Éditions EMS

  • Aborder les spécificités des Sociétés coopératives dans les cursus de l'enseignement supérieur, telle est l'ambition affirmée de cet ouvrage d'études de cas. Au moment où chacun prône le travail collaboratif, l'empowerment et la responsabilité sociale de l'entreprise, les Sociétés coopératives sont particulièrement attractives pour des jeunes en quête d'une orientation professionnelle porteuse de sens.
    A travers neuf études de cas, cet ouvrage invite enseignants, chercheurs et étudiants de l'enseignement supérieur à découvrir les " modes d'entreprendre " des Sociétés coopératives, s'agissant de coopératives détenues majoritairement par les salariés (Scop) ou de coopératives multisociétariales (Scic). Selon une approche pluridisciplinaire, il constitue un outil pédagogique et adaptable sur leurs modèles, leurs enjeux et leur pertinence dans l'environnement économique et social actuel.
    Cet ouvrage s'adresse ainsi aux futurs gestionnaires, juristes, économistes, responsables RH, ergonomes, sociologues (...) et à leurs professeurs, afin d'élargir leurs connaissances et leurs compétences aux modèles d'entrepreneuriat coopératif.

  • En ces temps de crise, le capitalisme est remis en question par ses détracteurs ou défendu bec et ongles par ses partisans. Le concept proposé de Capitalisme Socialement Responsable est fondé sur l'esprit d'entreprise, favorise les comportements exemplaires, à la fois efficaces, efficients et éthiques, en encourageant la prise de responsabilité sociale des entreprises et des organisations, conjuguée au développement de la responsabilisation économique et des efforts légitimes de chaque citoyen-acteur.

    Le Capitalisme Socialement Responsable ne confond pas capitalisme financier et capitalisme entrepreneurial. Le premier cultive la création de valeur factice qui conduit à des bulles financières qui éclatent périodiquement et ruinent l'économie réelle. Au contraire, le capitalisme d'entrepreneuriat est créateur de valeur économique robuste et d'emplois, justifiés par l'activité de production de biens et de services répondant à des besoins légitimes des citoyens-consommateurs.

    Le Capitalisme Socialement Responsable n'est pas une généreuse utopie, il s'est déjà inscrit dans l'histoire des faits économiques et sociaux et il est viable actuellement. Il recouvre un ensemble de bonnes pratiques qualifiées de management socio-économique, qui ont été mises en place dans 1 853 entreprises et organisations, privées, associatives et publiques, appartenant à 72 secteurs d'activité, dans l'industrie, les services lucratifs et les services publics, dans 40 pays.

    Tout le livre montre que le fait de replacer l'Homme au centre de l'action, permet de produire de la valeur économique durable et des valeurs anthropologiques qui lui sont indissociables.

    Le Capitalisme Socialement Responsable est, dans la sphère de l'activité économique, le pendant de la démocratie dans la sphère politique, sociale et anthropologique. Il fait confiance à l'entreprise, comme moteur de l'activité économique, sociale et culturelle, pour créer de la valeur, dans la proximité des relations humaines, en faveur des personnels, des clients et des usagers.

