Bamboo

  • Bamboo Mag

    Collectif

    • Bamboo
    • 15 Juin 2020

    Nous ne nous attendions pas à ça. Certes les auteurs, de littérature,
    de cinéma, de BD, nous avaient prévenus. La pandémie mondiale, ils
    l'avaient imaginée. Plusieurs fois, même. Mais nous, lecteurs, nous
    n'y avions vu que fiction. Pourtant, ces semaines au-delà de toute
    histoire inventée, nous les avons vécues. Confinés, à faire attention
    à tous nos gestes, à se méfier de tout et de tous ! À l'heure du
    déconfinement, six mois après le début de l'épidémie, la vie semble
    reprendre son cours. Doucement, nous allons essayer de vivre dans ce
    « monde nouveau » qu'on nous promet. Ce qui est sûr, c'est que chez
    Bamboo nous serons là pour vous accompagner. Modestement, comme nous
    l'avons fait durant cette retraite forcée, du mieux que nous le
    pourrons. Alors oui, la vie ne sera plus la même. Oui, il nous faudra
    du temps pour digérer cette période. Oui, nous en sortirons
    différents. Mais une chose demeure : tout comme nous, vous avez hâte
    qu'on vous raconte de bonnes histoires qui vous dépaysent, vous fasse
    voyager, vous fasse rire aux éclats. Dans ce « nouveau monde », voilà
    notre seul objectif ! Ce numéro de Bamboo Mag est un peu spécial.
    Nous l'avons conçu sans savoir avec certitude quels titres seraient
    en librairie à la date prévue et quels albums sortiraient
    ultérieurement. Nous avons voulu néanmoins vous donner un aperçu de
    ce qui allait vous attendre dans les quatre prochains mois. Nous
    espérons de tout coeur que vous y trouverez bonne humeur et évasion.
    Nous ne pouvons pas terminer cet édito sans remercier les auteurs qui
    n'ont pas lâché les crayons durant le confinement, réalisant les
    planches que vous découvrirez bientôt. Enfin, nous avons une pensée
    émue et sincère pour tous les personnels soignants, mais aussi pour
    tous les services qui ont continué de fonctionner pendant ces
    semaines hors du temps. L'équipe de Bamboo Mag.

  • L'Alsace, ses maisons à colombages, ses cigognes, et ses grands vins ! Du Riesling au Gewurtztraminer en passant par la crème des crémants et des pinots gris, les membres de l'association des Fondus s'initient (et vous avec) aux nectars d'une des plus belles régions de France. Laissez-vous guider dans ce délicieux voyage vinicole qui vous chatouillera quelque part entre le Bas-Rhin et le Haut-Rhin ! Inclus : un dossier supplémentaire de 10 pages pour tout connaître du vignoble alsacien

  • L'Alsace, ses maisons à colombages, ses cigognes, et ses grands vins ! Du Riesling au Gewurtztraminer en passant par la crème des crémants et des pinots gris, les membres de l'association des Fondus s'initient (et vous avec) aux nectars d'une des plus belles régions de France. Laissez-vous guider dans ce délicieux voyage vinicole qui vous chatouillera quelque part entre le Bas-Rhin et le Haut-Rhin ! Inclus : un dossier supplémentaire de 10 pages pour tout connaître du vignoble alsacien

  • Un album plein d'arômes, capiteux, gouleyant... Les Fondus de Bordeaux, c'est définitivement à consommer sans modération !S'il y a une bouteille qui est Gironde, c'est bien celle de Bordeaux ! Et plus que la bouteille, il y a l'âme qu'on met dedans : le vignoble ! Nos Fondus, toutes papilles dehors, vont partir à sa découverte. Des vins les plus chers aux plus confidentiels, des grands rouges aux meilleurs liquoreux, nos amis vont prouver que ce vin est bon pour la santé. Et si ce ne devait pas être tout à fait le cas, ils ont une conviction : que le Médoc est bien un grand médicament !

  • Les Fondus n'auront jamais si bien mérité leur nom. Car c'est en Bourgogne, cette fois, que leur passion pour le vin va les mener. Un album nectar !Napoléon, outre celle de vouloir asservir l'Europe, avait une passion : le Gevrey- Chambertin. Alexandre Dumas déclarait « Un Montrachet devrait être bu à genoux et nu-tête ». Dans cet album, c'est au tour de nos Fondus d'avoir des citations inoubliables comme « Mamma Mia, le Bourgogne c'est canon ! ». Et justement, ils ne vont pas manquer d'en boire, des canons ! Et dans tous les coins de la Bourgogne ! Ils vont avec humour et méthodiquement prouver que le Bourgogne c'est un sacré vin, mais peut-être, avant tout, un vin sacré...
    />

  • Des bulles au service d'autres bulles ! La BD qui va tout vous apprendre sur le champagne ! Qui dit champagne, dit fête, dit luxe, dit prestige de la France... Mais le champagne, c'est bien plus que ça, c'est un vin ! Et quel vin ! Les cépages Chardonnay, Pinot noir et Pinot meunier ne dorment jamais dans cet album pétillant. Leurs arômes sont partout au fil de ces pages et on en attend pas moins de ces cépages... De l'élevage au dégorgement, en passant par la prise de mousse et la mise en bouteilles, vous allez tout savoir sur la conception du champagne et vous découvrirez notamment que, quand on le fait, on le fête !Cette BD contient un dossier supplémentaire de 8 pages pour tout connaître sur le vignoble en partenariat avec le magazine Terre de Vins.

  • Vin de pays ou pays de vin ? Septentrional ou Méridional ? Les Fondus vont tout vous apprendre sur les côtes-du-rhône ! Dans le temps, les négociants n'hésitaient pas à «hermitager» leurs vins. Les vins trop légers étaient en effet complétés d'Hermitage. Alors n'en veuillez pas à nos amis s'ils ne mettent jamais d'eau dans leur vin, mais que des côtes-du Rhône dans leurs verres ! Et c'est peut-être parce que dans les côtes-du-rhône, on trouve pêle-mêle des saint-joseph, des plan-de-dieu, des Saint-Péray, des Châteauneuf-du-Pape, que nos Fondus sont entrés en religion pour cette région !

  • Thomas Silane est un reporter d'exception, un de ces baroudeurs prêts à risquer leur vie pour ramener une bonne information. C'est dans doute la disparition de ses parents, alors que lui et sa soeur étaient enfants, qui lui a donné ce goût de la vérité, et cette inépuisable énergie.Mais la vie de Thomas est bouleversée. Un admirateur secret vient de lui envoyer un appareil photo hors du commun. Lorsque Thomas photographie un cadavre c'est l'image du crime lui-même qui s'imprime sur la pellicule. Thomas comprend alors qu'il a un outil formidable entre les mains. Peut-être lui permettra-t-il de résoudre l'énigme de la disparition de la fille du préfet ? Peut-être même pourrait-il s'en servir pour comprendre ce qui est arrivé à ses parents...

empty