LettMotif

  • John Cassavetes

    Collectif

      Un recueil de textes autour du réalisateur John Cassavetes (Faces, Meurtre d´un bookmaker chinois, Une femme sous influence, Love Streams, etc.) par des specialistes (Ray Carney, LE spécialiste américain de l´oeuvre de Cassavetes, avec une longue interview inédite en France), des réalisateurs (Olivier Assayas, réalisateur entre autres d´Irma Vep, d´Heure d´été et dernièrement de la série Carlos et de Après Mai), Martin Valente, réalisateur d´Amateurs et de Fragile[s]), des professionnels du cinéma (Pierre Pitiot, directeur de la médiathèque Fellini à Montpellier et président du festival du cinéma méditerranéen) et des nouvelles d´écrivains inspirées des films de Cassavetes.
    Un volume richement illustré de plus de 50 photos de ses différents films.
      Sommaire Odon Abbal, Cassavetes en son temps, Shadows
    />

  • Censure & cinéma en France

    Collectif

    Censure & cinéma en France examine sur plus de 450 pages, le processus complexe de la classification des oeuvres cinématographiques dans notre pays. La parole a été donnée aux observateurs et aux acteurs du dispositif organisé par l'État depuis 1919.


    Jean-François Théry, Sylvie Hubac, Edmond Honorat, Jean-François Mary et Françoise Tomé, tous interrogés au moment de leur présidence, ont accepté de livrer leur point de vue sur le travail de la Commission de classification.


    André Bonnet, fondateur et conseil de l'association Promouvoir, laquelle a bouleversé le droit du cinéma depuis plus de vingt ans avec l'affaire Baise-moi, explique et justifie ses multiples actions devant le juge.


    Si René Chateau, Philippe Rouyer et Fernand Garcia ont choisi de revenir sur des épisodes importants de la classification des films, des juristes se sont interrogés sur la finalité de l'avertissement, sur les incohérences de l'interdiction aux moins de 18 ans, ou encore sur l'indemnisation des professionnels lésés par des restrictions d'exploitation en salles.


    Au total, quinze auteurs ont bien voulu poser un regard critique sur un dispositif complexe observé avec méfiance par une industrie du cinéma partagée entre agacement et résignation.

  • Le cinquième opus de la collection Darkness, censure et cinéma examine sans doute l'un des sujets les plus controversés au cinéma, l'un des tout derniers tabous à subsister à l'écran : l'homosexualité.
    Montrée, évoquée ou simplement suggérée, l'homosexualité à l'écran ne laisse jamais indifférent parce qu'elle exacerbe nos contradictions et ce que nous croyons être. En contournant les postulats, en revendiquant le droit à la différence, elle renvoie à l'idée de liberté totale. Elle fragilise nos certitudes et les préceptes de nos sociétés hétérosexuelles. Alors comment, dans ces conditions, parler d'homosexualité au cinéma sans risquer de provoquer ses pourfendeurs ou d'offenser ses défenseurs ? Quinze auteurs vont tenter de répondre dans cet ouvrage inédit.
    L'homosexualité portée à l'écran demeure donc un sujet de discorde parce qu'il effraie la société qui, lorsqu'elle se sent menacée, attaque, ridiculise ou censure. Aux États-Unis, quand le cinéma hésite, la télévision s'amuse des interdits en les contournant par le rire et la dérision à l'instar de l'approche choisie par les concepteurs de la série Modern Family dont nous parle longuement Benjamin Campion. En France, si l'on excepte un cinéma d'auteur prometteur mais encore confidentiel, le cinéma grand public et la télévision qui le finance sombrent facilement dans l'excès en alimentant des clichés destinés à distraire un public familial largement hétérosexuel. Le personnage gay de Will dans la trilogie des Tuche (Olivier Baroux, 2011, 2016, 2018) ou encore le couple lesbien de Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu ?(Philippe de Chauveron, 2019) sont les illustrations récentes et caricaturales d'un certain cinéma populaire qui joue avec de gros sabots.