  • Jean-Marie Peretti est aujourd'hui considéré comme un pionnier de l'enseignement et de la recherche dans le domaine des Ressources humaines, en France comme dans l'ensemble des pays francophones. Ses publications ont eu, et ont toujours, un fort retentissement ; ses cours et interventions diverses passionnent les auditoires ; ses recherches bousculent les certitudes. Au-delà des techniques du spécialiste RH, c'est bien la gestion de l'humain au sein de l'entreprise qui intéresse Jean-Marie Peretti et rares sont les scientifiques de ce niveau qui auront ainsi réussi à combiner leur sensibilité personnelle à leurs travaux. Avec le temps, ce passionné s'intéressera à l'éthique, la diversité, la responsabilité sociale et sociétale.
    Ces sujets sont au coeur des témoignages rassemblés ici en son honneur. L'ouvrage se compose en effet de 32 chapitres groupés autour de deux grands thèmes :
    1 ) Les politiques et les pratiques de GRH : bilan, défis et perspectives.
    2) Les responsabilités sociétales : visions, pratiques et outils.
    Professionnalisation de la fonction Ressources Humaines, management des talents, éthique, stratégie de développement, audit, pressions des normes nationales et internationales, employabilité, management de la diversité, bien-être, stress, gestion intergénérationnelle, mixité au travail, expatriation, confiance, performance sociétale, gouvernance, évolution de carrière, postmodernité, recrutement, externalisation, révolution digitale, interculturel... telles sont les thématiques abordées au travers des différentes contributions.
    Ont contribué à cet ouvrage : Alain AKANNI, David AUTISSIER, Essaïd BELLAL, Sophia BELGHITI-MAHUT, Béchir BEN LAHOUEL, Laïla BENRAISS-NOAILLES, Charles-Henri BESSEYRE DES HORTS, Chafik BENTALEB, Marc BONNET, André BOYER, Luc BOYER, Alain BRIOLE, Jean-Luc CERDIN, Richard DELAYE, Jean-Yves DUYCK, Yves ENREGLE, Faranak FARZANEH, Soufyane FRIMOUSSE, Bernard FUSTIER, Alexandre GUILLARD, Jean-Pierre HELFER, Jacques IGALENS, Michel JORAS, Emmanuel KAMDEM, Nathalie MONTARGOT, Jacques ORSONI, Marie PERETTI, Yvon PESQUEUX, Jean Michel PLANE, Jean PRALONG, Alain ROGER, Khaled SABOUNE, Henri SAVALL, Aline SCOUARNEC, François SILVA, Bruno SIRE, Jean-Claude TARONDEAU, Maurice THEVENET, Marc VALAX, Delphine VAN HOOREBEKE, Eric VATTEVILLE, Véronique ZARDET.

  • Depuis son intronisation lors d'un colloque à l'Université Vanderbilt en 1913, le management stratégique a connu de multiples applications au sein des organisations marchandes et non-marchandes.

    Il repose sur l'idée que la formulation d'une stratégie s'a

  • « L'organisation d'évènements est un moyen qui a fait ses preuves tant dans le secteur privé que public en termes de communication. C'est en quelque sorte, du marketing en action. La qualité se doit d'être au rendez-vous. Mais, il n'est pas aisé d'organiser des évènements qui font date dans l'esprit des cibles. Ceci étant dit, j'ai l'intime conviction qu'un organisateur d'évènements séjourne en chacun de nous. Ma méthodologie en 8 étapes vous fournira les compétences et la confiance suffisante pour organiser des évènements de qualité. » Aprés avoir lu ce livre vous serez en mesure de : 1. Organiser des évènements qui répondent aux attentes de vos clients ; 2. Vous fixer des objectifs qui soient spécifiques, mesurables et réalistes ; 3. Organiser des évènements qui resteront dans les mémoires ; 4. Planifier de manière efficace vos évènements ; 5. Sélectionner avec professionnalisme le lieu de votre évènement ; 6. Mettre en place une campagne marketing au service de votre évènement ; 7. Contrôler tous les paramètres notamment ceux régis par la législation actuelle ; 8. Diriger et motiver votre équipe ; 9. Évaluer l'impact de votre évènement.

  • Être bien dans son poste est source d'efficacité et il est possible de bien vivre en entreprise sans peurs/craintes ni contraintes.
    Ce livre se veut d'un accès facile et positif. Il présente 30 cas vécus et 100 mots pour comprendre les maux de l'entreprise. En analysant ces tranches de vie, il donne des points de repère, invite à la réflexion et propose d'autres regards sur des situations quotidiennes parfois conflictuelles. Vous y trouverez des pistes de solutions concrètes et de développement.
    Les auteurs sont partis de faits réels ; ils les ont travaillés en équipe et apportent des points de vue colorés de leurs expériences professionnelles très différentes (indépendants, dirigeants, ingénieurs, universitaires, sportifs de compétition...).
    Coordonné par Gérard DESMAISON cet ouvrage a été écrit par Pascale Bozonnet, Sophie Cerone, Catherine Charmoille, Caroline Devisch, Françoise Engrand, Marc Evrard, Dominique Foret, Vincent Lauvergne, Jean-Marie Marcos, Mario Petricola, Jean Pautrot, Jean-Charles Trouabal et Jean-Michel Zomeno, tous coachs certifiés, membres de l'Atelier Du Dirigeant Durable (A3D). Les membres de l'A3D sont des professionnels de l'entreprise formés au coaching majoritairement certifiés par Executive Coaching HEC Paris. L'A3D a pour objet d'enrichir la réflexion et les moyens d'actions pour réconcilier l'économique et l'humain en entreprise.

