en 100 chapitres, par 25 experts de l'Académie d'agriculture. Au-delà des querelles, controverses et débats passionnés autour de la qualité de nos aliments ou des mérites comparés du bio et de l'agriculture industrielle, voici les avis informés et les meilleures recommandations des plus grands spécialistes. Jean-Christophe Augustin, Pierre Besançon, Jean-Jacques Bimbenet, Jean-Marie Bourre, Any Castaings, Jean-Pierre Décor, Maurice-Paul Durand, Pierre Feillet, André Frouin, Ismène Giachetti, Léon Guéguen, Jacques Guilpart, Pascale Hébel, Hervé Lafforgue, Denis Lorient, Didier Majou, Dominique Parent-Massin, Gérard Pascal, Jean-Louis Rastoin, Jacques Risse, Patrice Robichon, Bernard Saugier, Hervé This, Georges Vermeersch, Jean-Michel Wal. 

  • Vingt millions de Français souffrent de maladies chroniques, soit un tiers de la population - une véritable épidémie. Hier encore, on mourait de ces maladies, aujourd'hui, elles nous accompagnent toute notre vie. Diabète, cancers, hypertension artérielle, sida, insuffisance respiratoire, mucoviscidose, myopathies, maladies inflammatoires de l'intestin, polyarthrite rhumatoïde, asthme, lupus, insuffisance rénale, cirrhoses hépatiques, séquelles d'accidents vasculaires cérébraux, insuffisance cardiaque, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, maladies psychiatriques, maladie d'Alzheimer, obésité... La France doit à présent se doter de tous les moyens pour améliorer la vie de tous les patients atteints de ces maladies. Nous sommes entrés dans l'ère de la 3e médecine, véritable médecine de la personne, aux côtés de la médecine des maladies aiguës bénignes et de la médecine des maladies graves. Pour le patient, une nouvelle façon de vivre ; pour le médecin, une nouvelle façon d'exercer son métier, à l'heure des grandes avancées médicales et techno­logiques. Soixante-quatorze médecins, patients et experts se sont associés ici pour relever le défi des maladies chroniques. Pour la première fois, un livre complet sur tout ce que nous savons et pouvons pour faire face. André Grimaldi est professeur émérite de diabétologie, CHU Pitié-Salpêtrière, université Paris-VI. Il est l'auteur (avec J.-F. Bergmann, F. Chast, C. Le Jeunne) de La Vérité sur vos médicaments. Yvanie Caillé est ingénieure, fondatrice de l'association de patients Renaloo et directrice de l'Institut national des données de santé. Frédéric Pierru est sociologue, politiste, chercheur au CNRS. Didier Tabuteau est responsable de la chaire santé de Sciences Po Paris, codirecteur de l'institut Droit et Santé, université Paris-Descartes. Avec les contributions de soixante-quatorze médecins, patients, experts. Les droits d'auteur de l'ouvrage sont reversés à l'organisation humanitaire ATD-Quart Monde. 

  • Que faire quand on est victime ou témoin de harcèlement moral au travail ? Comment se protéger ? Comment se défendre ? Avec une double approche psychologique et juridique, ce livre apporte un ensemble de réponses pratiques, illustrées par des témoignages de victimes et des exemples d'affaires jugées.

    Repérer le harcèlement moral dès qu'il survient, ne pas se laisser isoler de ses collègues, contrer la manipulation ou encore apporter des preuves devant les tribunaux : autant d'exemples parmi les nombreuses stratégies de défense développées ici.

    Destiné aux salariés tout comme aux employeurs, cet ouvrage entend contribuer à une meilleure compréhension du phénomène et, par là même, à une meilleure prévention.

  • Essayer de rapprocher psychanalyse et neurosciences, tel est l'objectif que propose cet ouvrage, qui réunit des psychanalystes de premier plan et des chercheurs de renom. Quels sont les enjeux d'un tel rapprochement, que ce soit sur un plan épistémologique ou pragmatique ? Que peuvent s'apporter ces deux disciplines longtemps tenues éloignées l'une de l'autre ? Cette tentative d'articulation théorico-clinique doit-elle nécessairement déboucher sur l'émergence d'une discipline nouvelle ?Lisa Ouss-Ryngaert est pédopsychiatre et psychothérapeute. Elle exerce à l'hôpital Necker-Enfants malades à Paris ainsi qu'au Centre des ressources autisme Île-de-France. Bernard Golse est pédopsychiatre et psychanalyste. Chef du service de pédopsychiatrie à l'hôpital Necker-Enfants malades à Paris, il est également professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université Paris-V. Nicolas Georgieff est professeur de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'université Lyon-I. Chef de service à l'hôpital du Vinatier, il est aussi membre du Centre de neurosciences cognitives de Lyon. Ancien président de l'Association psychanalytique internationale, Daniel Widlcher est professeur émérite de psychiatrie à l'université Paris-VI.