    Ce livre a pour ambition de vous faire parcourir les affres de la censure de l'homosexualité au cinéma et la permanence des regards qu'elle inspire. Des origines du genre à la complexité toujours d'actualité pour la représenter, l'homosexualité est un sujet singulier que l'on moque, que l'on promeut ou que l'on utilise mais qui jamais ne demeure sans saveur entre les mains des cinéastes.



    Table des matières


    Ecce homo. Christophe Triollet
    L'amour impur à l'ère du pré-Code. Être homosexuel dans le cinéma hollywoodien des années 1930-1934. Benjamin Campion
    Un cinéma travesti. Didier Roth-Bettoni
    Obscène follitude. Les intolérables créatures de Jack. Pascal Françaix
    Des tiges et des toges ou l'homosexualité dans le péplum. Albert Montagne
    L'amour qui n'ose dire son nom. L'homosexualité masculine dans les films sur le Moyen Âge. Yohann Chanoir
    Homosexualité, droit et cinéma. Petit panorama historique et d'actualité. Christophe Triollet
    120 ans de construction identitaire. Laurent Garreau
    Homosexualité et censure. Une petite traversée du cinéma français. Alain Brassart
    Le réinvestissement de la censure comme forme cinématographique dans l'oeuvre de Lionel Soukaz. Vivien Sica
    Le jour où Pierre Dupuis sauva l'honneur. Bernard Joubert
    S'exprimer et mourir ou être inexprimés et immortels. Pasolini face à la censure, le poète aux 33 procès. Sébastien Lecocq
    Le cinéma gay israélien. Autocensure, soft power et géopolitique. Thomas Richard
    Victor Salva : le sexe et l'effroi. Un réalisateur maudit. Grégory Bouak
    Censuré par omission. Boys in the Sand ou la naissance du porno chic. Eric Peretti
    Reflets sur du cuir noir. Résonances entre Cruising et Interior. Leather Bar. Alan Deprez
    Modern Family : un couple gay dans une sitcom et après ? Benjamin Campion
    Brèves censoriales


  • Collection Darkness et cinéma. Volume 3. Politique et religion.


    Le cinéma est politique (Christophe Triollet) // Le contrôle du cinéma organisé par L'Etat français (Christophe Triollet) // Montrer la censure (Franck Lubet) // Pouvoir de l'image, image du pouvoir (Eric Peretti) // La Première Guerre mondiale sous les feux de la censure cinématographique (Albert Montagne) // Le contrôle politique du cinéma (Christophe Triollet) // Godard et la censure (Anabel Dutrop) // L'après 1962, 10 d évocation de la guerre d'Algérie, du petit au grand écran (Laurent Garreau) // La Vie est un choix, note de lecture (Sébastien Lecocq) // L'Ordre et la morale (Christophe Triollet) // Dieu, les hommes et le cinéma (Christophe Triollet) // La Religieuse de Rivette (Laurent Garreau) // Mises en scène sacrilèges au cinéma et leurs scandales et censures (Albert Montagne) // Mais ne nous délivrez pas du mal, teenage lust (Alan Deprez) // Censures cinématographiques au pays des chats persans (Albert Montagne) // Dictature, économie et cinéma chinois, une censure pas comme les autres (Jean-Baptiste Guégan) // Raspoutine, la princesse et la MGM ou comment Irving Thalberg fit perdre un million de dollars à Louis B. Mayer (Chloé Delaporte) // Pré-code : le miroir aux alouettes. Faux-semblants et idées reçues sur le cinéma hollywoodien des années 1930-1934 (Benjamin Campion) // Censorship in America (Christophe Triollet) // La télévision américaine sous surveillance (Benjamin Campion) // Brèves censoriales, politique et religion