  • D'une manière générale, la question du digital n'est pas qu'une question de modernisation
    des pratiques et des outils RH mais plutôt une posture nouvelle et un changement
    total de paradigme auxquels les organisations répondent d'ailleurs de façon
    très différenciée. Depuis peu, les apports de l'Intelligence artificielle, même si les
    premiers travaux sur le sujet datent des années 50, viennent apporter des solutions
    nouvelles en RH. Dans une logique d'équilibre entre les attentes des clients et celles
    des collaborateurs (Esprit de service France), la question de l'expérience vécue devient
    un des objectifs. Pour la fonction RH, l'IA contribue à améliorer cette expérience
    collaborateur, en symétrie de ce que les équipes marketing peuvent imaginer pour
    les clients. En effet, en RH, l'IA favorise la diffusion d'informations via les »chatbots«,
    facilite la dématérialisation dans le domaine de l'administration du personnel et ainsi
    optimise la gestion des process, ou encore permet un traitement et une analyse
    »augmentée« des data RH. Il faut donc voir dans l'IA une opportunité pour la fonction
    RH et plus globalement pour l'ensemble des métiers RH.
    Fruit d'un partenariat de compétences né à l'occasion du 1er SPOC "Former et développer
    les compétences", puis des différentes saisons du MOOC du même nom, et
    de sa déclinaison pour les managers de proximité, les équipes d'Opcalim - et particulièrement
    la Directrice de l'Innovation Catherine Guyonnet - et les équipes de l'IAE
    Caen, du Cemu de l'Université Caen Normandie et le groupe de recherche PIMS-MRSH
    - sous l'impulsion d'Aline Scouarnec présentent dans cet ouvrage un arrêt sur image
    des innovations possibles et des enjeux pour les équipes RH de développer à la fois
    des solutions RH innovantes et de pouvoir ainsi bénéficier des avancées numériques
    permettant de proposer des outils digitaux RH visant une qualité de service
    "augmentée".

  • Multinationales ou PME, high-tech ou familiales, dans l'industrie ou les services, à l'heure de la mondialisation et de l'hyper-compétition, toutes les entreprises se posent une seule et même question : comment innover, mieux, plus vite, moins cher ? Composé de 31 chapitres, ...

  • L'évolution de la société et de ses besoins conduisent à une
    parcellisation d'intervenants et d'acteurs au sein des territoires,
    départements, communes, villes, etc. Cette complexité croissante,
    notamment avec les réformes à venir, conduira à une recomposition
    imminente de l'offre de la ville et de ses acteurs, notamment des
    métiers liés à la politique de la ville tant sur le plan social que
    culturel, urbain ou politique. Dans ce contexte, il nous a semblé
    utile de commencer à réfléchir aux conséquences de ces mutations
    des territoires - et en particulier de la Ville - sur les métiers, les
    compétences, les formations, les organisations et environnements
    de travail de demain, etc. L'objectif de cet ouvrage est de pouvoir
    donner aux lecteurs une vision diversifiée des sujets porteurs quant
    aux métiers de la ville de Demain.

  • Le programme « Territoire durable 2030 » de la Mission prospective a pour but d´aider le Ministère de l´Écologie, du Développement durable et de l´Énergie à déterminer des objectifs de politiques publiques durables à l´horizon 2030. Cet ouvrage présente les premières réflexions du groupe d´experts mobilisé par la Mission dans ce cadre.