  • Après les « Trente Glorieuses?», symbole de l'apogée des cadres, « Trente Financières » avec leur cortège de bouleversements managériaux : renforcement des procédures de contrôle, développement des organigrammes plats, priorité donnée au client et à la « réactivité », etc. Autant d'évolutions qui ont largement remis en cause le rôle des cadres : alors qu'ils se percevaient comme les lieutenants du patronat, ils se sentent aujourd'hui noyés dans la grande machine productive. Alors les cadres servent-ils encore à quelque chose ? C'est la question qu'explore ce livre court et accessible, qui s'efforce de repenser leur fonction. En effet, les auteurs le soulignent : si les logiques de coopération et d'efficacité ont été mises à mal au profit d'une rentabilité de court terme, elles restent indispensables à la bonne marche des organisations, qu'elles soient privées ou publiques. Dès lors, il s'agit de voir comment les cadres vont pouvoir désormais les faire vivre. Un enjeu pour l'entreprise et pour la société tout entière. Ce livre est issu d'un colloque organisé par l'Observatoire des cadres, une structure de réflexions et d'échanges émanant de la CFDT. Il rassemble les contributions de nombreuses personnalités dont François Chérèque, Ève Chiapello, Barbara Dalibard, Thierry Pech, Pierre Rosanvallon. sous la direction de Jean-Marie Bergère et Yves Chassard préface de Thierry Pech postface de François Chérèque 

  • « Pendant un demi-siècle, les armes nucléaires ont évité un conflit entre les deux superpuissances, mais elles ne leur ont pas épargné d'autres guerres et elles ne les ont pas mises à l'abri de la défaite : les États-Unis ont été militairement vaincus au Vietnam, comme l'Union soviétique l'a été en Afghanistan. En 1990, elles n'ont pas empêché l'Irak ni de défier les cinq pays qui en sont dotés, ni de bombarder Israël, qui en détient également. Après la fin de la guerre froide, il faut réexaminer entièrement les conceptions sur lesquelles nous avons vécu, et nous adapter à de nouvelles données stratégiques. Juridiquement, politiquement et stratégiquement réduites à un nombre infime d'hypothèses marginales, les armes nucléaires seront bientôt un anachronisme. Elles ont perdu leur justification. Mais elles continuent de représenter un danger pour l'humanité, car elles peuvent être utilisées par accident ou mauvaise interprétation de l'attitude d'un autre pays. Il faut par conséquent tendre à les faire disparaître. C'est la voie dans laquelle s'est engagée la Commission Canberra, où les adversaires de toujours des armes nucléaires rejoignent ceux qui les ont acceptées comme moyen de dissuasion, pour suggérer des mesures concrètes, réalistes et prudentes. » Michel Rocard

  • Les grandes questions que posent le pouvoir, l'État, la politique aujourd'hui : la notion de citoyenneté, la violence et les conflits, l'armée, le service public, la laïcité, la démocratie, la souveraineté, le rôle de l'État dans la mondialisation. L'Université de tous les savoirs : une approche contemporaine des différents domaines de la connaissance dans un esprit qui est à la fois celui du bilan encyclopédique et celui du questionnement d'avenir. Contributions notamment de Jacques Blamont, Pascal Boniface, Olivier Cayla, Marcel Gauchet, Claude Lefort, Yves Michaud, Alain Renaut, Michel Rocard.

