Hermann

  • Les pierres de Venise

    Collectif

    Si, il y a deux mille ans, nous eussions pu constater le long transport du limon dont les fleuves troublés polluaient la mer, comment eussions-nous deviné que les lois qui forçaient à s'étendre ces tristes bancs de sable sans culture étaient la seule préparation possible à la fondation d 'une ville qui allait écrire son histoire sur les blancs parchemins des flots, la raconter au bruit de leur tonnerre et répandre la gloire de l'Occident et de l'Orient sortant du brûlant foyer de sa grandeur d 'âme et de sa splendeur ?

    Pour l'anglican austère et moraliste qu'était John Ruskin, Venise fut une révélation : il reconstruisait la cité pierre par pierre et y retrouvait les traces de Dieu, de l'art et des hommes. Il fut le compagnon de voyage, le confident, l'éveilleur d'impressions, qui séduisit Marcel Proust par la primauté absolue accordée à l'art.

    Promenade splendide dans la cité des Doges, l'oeuvre de Ruskin n'est pas seulement un traité d'esthétique passionné, mais plus encore : le merveilleux guide d'une ville.

  • Les textes traduits ici proviennent tous des Journaux et notes de jeunesse de Gershom Scholem. Ils ont été écrits entre 1917 et 1919. Réformé pour raisons « psychiatriques », Scholem rend souvent visite à Benjamin à Berne, et, à son contact, cherche à développer une conception du langage, et, notamment, du langage biblique, à l´occasion des traductions qu´il fait de certains cantiques de lamentation. On trouve ainsi un écho direct de ses discussions avec Benjamin, sur la « justice divine » comme sur la notion d´« expérience vécue » dont Buber est, du côté juif, avec Rosenzweig, le principal représentant. À cette « expérience », Scholem veut opposer la position qu´il adoptera définitivement, celle du philologue-historien. Dans cette perspective, il esquisse une conception du temps où le prophétisme et le messianisme jouent un rôle de premier plan, ce que montre son commentaire du prophète Jonas.

  • Les trois regards qui constituent cet ouvrage abordent l´expérience fondamentale commune qu´est le rire. Chaque auteur montre comment ce phénomène se partage d´une façon universelle et singulière à la fois : il s´agit de voir comment le rire émerge à partir des failles du système défensif propre à chaque structure. Le rire, manifestation vivante et concrète, est ici exploré dans tous ses éclats. Les auteurs évoquent ses modes d´explosion, qui convoquent l´inconscient, ouvrant des brèches, formant des fragments. Le fil interrogateur est celui du rapport entre l´inconscient et le rire, l´un et l´autre étant avant tout l´expression d´une coupure. L´inconscient nous divise, le rire aussi. Être « sujet du rire » ne va pas de soi. Prendre le rire comme sujet ne peut se résumer à se fixer le thème du rire pour objet. Ainsi, l´enjeu principal de cet ouvrage est bien ce qui du rapport à l´objet peut être dévoilé dans et par le rire. Cela passe en premier lieu par l´examen de l´articulation du rire à la langue, du rire à l´Autre du langage. Les auteurs envisagent ensuite l´articulation du rire avec les concepts fondamentaux censés rendre compte de l´inconscient. Bien entendu, ce questionnement est aussi celui-là même que la cure analytique soulève. Enfin, à partir notamment du rire « hors-limite », ils traitent d´une modalité clinique dans laquelle le rire est rarement envisagé : la psychose.

  • écrits sur l'art

    Collectif

    • Hermann
    • 4 Juillet 2008

    Poète, aquarelliste et critique d´art, Maximilian Volochine (1877-1932) a laissé une oeuvre considérable, mise sous silence pendant toute la période soviétique, et redécouverte de façon triomphale à la faveur de la Perestroïka. Volochine a côtoyé à Paris, entre 1901 et 1916, la fine fleur des arts et lettres, cherchant à promouvoir l´art français auprès de ses lecteurs russes. Il analysa ainsi tous les « -ismes » de l´art français, et s´intéressa aussi aux courants artistiques de Moscou et Pétersbourg. Fréquentant assidûment la bohème de Montmartre et de Montparnasse, parcourant sans relâche salons, expositions, musées et ateliers, accompagnant le célèbre collectionneur Chtchoukine chez Picasso, Volochine fut très tôt considéré comme « le plus parisien » des poètes russes, avant de s´affirmer, à partir de 1917, comme le grand poète de la Révolution et de l´Histoire russe. Par l´universalisme de sa culture, l´éclectisme de ses goûts et son intérêt passionné mais critique pour la modernité, il fut l´un des plus importants représentants de l´Âge d´Argent.