    D´ores et déjà la France s´organise en territoires « chauds » et « froids » aux dynamiques contrastées et dont les chances apparaissent très inégales au regard des grands paradigmes du développement territorial contemporain. Aussi suggère-t-on sept politiques de nature à les « réchauffer ».
    On analyse ensuite sous l´angle spatial les trois variables-clés d´un développement durable : l´environnement, l´économique et le sociétal. On en précise tour à tour les principales tendances susceptibles qui devraient avoir une influence majeure sur le devenir de nos territoires. On pointe les incertitudes au regard des grands déterminants qui les façonnent aujourd´hui. On épingle les enjeux singuliers qu´il faut prendre en compte dès aujourd´hui.
    Comme dans toute bonne prospective, on synthétise ainsi l´ensemble des facteurs et des moteurs susceptibles d´intervenir dans le futur de nos territoires : les grandes évolutions économiques et les équilibres sociaux, la démographie et la mobilité géographique des populations, les transformations des activités et des modes de vie, les mutations urbaines comme les adaptations de la gouvernance territoriale sont explorés selon une approche prospective.
    L´ouvrage bénéficie en outre de contributions inédites d´experts reconnus et de cartes originales en couleur qui rendent particulièrement stimulant l´exposé des fruits de cette première phase de diagnostic territorial et de mise en perspective appliqués à l´échelle nationale.
    Ces travaux servent de point de départ aux scénarios élaborés avec la contribution des territoires de niveau régional et local et auxquels sera consacré un second ouvrage en cours de finalisation.

  • Pour nous, Comité Paritaire de l'Observatoire des Métiers de la Publicité, mais
    aussi femmes et hommes de la Communication qui vivons au quotidien l'impact du
    développement du numérique, la question de l'évolution des métiers liés au numérique
    s'imposait.
    Nous avons ainsi souhaité que l'étude Prospective sur les métiers de la Communication
    Numérique soit large : qu'elle nous éclaire non seulement sur les évolutions externes
    mais aussi sur les mutations internes, que ce soit en termes de métiers mais aussi de
    management des équipes, d'évolution des compétences ou d'organisation du travail.
    Structure de réflexion et de propositions, l'Observatoire des Métiers de la Publicité a
    pour vocation d'apporter par ses travaux d'analyse et ses préconisations, son concours
    à l'identification des changements qui affectent ou sont susceptibles d'affecter le
    niveau et le contenu des qualifications et, par voie de conséquence, les besoins de
    formation.
    En complément à l'étude sur la Prospective des métiers du Numérique, vous trouverez
    dans cet ouvrage des points de vue et analyses détaillés, reflet des travaux d'un
    Colloque organisé sur ce thème.
    Nous remercions tous les chercheurs qui se sont associés à cette réflexion ainsi
    que l'équipe qui a piloté et réalisé cette Étude Prospective à savoir Luc Boyer, Aline
    Scouarnec, Maria Mercanti-Guérin et Sébastien Payre.

  • Situé à proximité immédiate de la nef de la cathédrale de Bayeux, le « modeste » bâtiment construit en 1429 pour abriter les ouvrages nécessaires à l´exercice des fonctions des chanoines auprès de l´évêque avait perdu de son attrait dès la première partie du XX e siècle.

    Au terme de plusieurs campagnes de restauration entreprises à partir de 1996, interventions qui ont porté autant sur le bâtiment que sur les remarquables collections d´ouvrages toujours conservées dans l´édifice, la bibliothèque a aujourd´hui retrouvé tout son éclat. Elle est désormais accessible au grand public, mais en nombre limité, dans le cadre des visites guidées de la cathédrale.
    Pour saluer la renaissance de ce trésor architectural et littéraire, la direction régionale des affaires culturelles de Basse-Normandie a organisé les 7 et 8 novembre 2013, avec le soutien de la Ville de Bayeux, du Conseil général du Calvados, des Archives départementales et de l´association des Amis de la cathédrale, un colloque sur la bibliothèque de la cathédrale de Bayeux.
    Pendant deux jours, d´éminents spécialistes venus de toute la France et d´outre Manche ont ainsi dressé un état des lieux des connaissances sur le cadre historique et architectural de la bibliothèque, les collections qu´elle recelait et les usages que pouvaient en faire évêques et chanoines.
    Grâce aux contributions rassemblées dans ces actes, vous plongerez au coeur de la culture religieuse séculière du Moyen Âge et de l´époque moderne, et envisagerez les prolongements contemporains offerts aux chercheurs et curieux.
    Cet ouvrage a été réalisé par la Direction Régionale des Affaires Culturelle de Basse-Normandie avec le soutien financier de la Ville de Bayeux et du Conseil général du Calvados. Avec les contributions de François Arnaud, Jérôme Beaunay, Pierre Bouet, Thierry Claerr, Julie Deslondes, Cécile Fouquet-Arnal, Frédéric Henriot, Geneviève Marie-Mauger, Ian Maxted, Jean-Dominique Mellot, François Neveux, Monique Peyrafort-Huin, Nicolas Trotin, Dominique Varry.

