Le pré aux clercs

  • Le Necronomicon - guide de l'Empire des morts - est un ouvrage ésotérique, mais pas n'importe lequel... il révèle des incantations secrètes capables d'invoquer et de soumettre les forces anciennes (extras-terrestres ?) qui auraient peuplé la terre avant l'arrivée des hommes... Lovecraft, célèbre écrivain américain, fait référence à ce grimoire dans son oeuvre. L'identité de son auteur, ainsi que l'époque à laquelle il aurait été écrit sont encore plus mystérieuses que son contenu, pourtant réputé hermétique ! Le public est généralement divisé en deux écoles : les rationalistes qui voient en lui le plus pur produit de l'imagination de Lovecraft (ce que lui-même laissait entendre), et les ésotéristes ou occultistes qui croient en son existence bien réelle ainsi qu'en celle de son auteur, Abdul al-Hazred, poète dément qui l'aurait écrit en 730 à Damas. Le mythe de l'existence de ce livre est tenace. Cet ouvrage est précédé d'un texte de Lovecraft rassemblant l'histoire du manuscrit, ainsi qu'un texte qui se lit comme un roman policier, dans lequel l'auteur explique comment il découvrit l'existence du manuscrit et la manière dont il se l'est procuré. La seconde partie est consacrée au Necronomicon - incantations et signes ésotériques variés se bousculent. L'épilogue est une belle évocation de la vie de Lovecraft.

  • Tenu depuis des siècles pour un livre-culte par les amateurs d'ésotérisme, ce texte longtemps indisponible est enfin réédité dans son intégralité.Le Grand et Le Petit Albert, ces deux fameux traités de magie noire et de sorcellerie, doivent être considérés comme des ouvrages dont la lecture n'est pas sans danger : ils s'adressent de préférence aux initiés car les recettes secrètes qu'ils révèlent - pour vaincre la chance, être heureux en amour, retrouver les affections perdues, acquérir la santé, construire sa fortune, se défendre contre ses ennemis - peuvent devenir des armes redoutables entre les mains des profanes.On apprendra à changer le plomb en or fin, à confectionner toutes sortes de talismans, à élaborer des parfums, à voir en songe la personne que l'on va épouser, à avoir de la chance aux jeux, à récupérer un pucelage perdu, à soigner ses maux...Ainsi, avec de la fiente de souris : "Il n'est rien de plus sûr que la fiente de souris mêlée avec du miel fait revenir le poil en quelque partie du corps qu'il soit tombé, pourvu qu'on en frotte l'endroit avec cette mixtion." Ou encore, avec des coquilles d'huîtres : " Les coquilles réduites en poudre, crues ou brûlées, mêlées acec un peu de beurre frais, ont une puissance merveilleuse pour dessécher les hémorroïdes qui fluent depuis longtemps."

  • On trouvera ici l'histoire des trente premiers mois de la « Révolution des Roses ». Il n'y manque aucun des personnages, ou des événements, qui ont marqué notre vie politique depuis le 10 mai 1981. Mais, dira-t-on, une Histoire en train de se faire, cela ne s'écrit pas, faute de recul. Eh ! si : cela s'écrit. Quand ceux qui tiennent la plume, s'appellent Rabelais ou Corneille, La Fontaine ou Racine, Molière ou Saint-Simon, Chateaubriand ou Hugo, Lamartine ou Stendhal, Balzac ou Dumas, Zola ou Proust, Éluard ou Prévert, Malraux ou Céline - et tant d'autres que Jean-Michel Royer a mobilisés ici, sous la conduite du grand Nostradamus lui-même. À eux tous, c'est notre histoire qu'ils écrivent. C'est à travers les yeux de nos grands écrivains, et d'eux seuls, que nous pouvons porter, sur nos contemporains, un regard d'éternelle politique jugée. Qui, mieux qu'eux, a saisi la vérité profonde des héros, superbes ou dérisoires, d'une comédie politique qui, d'année en année et de siècle en siècle, n'est jamais « ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre » ? Qui peut en parler avec plus de lucidité, de drôlerie, de nécessaire distance, de salubre ironie ?

  • Une enquête sans complaisance sur l'état de l'Etat par les journalistes du journal le Monde : entre l'avenir européen et les risques de faillite, qu'en restera-t-il demain ?

empty