  • Matière en grains

    Collectif

    Grains et graines, façonnés, usés, cassés, collés... l'homme et la nature les utilisent pour se nourrir, bâtir ou formuler de nouveaux matériaux. Le sable et la farine forment des tas ; le sel s'écoule ou se bloque dans la salière ; les grains du château de sable sont liés par de l'eau. Ces observations sont si familières que l'on en a longtemps négligé la portée. D'abord source de métaphores, tel l'atome de Démocrite, la matière en grains fait actuellement l'objet de nombreuses recherches scientifiques exploitant des propriétés étonnantes, à mi-chemin entre fluide et solide. On comprend dans ce livre précis et clair, fourmillant d'exemples, pourquoi la matière la plus ordinaire qui soit est une merveilleuse source d'inspiration pour des domaines d'application aussi variés que l'agronomie, les sciences de l'environnement, les matériaux de construction, le génie des procédés... et jusqu'aux sciences humaines et sociales. Étienne Guyon est chercheur à l'ESPCI ParisTech, ancien directeur de l'École normale supérieure et du Palais de la Découverte. Jean-Yves Delenne est directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA). Farhang Radjai est directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Site des auteurs : http://matiereengrains. fr/

  • Les maladies et la médecine aujourd'hui et demain : l'embryon, les microbes, les virus, le sida, le cancer, l'obésité, les toxicomanies, les maladies mentales et les dépressions, l'allergie, les maladies neurodégénératives ; les défenses immunitaires et les vaccinations, les greffes, la chimie pharmaceutique, la médecine nucléaire, le système des soins et son avenir. L'Université de tous les savoirs : une approche contemporaine des différents domaines de la connaissance dans un esprit qui est à la fois celui du bilan encyclopédique et celui du questionnement d'avenir. Contributions notamment de Étienne-Émile Baulieu, René Frydman, Philippe Kourilsky, Luc Montagnier, Bernard Roques, Didier Sicard.

  • Divorces et séparations conjugales sont aujourd'hui fréquents. Tout un chacun, marié ou ayant des enfants, peut avoir affaire à la justice familiale pour régler les conséquences de sa rupture. Cette institution publique est censée mettre en oeuvre un droit identique pour toutes et tous. Mais les justiciables se voient-ils accorder la même attention selon leurs ressources et leurs conditions de vie ? Et la justice conduit-elle effectivement à plus d'égalité entre les hommes et les femmes ?

    Pour le savoir, ce livre nous fait entrer au tribunal des couples, dans ces chambres de la famille des tribunaux de grande instance, où juges aux affaires familiales, greffières et avocats font face à un contentieux massif. L'ouvrage est issu d'une enquête d'une ampleur inédite, combinant données statistiques, observations d'audiences, consultations de dossiers et entretiens avec ces professionnels.
    Pour ce faire, il a mobilisé, de l'enquête à l'écriture, une équipe de sociologues rassemblés ici sous le nom de Collectif Onze. Leur conclusion est sans appel : malgré les bouleversements de la vie conjugale et les transformations du droit de la famille, la justice participe à la reconduction de l'ordre social entre les sexes et entre les classes.

  • Les polémiques sur le réchauffement climatique, la sécurité des centrales nucléaires après Fukushima, l'épuisement des réserves en matières premières non renouvelables entretiennent l'inquiétude de l'opinion sans parvenir à installer des représentations objectives partagées, moins encore un consensus stable sur les mesures qu'il convient de prendre face à ces défis. Comment, alors, sortir de la confusion ?Des personnalités particulièrement emblématiques des diverses thèses qui s'affrontent en ces matières précisent leurs arguments, répondent sans détour aux objections de leurs adversaires, expriment leurs points d'accord et de désaccord. L'objectif : dégager les critères humains, économiques et sociaux propres à légitimer une hiérarchisation des priorités d'une politique environnementale efficace et réaliste pour l'avenir.

  • « Le monde est transformé, ses repères et ses règles ont volé en éclats. Les Français redoutent le déclin pour la France, le déclassement pour eux-mêmes et plus encore pour leurs enfants. La crise vient de loin. Elle est économique, sociale et environnementale bien sûr, mais aussi démocratique et morale. Elle marque l'échec d'un système à bout de souffle. Notre pays dispose pourtant de solides atouts pour faire la course en tête en misant sur la créativité, l'innovation, et pour renouer avec le progrès social. Par un intense travail collectif depuis deux ans, à l'écoute des Français, les socialistes ont renouvelé leurs réponses et bâti un projet pour 2012. Pour redresser la France avec un nouveau modèle de développement économique, social et écologique. Pour retrouver la justice et rassembler les Français dans une République fière de ses valeurs. Pour qu'à nouveau, l'avenir aime la France. Ce livre est une invitation. Nous mettons ainsi notre projet pour 2012 à la disposition de tous les Français, pour réagir, pour débattre, ensemble et maintenant, partout dans notre pays. »