  • L'université ouverte est un cycle de conférences permanent ouvert à l'ensemble des personnels de l'Université Paris-Dauphine. Il s'agit ici du volume 4 du premier ouvrage paru en novembre 2012.

    Des enseignants de l'université y traitent, à partir de leurs travaux de recherche, des sujets d'actualité qui intéressent tous les citoyens.

    Pourquoi les réseaux sociaux ? Pourquoi Facebook La transition énergétique : pour quoi faire ?

    Négocier un autre partage du travail. Utopie ou : solution au chômage de masse ?

    Les prix immobiliers en France. Une carte de plus en : plus inégalitaire Comment financer la croissance des dépenses de santé ?

    L'économie numérique. Une révolution ?

    Comment aider à décider mieux ? Histoire, difficultés et enjeux Aux sources de la Tour de Babel. Méthodes statistiques pour reconstruire l'histoire des langues L'innovation organisationnelle. Un cadeau empoisonné pour le management ?

    Ces questions au coeur des préoccupations quotidiennes, éthiques ou morales sont traitées par des experts : Norbert Alter, Brigitte Dormont, Patrice Geoffron, Claire Juillard, François Mariet, Dominique Méda, Dominique Roux, Robin Ryder et Alexis Tsoukiàs.

  • Trouver une entreprise à reprendre, convaincre le cédant qu'il a trouvé le "bon" successeur, financer la reprise ou encore trouver les modalités juridiques adéquates pour le transfert de propriété sont autant d'obstacles qu'il faut lever en amont du processus de transmission-reprise. Mais une fois l'opération réalisée, le repreneur doit également assurer la pérennité de la structure qu'il a achetée, en tenant compte du fait que l'arrivée d'un nouveau propriétaire-dirigeant peut représenter de nombreux dangers.

    Dans ce contexte, cet ouvrage cherche à répondre à des questions aussi variées que : comment assurer la reprise en fratrie de l'entreprise familiale ? Comment structurer sereinement cette codirection et arbitrer le quotidien à deux ? Comment réussir une reprise dans le bâtiment quand on est une femme ? Quels sont les enjeux d'une reprise d'entreprise en difficulté sous le format Scop (Sociétés coopératives et participatives) ?

    À partir de 11 cas réels, cet ouvrage offre aux étudiants de Licence ou Master ainsi qu'aux repreneurs et professionnels, une approche pluridisciplinaire des différentes étapes du processus de reprise. Chaque cas propose des solutions concrètes et un cadre théorique aidant à réfléchir et à agir.

    Cet ouvrage est coordonné par Audrey MISSONIER, Professeure associée à Montpellier Business School, et Catherine THÉVENARD-PUTHOD, Professeure des Universités à l'Université Savoie Mont-Blanc, toutes deux enseignantes-chercheuses en Management Stratégique et Entrepreneuriat. Il réunit les contributions d'une douzaine de chercheurs et praticiens, dont la plupart sont membres du groupe de recherche thématique BET (Business Transfer and Entrepreneurship).

    Ont contribué à cet ouvrage : Ali AZOUZ, Thierno BAH, Marie-Christine CHALUS-SAUVANNET, Luis CISNEROS, Bérangère DESCHAMPS, Sandra DUBOULOZ, Cédric FAVRE, Jean-Philippe GERMAIN, Katsuyuki KAMEI, Karine LE RUDULIER, Louis César NDIONE et Cathetine THÉVENARD-PUTHOD.

  • La normalisation de la comptabilité des entreprises est un phénomène particulièrement complexe qui a suscité de nombreux travaux de recherche.
    Ce recueil réunit des articles et des chapitres d'ouvrages publiés par des chercheurs francophones autour de la normalisation. Ces chercheurs ont en commun de considérer la normalisation comptable non pas d'un point de vue strictement technique mais d'un point de vue institutionnel, social et politique.
    L'ensemble des textes choisis couvre une période de vingt années, de 1998 à 2018, au cours de laquelle la normalisation comptable française s'est profondément transformée ; en même temps, la normalisation comptable internationale, avec ses IFRS, montait en puissance.
    Il est divisé en trois parties.
    Dans une première partie, sont présentés des articles qui traitent des organismes au sein desquels se fabrique la norme comptable.
    Dans une deuxième partie, sont présentés des articles consacrés au processus social d'élaboration des normes et au fonctionnement des organismes de normalisation.
    Dans une troisième partie, sont présentés des articles qui questionnent la fabrication de la norme comptable en termes de pouvoir, de légitimité et d'idéologie.