  • Les psychanalystes demandent fréquemment aux enfants, lors des séances, de dessiner. Les dessins constituent un support remarquable d´expression de l´inconscient : ils sont l´exposition graphique de la complexité psychique du jeune analysant. Ils reflètent en quelque sorte sa subjectivité, projetée - et sublimée - sur la surface du papier. Par ces représentations, les enfants parviennent à exprimer ce qu´ils ne parviendraient pas à dire, faute de mots pour le faire. Autant dire que les dessins d´enfant permettent l´ouverture d´un espace inédit où le désir se déploie, et où l´image inconsciente du corps se construit. Plus encore, les dessins participent pleinement de l´élaboration de la relation transférentielle. C´est pourquoi, lors d´une cure, l´acte même de dessiner prime sur le contenu du dessin. Il reviendra ensuite à l´analyste de traduire ces représentations, de les interpréter avec les mots que l´enfant emploie. Mais il faudra du temps à l´analyste pour apprendre à les lire, à les entendre, à les interpréter En paraphrasant Paul Klee, on pourrait dire que les dessins d´enfant n´ont pas à reproduire le visible mais à rendre visible.

  • Le livre que voici présente la thermodynamique à travers des exercices et des problèmes, corrigés en détail. Leur niveau facilite au départ les premiers contacts avec la thermodynamique - étudiants en licence des Universités ou bien en classes préparatoires aux Grandes Écoles -, puis se renforce pour aborder des sujets-plus complexes, s´adressant à des étudiants plus avancés de Master, d´Écoles d´ingénieurs ou bien de préparation à l´agrégation. L´enseignant de physique saura y trouver des sujets de travaux dirigés, déjà testés « in vivo ». Par le jeu des questions-réponses (énoncés-solutions), par les remarques hors-texte qui soulignent les points délicats et par les renvois entre exercices, ce livre devrait pouvoir se prêter à une étude autodidacte.
    L´exposé structuré des notions théoriques et des résultats fondamentaux doit sans doute être cherché ailleurs. Le lecteur est ici fréquemment encouragé à se reporter au « Cours » - ainsi est appelé le livre « Thermodynamique »*-, à une page à chaque fois précisément désignée. Les exercices et problèmes du présent livre sont répartis selon les neuf chapitres du « Cours », à savoir : 1 - Le postulat ; 2 - Le postulat explicité ; 3 - Les principes ; 4 - Les fonctions thermodynamiques ; 5 - Évolution et recherche de l´équilibre ; 6 - Fluides purs homogènes et systèmes simples ; 7 - Coexistence et changements de phases des corps purs ; 8 - Mélanges de corps purs, solutions et alliages ; 9 - Processus irréversibles et lois élémentaires du transport. Dans chacun de ces chapitres, les exercices sont classés par ordre de difficulté croissante, compte tenu de l´intérêt qu´ils présentent pour la physique et sa compréhension.

    *B. Diu, C. Guthmann, D. Lederer et B. Roulet, Thermodynamique, Hermann, (2007).v Les auteurs, Daniel Calecki, Bernard Diu, Claudine Guthmann, Danielle Lederer et Bernard Roulet, ont enseigné la physique à l´Université de Paris 7-Denis Diderot depuis sa création, en 1970. Également aux éditions Hermann : par les quatre derniers auteurs (DGLR) « Physique statistique »

  • En étendant le concept d´ « oeuvre » du signe à la connaissance,Gilles-Gaston Granger a su redéfinir l´activité philosophique. En effet, selon lui, un « fait épistémologique » n´est pas seulement un « fait de science » ; il concerne non seulement le devenir de la science mais également la vie humaine dans son ensemble. L´enjeu de son travail a donc été avant tout de définir la tâche et les objectifs de la « discipline philosophique », notamment dans son rapport à l´histoire des sciences et au concept de science, car, comme il le démontre, « le scientifiquement connaissable dépend exclusivement des déploiements de la pensée formelle ». Granger a ainsi fait porter sa réflexion sur l´émergence du formel à partir de la théorie aristotélicienne de la science, tout en renouvelant sous le nom de « topique comparative » une méthode dont le spectre, couvrant l´histoire de la géométrie depuis Euclide, s´étend jusqu´à Russell et Carnap. S´appliquant également à la linguistique et aux sciences humaines, sa pensée contraste ainsi avec la démarche exclusivement historique de son prédécesseur au Collège de France, Martial Guéroult.