  • Au milieu des années 1970, l'apparition des magnétoscopes change radicalement la manière de consommer le cinéma, les spectateurs pouvant désormais louer sans aucun contrôle préalable des films que les salles ne projettent pas. Les éditeurs de cassettes vidéo remplissent alors les catalogues d'oeuvres souvent inédites, parfois pornographiques, violentes ou interdites qui échappent à tout contrôle pour le plus grand plaisir des amateurs de Bis. Au Royaume-Uni, les pouvoirs publics sont alertés par certaines associations familiales qui ne comprennent pas que des enfants puissent voir librement des films honteux et dégradants. Pour contrer la diffusion d'oeuvres jugées particulièrement dangereuses pour la jeunesse, la police anglaise organise et multiplie des saisies médiatisées dans les vidéoclubs en vertu de la loi de 1959 réprimant l'obscénité. À la demande de la principale association des vendeurs et loueurs de vidéos de Grande-Bretagne qui souhaite éviter que ses membres ne fassent l'objet de poursuites judiciaires, les autorités finissent par publier en 1983 une liste infamante de 72 titres stigmatisés sous la dénomination de Video Nasties. [...] (Christophe Triollet)

  • Numéro un de la revue Spectres du cinéma   Sommaire :
      Éditorial Des spectres hantent le monde du cinéma [(borges)]   De la pratique et de la contradiction Tomber et se rétablir. À propos d´une danse dans Paria [Lorin Louis] Subversion du visible (La Blessure) [Lorin Louis] La Blessure/Marie-Antoinette [Sébastien Raulin] Ce qu´ils sont... (Zombies) [Lorin Louis] Traitement spécial de la langue (À propos de La Question humaine) [Lorin Louis] Conjurer le sort (Low Life) [Lorin Louis] Trois monologues pour Low Life [Stéphane Pichelin]   Juste une conversation avec...

    Élisabeth Perceval et Nicolas Klotz   Admiration de...

    Humanité et cinéma en question [(borges)]   Cinéma aux marges Entretien avec Syd Matters [Raphaël Clairefond]   Variation du sujet : Playtime Le Petit Pan de mur blanc de Pedro Costa [Raphaël Clairefond]   Politique du cinéma Le monde-mouvement [Nicolas Klotz]   Passion du semblant et montage du réel Travail de force (Autour de Still Life de Jia Zhang-ke) [Sébastien Raulin] Contre la mort (Autour de En avant jeunesse de Pedro Costa) [Adèle Mees-Baumann] En avant jeunesse/Still Life, à l´épreuve du temps [Raphaël Clairefond]   Hantologie Le Testament d´Orphée (La Frontière de l´aube) [Balthazar Claës]


  • Revue Ciné-Bazar n°2. Interviews et entretiens.

    Sommaire :


    Dossier Budd Boetticher 5
    Interview Arnold Kunert à propos de Budd Boetticher 7
    Critique Bullfighter and the Lady 14
    Dossier Bogdanovich 25
    Interviews Peter Bogdanovich 27
    Article Du Jour le plus long au Soldat Ryan 32
    Critique Sorcerer de William Friedkin 36
    Dossier Jack Sholder 39
    Interview Jack Sholder 40
    Article Jack Sholder, une carrière discrète mais exigeante 44
    Dossier Lewis Teague 47
    Interviews Lewis Teague 48
    Dossier bestioles des années 80 54
    Article Gremlins 57
    Interview Joe Dante à propos de Gremlins 63
    Deux rencontres avec Mick Garris 67
    Interviews Mick Garris 69
    Interview Tina Hirsch à propos de Munchies 78
    Article La Nuit des sangsues 84
    Interview Fred Dekker à propos de Night of the Creeps 87
    Dossier Julian Gilbey 91
    Interview Julian Gilbey à propos de A Lonely Place to Die 93
    Critique A Lonely Place to Die 99
    Article Tout contre Themroc 101
    Article MacBeth au cinéma 104
    Dossier Eugène Green 111
    Rencontre avec Eugène Green 113
    Critique La Sapienza d'Eugène Green 119
    Dossier Jean-Charles Tacchella 125
    Rencontre avec Jean-Charles Tacchella 127
    Critique Escalier C 133
    Article La nuit au cinéma 135
    Dossier Castellari 139
    Interview Enzo G. Castellari 140
    Interview George Hilton 144