  • De nombreuses observations ont fait l'objet de théories et d'ouvrages sur ce thème qui touche toutes les entreprises et organisations. Le management intergénérationnel soulève la question de l'impact des stéréotypes et préjugés liés à l'âge sur le management des personnes. Il a été mis de côté ces a priori pour faciliter l'échange entre générations en mettant en commun les compétences et les expériences innovantes. Nous avons aussi mis en évidence les impacts du management socio-économique innovant. Cet ouvrage permet d'ouvrir de nouvelles réflexions pour mettre en valeur la diversité générationnelle comme facteur essentiel de performance durable.
    La 31e édition du Colloque d'Automne de l'ISEOR rassemble un large éventail d'acteurs concernés par les enjeux de la prospérité, du management comme source de création de valeur socio-économique et de développement humain : CNAM Paris-LIRSA, HEC Paris, iaelyon - Université Jean Moulin, Institut National des Formations Notariales, La République En Marche (LAREM), SEAM Inc., Minneapolis (États-Unis), St. Scholastica College (États-Unis), Université de Balamand (Liban), Université Autonome de Guanajuato (Mexique).
    L'ouvrage met aussi en évidence, par de nombreux témoignages internationaux de dirigeants, cadres d'entreprises industrielles, tertiaires et d'organisations de service public, l'efficacité et l'efficience du management socio-économique, implanté avec succès depuis plus de 43 ans. Les témoins de ces actions innovantes sont représentés par : AR357 - Hervé AMBAL, Cavatello, Cetaf, Empaque San José (Mexique), EY Consulting, France Silver Eco, Gonhers (Mexique), Groupe Arti, Groupe Brioche Pasquier, Leclerc Luçon, Moltacte (Espagne), Neuvistac, Ninkasi, Omnium, Pilot'In - Le Lyon Entreprises, Raynal Architecture, Rezonance (Suisse), Sánchez Aguacates Hass (Mexique), SAS Vinay Matériel, Savoie Volailles, SCM Paraga, SLB Médical, Société Alteca, Société des Missions Africaines, Société Réalitiel, Technord SA (Belgique), Trollat & Graber Architectes.
    Le concept de management socio-économique, né en Europe, est largement publié aux États-Unis, où son originalité a été reconnue par l'Academy of Management.

  • Cet ouvrage a pour objectif de présenter de manière complète et didactique les principaux courants de recherche s'intéressant actuellement au management stratégique des entreprises. À la fois porte d'entrée et source de réflexions, chaque chapitre présente les fondements des différents courants, leurs préoccupations actuelles ainsi que les perspectives de recherche pour l'avenir.
    Au total, ce sont seize courants qui ont été retenus et qui sont présentés dans cet ouvrage. Certains représentent des approches déjà anciennes mais toujours utilisées (approches discursives, néo-institutionnelles, ressources, décision, etc.) ; d'autres concernent des courants théoriques beaucoup plus récents dans le paysage de la recherche en management stratégique (business model, coopétition, évaluation sociale, performativité, etc.) . Certains abordent avec précision une thématique particulière (les ressources, la connaissance, le business model, etc.). D'autres s'avèrent beaucoup plus transversaux ou sectoriels (les industries créatives, la responsabilité sociale de l'entreprise, etc.). De plus, les approches disciplinaires évoquées dans cet ouvrage sont multiples et mêlent, comme souvent en sciences de gestion, la sociologie, l'économie, la psychologie, l'histoire et quelques autres disciplines connexes. Enfin, l'encastrement de ces différentes approches dans l'évolution de la pratique de la recherche et de l'enseignement est également abordé à travers deux chapitres.
    Au-delà de l'exhaustivité dans leur recensement, c'est la vitalité actuelle de ces approches dans la recherche en management stratégique, notamment francophone, qui a prévalu dans la sélection présentée. Chacun des chapitres a été rédigé par un ou plusieurs spécialistes ayant contribué personnellement à l'approche retenue. Cette raison justifie également la volonté de présenter, parallèlement aux racines, auteurs fondateurs et problématiques actuelles, les lieux de recherche où sont étudiées ces approches.
    Cet ouvrage s'adresse à tout public désirant découvrir et approfondir les courants majeurs de la recherche en management stratégique à travers une synthèse, une critique et une mise en perspective des travaux existants dans le domaine. En se rendant accessible au plus grand nombre, tout en répondant aux plus exigeants, cet ouvrage saura répondre aux attentes des étudiant(e)s de l'université et des grandes écoles ainsi qu'auprès de tous les chercheurs(ses) en sciences de gestion.