  • Le déni de l'excès

    Collectif

    • Hermann
    • 16 Mars 2011

    L´Europe n´en a pas fini avec le processus de sécularisation qui se développe depuis l´époque moderne. Aujourd´hui, la sécularisation de nos sociétés prend de nouvelles formes, sur lesquelles se sont penchées les sciences humaines, la philosophie, la théologie et toutes les autres disciplines qui traitent du religieux. La circonscription de l´espace public, en tant qu´espace dépourvu de toute conviction, est l´une des revendications premières de nos démocraties laïques. Pourtant, en suivant des chemins débroussaillés par Lévinas ou Rancière, les auteurs montrent que cette pratique de la négation de tout ce qui excède le champ de la pensée neutre (qu´elle soit scientifique, idéologique, politique, sociale...) ne va pas sans effets pervers. Les nouveaux modes de socialisation, qui découlent de ce déni de l´excès, conduisent inéluctablement à un déni de l´humain.

    Peut-on alors réfléchir à d´autres stratégies vis-à-vis de ce mouvement de fond qu´est la sécularisation de nos sociétés, qui fait encourir le risque d´une trop forte homogénéisation sociale et d´un oubli des personnes ?

  • Près de cinq cents articles par une centaine de contributeurs pour tout savoir sur les acteurs politiques, les événements, les institutions, les normes et les lois, le fonctionnement des administrations et des organisations, les doctrines et les courants de pensées, et réfléchir sur les débats actuels :
    TOME I : Mutations et Évolution, volume coordonné par Claire Demesmay TOME II : Institutions, volume coordonné par Pierre Zelenko TOME III : Théories, volume coordonné par Ludivine Thiaw-Po-Une Auteur de vingt-cinq livres, ancien élève de l'École normale supérieure, Alain Renaut est philosophe. Codirecteur chez Grasset de la collection Le Nouveau Collège de Philosophie, il est aujourd'hui professeur de philosophie politique et d'éthique à l'Université Paris IV-Sorbonne. Il y est aussi directeur de l'Obervatoire européen des politiques universitaires.

  • L´oeuvre d´Emmanuel Levinas est depuis quasiment son commencement et jusqu´à ses ultimes écrits caractérisée par la quête d´une phénoménalité défective, échappant à toute représentation. La nouvelle voie dont parle Levinas consistera à déborder les perspectives de la métaphysique humaniste, à prendre le risque de remettre en cause l´enracinement de l´humain dans la profondeur de l´être. Rien de moins donc que l´aspiration à une pensée de l´extériorité irréductible de la séparation et du face-à-face, s´efforçant de trouver une orientation, une sortie de l´être vers un Dire accordé aux commandements inouïs d´autrui.
    Cinquante ans après la publication de Totalité et Infini, il nous a semblé pertinent de proposer des lectures et interprétations croisées de ce très grand livre d´Emmanuel Levinas, qui fut le premier dans le paysage intellectuel de l´époque à élaborer une pensée, voire une théorie de la subjectivité face à l´autre présupposant toujours le surgissement et l´interpellation de la parole qui vient rompre l´économie immanente du Même.

  • Les métamorphoses animales s'accompagnent de migration d'un milieu vers un autre, tout au long d'une succesion spectaculaire d'étapes et d'adaptations. Longtemps considérées comme de simples changement de forme, elles transmuent les larves juvéniles, définissant ainsi des séquences de transformations d'organes. Directement impliquées dans les transistions écologiques et l'acquisition d'autres modes de vie, elles permettent de réconcilier les vues réductionnistes de la biologie moléculaire et intégratives de la biologie des organes; sur le plan phylogénétique, elles soulignent certaines affinités d'embranchements. Tous les changements de milieu sont examinés dans leur généralité; chaque fois que possible, le déterminisme endocrinien des métamorphoses et des migrations associées pour chaque groupe est décrit et les mécanismes d'actios des hormones analysés. Un manuel de base.