  • Apprendre à lire

    Collectif

    Savoir lire est plus que jamais essentiel. Apprendre à lire est un processus continu qui concerne tout l'enseignement primaire et secondaire... et se poursuit tout au long de la vie. Pourtant, le 2° cycle de l'enseignement primaire (grand section de maternelle, cours préparatoire, cours élémentaire 1re année) est une étape cruciale : c'est à ce moment que l'enfant acquiert les codes de la langue écrite et s'engage dans la lecture des textes. Les membres de l'Observatoire national de la lecture dressent un bilan des connaissances scientifiques sur cette question. Ils analysent aussi le rôle que jouent les parents et font le point sur l'épineuse question des enfants en difficulté. Cette synthèse remarquable de clarté et de sérieux doit servir de base à toute réflexion pédagogique. L'Observatoire national de la lecture est un organe consultatif du ministère de l'Education nationale, de la Recherche et de la Technologie, qui réunit notamment des chercheurs, des enseignants, des membres des corps d'inspection de l'Education nationale, des représentants de parents d'élèves.

  • Réformer la justice ? Cette question est au centre de vifs débats. C'est à l'institution - Chancellerie, juridictions, magistrats, etc... qu'il incombe de concrétiser la justice, facteur d'ordre, d'équilibre et de lien social. Or l'institution semble aujourd'hui bien faible, dans son organisation, dans ses moyens, dans ses modes de recrutement. Il faut donc qu'elle change. Car le devoir de la justice est de faire en sorte que tous les individus demeurent des citoyens, en leur fournissant des jugements dans un délai raisonnable et à l'exécution acquise. En cela, elle est un service public. Mesurer les formes et les enjeux d'une réforme décisive pour notre société : telle est l'ambition de ce livre de réflexion qui aborde notamment les thèmes de l'égalité, de l'attente des justiciables, de la structure de l'État, des moyens financiers, de l'organisation, de la déontologie et de la responsabilité des juges.Élisabeth Guigou, Gilbert Anton, Jean-Denis Bredin, Jean-François Burguelin, Jean-Marie Coulon, Marie-Anne Frison-Roche, Jean Gicquel, Hubert Haenel, Giovanni Longo, Dieudonné Mandelkern, Jean-Pierre Mattei, Jean-Marie Messier, Henri Nallet, Nicholas Phillips, Jean-Marc Sauvé, Pierre Truche, Didier Truchet

  • Les grandes questions que pose le cerveau : le développement humain, les comportements et les émotions, le langage et la communication. L'Université de tous les savoirs : une approche contemporaine des différents domaines de la connaissance dans un esprit qui est à la fois celui du bilan encyclopédique et celui du questionnement d'avenir. Contributions, notamment, d'Alain Berthoz, Jean-Pierre Changeux, Marie Darieussecq, Stanislas Dehaene, Oswald Ducrot, Marc Jeannerod, Michel Jouvet, Pierre Karli, Alain Prochiantz, Dan Sperber, Jacques Vauclair.

  • Les enjeux de la nature aujourd'hui et demain : sciences de la vie, alimentation, agriculture, environnement et pollution, précautions et risques. L'Université de tous les savoirs : une approche contemporaine des différents domaines de la connaissance dans un esprit qui est à la fois celui du bilan encyclopédique et celui du questionnement d'avenir. Contributions, notamment, de Claude Fischler, Didier Houssin, Axel Kahn, Pierre Lascoumes.

  • En affirmant l'existence d'une sexualité infantile, la psychanalyse a profondément changé le regard que nous pouvons porter sur l'enfant. Son développement, la conquête de l'autonomie de son corps et l'affranchissement d'une dépendance vitale aux autres s'accompagnent d'attitudes et de conduites qui, aux yeux des adultes, peuvent paraître perverses. Pour Freud, la disposition perverse polymorphe semble ainsi différencier l'enfant de l'adulte. Mais il affirme aussi que c'est un "trait universellement humain". Dès lors, comment penser cet universel qui serait au coeur de la sexualité humaine?Des psychanalystes, cliniciens spécialistes des enfants com- me des adultes, des hommes de science, des médecins, des anthropologues, des historiens apportent ici le témoignage de leurs pratiques et de leurs recherches pour faire le point sur cette question centrale, au-delà même de la psychanalyse. Alexandre Adler, Patrick Avrane, Marcianne Blévis, Irène Diamantis, Muriel Djéribi-Valentin, René Frydman, Liliane Gherchanoc, Suzanne Ginestet-Delbreil, Gilbert Grandguillaume, Dominique Guyomard, Patrick Guyomard, François Lévy, Michèle Montrelay.