  • Le système de santé a connu des transformations profondes ses dernières années suite à de nombreuses réformes visant la réduction des coûts de la santé et la rationalisation des activités de soins. A cet effet, les managers du secteur de la santé ont orienté leurs efforts vers un contrôle plus efficace des coûts tout en essayant de maintenir une qualité des processus et des services vers le patient. Dans les hôpitaux par exemple, le coût des activités logistiques représente entre 30?% et 45?% du budget opérationnel. Dans ce contexte, plusieurs problématiques relatives au management des flux, des systèmes d'information, de l'innovation et des compétences se posent aux praticiens et chercheurs de la supply chain. Ces différentes questions seront étudiées et analysées dans une perspective théorique et empirique à travers des cas réels du supply chain management de la santé en France, au Canada et en Suisse (hôpital, pharmacie, unités de soins, parcours ambulatoire, services pré-hospitalier, etc.). Le chapitre introductif et les vingt-et-un chapitres de l'ouvrage visent à :
    - intégrer de manière originale les concepts de la supply chain et du management de la santé ;
    - répondre aux nouvelles problématiques de la supply chain de la santé en termes d'opérationnalisation, de management des processus et des flux, et de développement des compétences ;
    - proposer les orientations d'un nouveau modèle de la supply chain de la santé, digitalisée et orientée vers l'efficience globale et la satisfaction du patient.
    Cet ouvrage collectif est destiné à des étudiants, doctorants, chercheurs et praticiens dans les domaines du management, du management de la santé, de la logistique et du supply chain management.

  • Chaque élection attire le regard des citoyens sur la communication politique. Révélée au grand public par Jacques Séguéla et ses campagnes pour François Mitterrand, la communication politique est détestée par les uns, idolâtrée par les autres, mais aujourd'hui incontournable dans le jeu électoral de nos démocraties. Cet état de fait engendre la nécessité de réfléchir, de penser la communication politique en s'interrogeant sur sa conception, sa mise en oeuvre, son efficacité. Orientée vers la recherche académique, cette deuxième édition est enrichie d'un nouveau chapitre portant sur les systèmes électoraux et partisans de huit grandes démocraties. Elle a pour vocation d'offrir une grille de lecture pluridisciplinaire des grands rendez-vous électoraux qui jalonnent la vie des démocraties. En analysant les outils du marketing et de la communication politique, elle permet d'apprécier plus précisément les stratégies adoptées par les différents acteurs de la compétition électorale. La lecture de l'ouvrage permet de comprendre toute la profondeur et les particularités de cette discipline, ainsi que la difficulté d'une mise en oeuvre efficiente. Chaque chapitre correspond à un focus sur une question essentielle du marketing politique : o le panorama des idéologies politiques modernes ; o les systèmes politiques et partisans dans les démocraties ; o les stratégies de persuasion électorale ; o les mesures de l'opinion publique ; o le e-marketing politique. Rédigé par des enseignants-chercheurs spécialistes du domaine, ce livre allie pédagogie et académisme. Il représente un décryptage indispensable du monde politique à l'usage de tout communicant, voire de tout citoyen.