  •  Au sommaire :


    De la pratique et de la contradiction : autour de Terrence Malick - From The Burial to The Wonder (borges) - Les chemins de Terrence Malick (borges) - Cave Canem : à la poursuite du chien de Malick (Badlands) (Lorin Louis) - Manière de faire : images d´un devenir Malick. Ce qui fait raccord (Simon Pellegry) - Malick et la trace (Adèle Mees-Baumann) - L´enfant et l´os de dinosaure (Mounir Allaoui) - Enfants perdus, parents sauvages. L´Enfant sauvage (Truffaut), The Miracle Worker (Penn) (Jerzy P.) - L´horizon de Badlands : notes pour une généalogie achronique (Stéphane Pichelin) - De l´émerveillement, l´ignorance est la graine (Simon Pellegry) Admiration de...

    - Machines à voir, machines à ne pas voir. 71 Fragments d´une chronologie du hasard. Funny Games (Haneke) (Jerzy P.) Des histoire(s)... du cinéma - Image manquante. L´imagerie de la Première Guerre mondiale en trois films (Lorin Louis) Passion du semblant et montage du réel - Deux plans d´un film, autour de La vie est ailleurs (Simon Pellegry) - Valse avec Bachir (Adèle Mees-Baumann) - "... Dansez maintenant". Montrer l´exemple au cinéma (Simon Pellegry) Critiques, vos papiers - Coppola, entre l´image et l´origine (borges) - Holy Motors : un diamant gros comme le Ritz (Balthazar Claës) - Vivre, c´est se réfugier (Take Shelter) (Simon Pellegry) - Cinéma déjà-mort, Holy Motors, Leos Carax (Pietro Torrigiani) - Stéphane Delorme passe en mode radical, Le Cheval de Turin, Béla Tarr (Pietro Torrigiani) Cinéma(s), aux marges - Champ v.e.r.s.u.s. Champ (Simon Pellegry) - Plan séquence (Stéphane Pichelin) Hantologie - Des crimes cachés sous la terre. Délivrance (John Boorman) (Jerzy P.)


  • Collection d'ouvrages consacrés à la censure au cinéma. Premier volume : gore & violence.

    Sommaire

    Le cinéma gore, c'est grave ? (Christophe Triollet) 11
    NIFFF 2011 : le gore, d'un mode de représentation à son institutionnalisation (Julien Bono) 21
    Croquemitaine. Morale puritaine et "gorification" (Lionel Trelis) 31
    La violence du slasher film. Une affaire de morale (Florent Christol) 37
    L'horreur à la télévision américaine. Quand la peur s'invite dans le salon (Benjamin Campion) 69
    Le gore cronenbergien (Fred Bau) 81
    Le gore dans les films sur le Moyen Âge. D'un passé à l'écran au passé comme écran (Yohann Chanoir) 113
    Fulci, le gore et la censure (Lionel Grenier) 129
    De l'influence d'Akira Kurosawa sur le cinéma sanglant (Eric Peretti) 143
    L'épopée Sushi Typhoon. Sexe, gore et humour potache (Sébastien Lecocq) 153
    Lucifer Valentine. Sympathy for the devil (Sébastien Lecocq) 163
    Paul Verhoeven. Goor, vous avez dit goor ? (Fred Bau) 171
    Torture, inquisition et sorcellerie au cinéma (Albert Montagne) 193
    Gorenographie. Du sang, du foutre et des vampires (Alan Deprez) 205
    Snuff movies, légende ou réalité ? (Christophe Triollet) 221
    Torture porn, jusqu'au bout de l'horreur (Christophe Triollet) 227
    Violence au cinéma (Christophe Triollet) 233
    Violence et cinéma (Jean-Baptiste Guégan) 239
    Violence et châtiment. La justice par la mort (Lionel Trelis) 249
    La violence est parmi nous (Christophe Triollet) 255
    Mimétisme et confusion (Lionel Trelis) 259
    France-Chine. Violence, cinéma et censure (Jean-Baptiste Guégan) 265
    Conflits de génération, suicide et ultra violence. Tabous cinématographiques d'une jeunesse sacrifiée (Sébastien Lecocq) 271
    Les films X violence. Une censure méconnue du cinéma français (Albert Montagne) 279
    L'affaire du film Martyrs (Christophe Triollet) 289
    Les revues interdites (Bernard Joubert) 295
    Brèves censoriales (305)