  • La gendarmerie nationale a traversé huit siècles d'histoire en s'adaptant toujours aux demandes de l'État et des citoyens. Les changements de régimes politiques et de gouvernements ont peu à peu forgé une institution militaire originale, fidèle aux principes républicains. Sa spécificité réside dans la multiplicité de ses missions : la défense, la police judiciaire et la sécurité publique. Ces fonctions impliquent la continuité du service, la cohabitation auprès d'autres forces de police ainsi qu'un lien étroit avec la population.  Le 12 octobre 1999, plus de trois cents élus, hauts fonctionnaires, universitaires, praticiens, chercheurs et militaires étaient réunis au Palais du Luxembourg afin de réfléchir sur l'avenir. Les actes de ce colloque sont aujourd'hui rassemblés pour aider à tracer une vision prospective de la gendarmerie de demain.

  • Maîtriser la lecture

    Collectif

    Pourquoi continuer à enseigner la lecture aux enfants de plus de huit ans ? Parce que la reconnaissance des mots, même les plus fréquents, reste souvent fragile. Parce que la saisie du sens est encore problématique. Bref, parce que la compréhension de ce qui est lu reste approximative, lacunaire. Voici les propositions des meilleurs spécialistes et praticiens pour améliorer l'enseignement à cet égard. L'Observatoire national de la lecture a pour vocation d'étudier tous les champs de la lecture, notamment celui de l'apprentissage. Il réunit des chercheurs, des enseignants, des membres des corps d'inspection de l'Éducation nationale, ainsi que des représentants des parents d'élèves.

  • Jean-Luc PINOL : La mobilité dans la ville, révélateur des sociétés urbaines. Patrice BECK et Pascal CHAREILLE : Les changements de résidence à Dijon à la fin du XIVe siècle. Renzo DEROSAS : Residential Mobility in Venice, 1850-1869. Olivier FARON : Itinéraire(s) urbain(s). Les changements de domicile à l'intérieur de Milan au XIXe siècle. Thierry EGGERICKX, Michel FOULON et Michel POULAIN : Suivre le chemin des nouveaux immigrés dans la ville : le cas de Châtelet de 1867 à 1900. Cyril GRANGE : La mobilité intra-urbaine à Paris et dans l'Île-de-France au XXe siècle : l'exemple des familles du Bottin mondain. Colin G. POOLEY et John TURNBULL : Moving through the City : the Changing Impact of the Journey to Work on Intra-Urban Mobility in XIXth Century Britain. Sébastien ALBERTELLI : Les difficultés de la démographie urbaine médiévale : enquête sur les feux à Chalon-sur-Saône et dans ses faubourgs, entre 1381 et 1476. Odette HARDY-HEMERY : Statuts professionnels et mobilité sociale (1815-1880). Les petites villes du Hainaut français en voie d'industrialisation.

  • Pour le trentième anniversaire du Centre médical Marmottan, créé par le Pr Claude Olievenstein, grands savants et intellectuels se sont réunis autour de lui pour tirer le bilan de cette expérience toujours pionnière et proposer une réflexion prospective sur la toxicomanie. Contributions de Boris Cyrulnik, Jacques Derrida, Jean Dugarin, Dominique Gillot, Michel Hautefeuille, Albert Jacquard, Nicole Maestracci, Louise Nadeau, Jeremy Narby, Claude Olievenstein, Bernard Roques et Marc Valleur.

  • Les grandes questions que posent la vie économique, le travail et l'entreprise aujourd'hui : la production et la circulation des richesses, l'innovation et le risque, l'avenir du travail, les enjeux de la formation. L'Université de tous les savoirs : une approche contemporaine des différents domaines de la connaissance dans un esprit qui est à la fois celui du bilan encyclopédique et celui du questionnement d'avenir. Contributions, notamment, d'Edmond Alphandéry, Daniel Cohen, Élie Cohen, André Orléan, Robert Rochefort, Christian Stoffaës, Alain Touraine.

empty