Association des Amis de la RFHE

  • Les sciences historiques permettent d'évoquer les investissements étrangers en Russie dans les différents secteurs économiques et technologiques, dans la perspective de l'insertion inégale, selon les régions du marché russe, dans l'économie du monde développé.
    Ce volume dévoile la très forte activité dans l'empire russe pour de nombreux spéculateurs étrangers venus d'Occident, notamment à partir de la seconde moitié du XIXe siècle pour investir dans la construction et la modernisation de nombreuses infrastructures économiques.
    Il rend compte des projets industriels de grande envergure, des recherches pionnières sur le terrain et permet d'établir un bilan de ces interactions scientifiques, technologiques et financiers entre les Etats d'Europe occidentale et l'empire russe.

  • Leader mondial des matériaux de construction et archétype de la grande entreprise française, la Compagnie de Saint-Gobain est aussi une des plus anciennes sociétés européennes, d'où l'organisation à l'occasion des 18es rendez-vous de l'Histoire à Blois d'un ensemble de manifestations dont ce numéro fait le compte-rendu. Les 6 articles qui le composent s'intéressent à la figure étonnante de Mme Geoffrin, aux rapports entre Saint-Gobain et ses banquiers de 1914 à 1939 puis également des années 1950 et 1960 (rôle de Roger Martin, tensions entre identité et modernisation et ambition européenne).

  • L'industrie de la construction constitue un secteur stratégique pour l'économie mondiale, notamment en matière d'emplois. Jusqu'en 2007, les firmes mondiales dominantes ont été européennes. Dans le bâtiment et le génie civil VINCI, BOUYGUES, HOCHTIEF, ACS et SKAMKA. Dans les ciments LAFARGE, HOLCIM, HEIDELBERG CEMENT et ITALCEMENTI. Dans les autres matériaux, SAINT-GOBAIN, WOLSSLEY. Il est donc intéressant de s'interroger sur les facteurs explicatifs de cette domination historique. De fait, ce leadership européen puise son origine dans une convergence de facteurs favorables, mais se révèle de plus en plus fragile face à la concurrence des pays émergents: Japon et Corée du Sud, puis Chine, Brésil et Mexique.

empty