  • Cette image est destinée à un public majeur.

    J'ai plus de 18 ans

    Le deuxième volume de la collection Darkness, censure et cinéma propose de vous raconter l'histoire du sexe à l'écran. Une approche cinéphile et juridique singulière qui détaille les méandres d'un genre aux multiples sous-genres, et qui explore les limites de l'indécence qui préoccupe encore les professionnels de l'industrie cinématographique comme les défenseurs de la morale.

    Table des matières


    De l'art ou du cochon ? (Christophe Triollet)
    Sexe, censure et cinéma (Christophe Triollet)
    De l'ombre à la lumière. L'avènement du corps obscène loin de la censure hollywoodienne (Isabelle Labrouillère)
    Renvoyez la censure ! Anastasie, tes foudres m'anesthésient (Jean-Pierre Putters)
    Le fonds de la censure des films. Les soubresauts invisibles d'Anastasie (Laurent Garreau)
    Quelle histoire ! 40 ans de réglementation en France (Christophe Triollet)
    Christophe Bier, entretien avec l'historien du cinéma coquin (Christophe Triollet)
    Histoires de sexe(s) : petite histoire d'un film sans visa (Christophe Triollet)
    Clip devait-il être interdit aux seuls mineurs de 16 ans ? (Christophe Triollet)
    Sausage Party : pornographie et atteinte à la dignité humaine (Christophe Triollet)
    Les 40 ans de la loi X (Laurent Garreau)
    L'Essayeuse : un film français condamné à la destruction totale en 1976 ! (Albert Montagne)
    Le sexe à l'affiche (Christophe Triollet)
    La pornographie. Un genre illégitime qui peut séduire les femmes (Alain Brassart)
    Luis Buñuel ou le sexe à l'épreuve de la censure (Albert Montagne)
    Sexum universalis (Lionel Trélis)
    Vers une représentation explicite du sexe à l'écran (Eric Peretti)
    Mais qu'est-ce que l'obscénité ? (Christophe Triollet)
    Le corps dans les cinéma asiatiques. Théâtre de la perversion ? (Yohann Chanoir)
    Culture pornographique japonaise. Entre permissivité totale et tabous ancestraux (Sébastien Lecocq)
    Pornographie : ouvre-moi ton âme (Agnès Giard)
    De la douleur au plaisir. Voyage dans le "kinkniverse" (Alan Deprez)
    Une cravache qui claque. le soubresaut de la nazixploitation (Lionel Trélis)
    Noces du sexe et de la violence (Alan Deprez)
    Panorama de la mise en scène des rapports ambigus entre l'homme et l'animal (Eric Peretti)
    De la zoophilie à la nécrophilie (Christophe Triollet)
    L'amor de la mort ou Luis Buñuel nécrophile et agalmatophile (Albert Montagne)
    Brèves censoriales