  • La norme est multiple, tant dans ses voies de réalisation concrète (lois, codes, règles, jugements sociaux, modes, etc.) que dans ses champs d'expression (droit, économie, technique, etc.). Cette pluralité la place au coeur de nos sociétés, d'autant qu'elle se conjugue avec une vitalité sans précédent : unanimement constatée, la prolifération normative actuelle oblige l'ensemble des acteurs économiques, sociaux et politiques à appréhender cet objet polymorphe et à la puissance inégalée. Par ce qu'elle autorise ou interdit, par ce qu'elle inclut ou exclut, par ce qu'elle récompense ou sanctionne, la norme est devenue incontournable. Cette force invasive suscite des critiques, souvent virulentes, ou des enthousiasmes tout aussi partiaux. La norme peut-elle à la fois être responsable des charges jugées excessives des entreprises françaises et de la performance que l'on prête aux firmes allemandes ? Est-elle un outil d'égalité entre les organisations ou un levier de discrimination entre les individus ? L'accumulation des normes techniques est-elle un frein ou un accélérateur de la compétitivité ? Les normes sont-elles légitimes parce qu'elles sont efficaces ou bien doivent-elles d'abord avoir du sens aux yeux des acteurs ? En un mot, la norme constitue-t-elle une contrainte ou un espoir ?

    Cet ouvrage propose de porter un éclairage à la fois scientifique et pratique sur ces questions en s'intéressant aux enjeux économiques, managériaux et juridiques de la normalisation à travers des travaux de recherche et des témoignages d'experts (consultants, inspecteurs de la répression des fraudes, cadres de l'Afnor). Ouvert par une préface de M. le sénateur Jean-Pierre Sueur, Vice-Président de la Commission des lois du Sénat et spécialiste de la question normative, il s'achève par une contribution de Mme Catherine Thibierge, qui a coordonné deux ouvrages de références sur le sujet : La Force normative et La Densification normative.

    L'ambition de ce livre est de satisfaire le lecteur exigeant - chercheur confirmé ou en formation, enseignant, consultant, praticien - qui y trouvera à la fois des analyses rigoureuses et des recherches approfondies, les unes et les autres confrontées à l'épreuve des faits et du regard de professionnels qui, chaque jour, sont confrontés aux puissances de la norme.

    Dirigé par Joan Le Goff et Stéphane Onnée, cet ouvrage comprend les contributions de Isabelle Cadet, Céline Chatelin-Ertur, Jean-Pierre Congy, Nicolas Dufour, Jean Dulac, Arnaud Eve, Guillaume Garnotel, Laurence Ghier, Anne Maurand-Valet, Anne Mione, Emeric Nicolas, Rémi Reuss, Coline Ruwet, Carole Simonnet, Pierre-Antoine Sprimont, Jean-Pierre Sueur, Catherine Thibierge et Béatrice Touchelay.

  • Si l'innovation managériale (IM) présente une grande variété de visages, elle peut conduire à d'autres formes d'innovations : de procédés ou de produit, sociale ou commerciale. Dès lors, la performance de l'innovation managériale ne tient-elle pas à sa capacité à générer ou supporter d'autres innovations ? Telle est l'ambition de cet ouvrage : montrer comment l'innovation managériale peut être porteuse du germe d'autres innovations. C'est en cela que l'efficacité de l'IM peut être mesurée. De l'introduction de normes écologiques et sociales à la mise en place de systèmes de contrôle de gestion en passant par de nouvelles pratiques RH ou commerciale notamment, les différents cas présentés tout au long de cet ouvrage montrent donc comment peut naître autour de l'innovation managériale une spirale vertueuse d'innovations, source de pérennité pour l'organisation. Analysant de nouvelles pratiques de management et d'innovation à travers les cas recensés par des chercheurs en management, ce livre offre aux enseignants-chercheurs, aux étudiants en management, aux directions d'entreprise mais également aux consultants en management un panorama concret de la diversité et de la richesse de l'innovation managériale, au coeur de la spirale innovante des organisations. Préfacé par Albert David, et coordonné par Sophie Mignon, Philippe Chapellier, Agnès Mazars-Chapelon et Fabienne Villesèque-Dubus, cet ouvrage présente les contributions de ces chercheurs et de Pamela Baillette, Viviane de Beaufort, Katia Dangereux, Bernard Fallery, Philippe Giuliani, Catherine Macombe, Christine Marsal, Estelle Pellegrin-Boucher, Marc Robert, Pierre Roy, Béatrice Siadou-Martin, Federica Silveri et Ouidad Yousfi.

empty