  • Delmer Daves est sur la couverture, souriant.
    À sa gauche, une dizaine de noms. Des Français, des Anglais, des Suédois, des Américains, des Danois qui rappellent que dans Ciné-Bazar, le cinéma n'a pas de cloisons.
    Dans ce numéro il est question de "rape and revenge" mais aussi d'un imaginaire plus tendre et de rêves colorés. Il y a des images violentes et d'autres plus douces.
    Des rencontres avec des réalisateurs polis par la vie mais dont le regard pétillant vibre encore au doux son de la pellicule.
    (Extrait de l'éditorial)


    Table des matières

    Dossier Delmer Daves
    Interview Raymond Bellour
    Entretien Michael Daves & Arnold Kunert
    Article Souvenirs de mon père
    Dossier Walter Hill
    /> Article Quand les hommes étaient des hommes...
    Entretien Walter Hill
    Dossier Guy Hamilton
    Interview Guy Hamilton
    Interview Julian Gilbey
    Article Mémoires de Leprechaun...
    Dossier Claude Bernard-Aubert
    Entretien Claude Bernard-Aubert
    Dossier Isaac Florentine
    Interview Isaac Florentine
    Dossier Phil Alden Robinson
    Interview Phil Alden Robinson
    Entretien Lawrence Lasker
    Article J'aime les techniciens, mais pourquoi sont-ils vivants ?
    Rock'n'Roll High School
    Article La settima Donna
    Dossier Bo Arne Vibenius
    Entretien Bo Arne Vibenius
    Interview Christina Lindberg
    Article Vues sur Peeping Tom...
    Dossier Dan Laustsen
    Critique Crimson Peak
    Interview Dan Laustsen
    Article À propos de quelques films de Chantal Akerman
    Dossier Jacques Bral
    Entretien Jacques Bral
    Article Freaks, grooms de l'enfer et du paradis
    Dossier Jean-Denis Bonan
    Entretien Jean-Denis Bonan

  • Sommaire :

    SIÈCLE MARKER - Chijin No Ai (Stephen Sarrazin) - Merde in Japan (Jean-Sébastien Chauvin) - Giri (Pacôme Thiellement) - Rencontre avec Yuko Sekiguchi autour de Black Rain (entretien avec Stephen Sarrazin) - Hou Hsiao-hsien au Japon (entretien avec Jean-Michel Frodon) - Un second regard : Sans soleil mérite d´être vu et revu (Chuck Stephens) - Voyage en dépays : Chris Marker, Koumiko et les chats japonais (Mounir Allaoui) - Le fonds de l´air est noir (Stéphane Pichelin) - Entre les mains du peuple (Lorin Louis) KALÉIDOSCOPE - Retour sur le Festival panafricain d´Alger de William Klein (Olivier Hadouchi) - Bref état des lieux de la production cinématographique en Afrique (Marion Berger & Federico Olivieri) - Dima l´goudem (toujours vers l´avant) (Sonia Ahnou) - La violence dans le cinéma algérien (1990-2007) (Samir Ardjoum) - Entretien avec Samir Ardjoum (Olivier Hadouchi) - Art vidéo algérien : une expérience en temps réel (Amina Zoubir) - Éloge des possibles et de l´entre-deux, entretien avec Katia Kameli (Olivier Hadouchi) - 1er Festival international du cinéma de Dharamsala, quand le cinéma fait vivre le réel (Samantha de Bendern)

  • Cette monographie est le prolongement et l´aboutissement naturels d´un travail de réalisation documentaire effectué entre 2004 et 2007 par l´auteur, Robin Gatto, pour le compte de l´éditeur de DVD Wild Side, sur des films comme Goyôkin, Hitokiri, Yohkiroh le royaume des geishas, La Proie de l´homme... Des rencontres avec des proches collaborateurs du cinéaste ont permis de recueillir une riche matière vivante, qui imprègne de mille souvenirs et anecdotes cet ouvrage en deux tomes à la fois biographique, intimiste et analytique, nourri par ailleurs d´un travail de recherche bibliographique et de la traduction de nombreux articles japonais.





    Tome 1 : Le Film d´une vie : longue partie biographique sur le réalisateur réunissant des informations inédites ; Tranches d´avis : témoignages et entretiens autour de la personnalité mystérieuse et sulfureuse du réalisateur ; filmographie complète cinéma et télévision ; filmographie DVD et blu-ray ; bibliographie française, anglaise et japonaise commentée.

  • Cette monographie est le prolongement et l´aboutissement naturels d´un travail de réalisation documentaire effectué entre 2004 et 2007 par l´auteur, Robin Gatto, pour le compte de l´éditeur de DVD Wild Side, sur des films comme Goyôkin, Hitokiri, Yohkiroh le royaume des geishas, La Proie de l´homme... Des rencontres avec des proches collaborateurs du cinéaste ont permis de recueillir une riche matière vivante, qui imprègne de mille souvenirs et anecdotes cet ouvrage en deux tomes à la fois biographique, intimiste et analytique, nourri par ailleurs d´un travail de recherche bibliographique et de la traduction de nombreux articles japonais.


    Tome 2 : analyses poussées de tous les films et séries disponibles du réalisateur, accompagnées d´entretiens et anecdotes exclusifs.
    />

  • Hal Hart Ley

    Collectif

    Hal Hartley est un réalisateur américain dont la place et la trajectoire au sein du cinéma contemporain sont uniques. Uniques par leur style, leur force et leur originalité. Uniques, car il aura marqué toute une génération de cinéphiles durant les années 90 avant de s'engager dans une voie toujours plus indépendante et à contre-courant de son époque, au risque de disparaître du système. Aujourd'hui plus farouchement indépendant que jamais, Hartley écrit, finance, réalise et distribue des oeuvres toujours plus exigeantes et qui ne ressemblent à aucune autre. Cet ouvrage collectif a pour vocation de revenir sur ce que Hal Hartley a signifié et signifie encore et toujours pour une certaine génération de cinéphiles. Les textes présentés ici - récits, essais, collections de souvenirs, nouvelles - n'ont aucune prétention critique et ne visent qu'à exprimer la passion de leurs auteurs pour un cinéma à part, qui marque sa différence. Ils sont précédés d'une première partie où sont présentés certains des textes et interviews de Hal Hartley (dont un entretien avec Jean-Luc Godard) et d'entretiens exclusifs avec deux de ses acteurs fétiches, Elina Löwensohn et Martin Donovan. Pris dans leur ensemble, ces textes dressent le portrait d'un artiste hors du commun et invitent à le redécouvrir. Filmographie (non-exhaustive) : The Unbelievable Truth (1989), Trust (1990), Theory of Achievement (1991), Ambition (1991), Surviving Desire (1992), Simple Men (1992), Amateur (1994), Flirt (1995), Henry Fool (1997), The Book of Life (1998), No Such Thing (2001), The Girl from Monday (2005), Fay Grim (2006), Ned Rifle (2014). Auteurs : Alexandrine Dhainaut, Jean-Christophe HJ Martin, Jérôme d'Estais, Justine Gasquet, Pacôme Thiellement, Jean-François Fontanel, Bertrand Mandico, Jérôme Sullerot, Xanaé Bove, Dimitris Daskas, Laurence Brisset, Leïla Morouche, Mathieu Germain. Traductions de Mathieu Germain ---------- La série de textes de ce recueil vise précisément à combler ce vide bibliographique, à rendre hommage à celui qui a profondément marqué les esprits avec ses films hors du commun et à rappeler qu'il n'a jamais cessé de produire des oeuvres toujours plus exigeantes, dans la liberté la plus totale. Ces textes ne sont ni des études, ni des analyses, et ils n'ont aucune prétention universitaire ou critique. Ce sont des cris du coeur émanant d'artistes, d'auteurs ou de simples admirateurs qui n'ont jamais oublié ce que le cinéma de Hal Hartley leur a apporté.

empty