  • Peurs et plaisirs de l'eau

    Collectif

    • Hermann
    • 18 Janvier 2011

    Tendue entre partage et rivalité, échelle mondiale et locale, gestion privée et publique, l´eau joue un rôle social et politique central. En explorer les ressorts suppose d´interroger cultures, mythes, rites et pratiques fondatrices de notre « vivre ensemble ». Alors que les questions d´eau deviennent un enjeu planétaire, il ne s´agit ni de les réduire à leurs seules dimensions techniques ni d´en faire de purs objets de curiosité esthétique ou intellectuelle. Les rapports des hommes avec l´eau sont ambivalents. Une ambivalence que cet ouvrage nous invite à mieux comprendre. Au coeur et dans la diversité de nos civilisations, mille et une façons de conjurer les peurs et d´attirer les bienfaits ont été inventées. La dimension symbolique de l´eau est instrumentalisée tout autant qu´elle imprime représentations collectives et actes quotidiens. Face à une réalité aussi complexe, des regards croisés sont indispensables : philosophique,psychanalytique, religieux, anthropologique, artistique, géographique, paysager, urbanistique, sociologique, géopolitique, économique... humain finalement. Et le bain dans la fontaine de Trévi d´Anita Ekberg (la Dolce Vita, Federico Fellini) révèle bien autre chose que sa seule anatomie avantageuse... Face à une telle diversité, deux territoires de prédilection ont permis d´approfondir un peu plus le débat : Chine, continent de toutes les audaces hydrauliques, et Japon, archipel de l'omniprésence culturelle de l'eau. Bien d'autres contrées ont été explorées : Iran, pays Dogon, désert saharien, Altiplano sudaméricain, Mer d´Aral,Monde méditerranéen. Eaux reléguées sous la ville, eaux des jardins, eaux des campagnes, eaux des poissons..., toutes ont été convoquées. Traiter autrement des enjeux de l´eau, pour en approcher l´essentiel, dans une approche aussi sérieuse que ludique, aussi historique que prospective, aussi sensible que rationnelle : telle est la folle prétention de cet ouvrage issu des travaux d´un colloque tenu, en juin 2009, à Cerisy, et qui regroupe une trentaine de communications émanant d´experts et de responsables de plusieurs pays.

  • ESSAIS GENEVIÈVE CLANCY Esthétique de la violence IV La dépliure des vives-voix TRADUCTION ANDREA BELLANTONE Hegel en France : De Cousin à Hyppolite L´EUROPE EN QUESTION JENS BADURA L´Europe comme aporie JACQUES POULAIN L´identité culturelle européenne et son ancrage universitaire dans le monde contemporain RADA IVEKOVIC Une Europe des mondes multiples SAINT-DENIS À VINCENNES PHILIPPE SOULEZ Les mathématiques et le statut scientifique de la philosophie pour Bergson PHILIPPE SOULEZ De l´intégrité ÉTUDES & DISCUSSIONS CLAUDIA BARRERA La matérialité de l´imaginaire chez Gaston Bachelard JEAN-RODRIGUE-ELISÉE EYENE MBA ET IRMA JULIENNE ANGUE MÉDOUX De la rupture radicale comme fil conducteur de la culture postmoderne : Rorty, Nietzsche et Heidegger LECTURES NIELLE PUIG-VERGÈS Une approche épistémologique de la notion de conscience LOUIS UCCIANI Directives pour le temps présent

  • Edito littérature Les visites du comte de Luxe, par GUILLAUME DE SARDES Dossier sur la valeur littéraire : Peut-on évaluer un texte littéraire ?
    éléments de réflexion Le paradoxe de l´évaluation, par ARTHUR COHEN entretiens La valeur littéraire au théâtre, par MARIE-PIA BUREAU L´écriture : l´autre corps visible, par ÉRIC CHEVILLARD Originalité, conservation et partage, par MICHEL DEGUY L´inévaluable, par YANNICK HAENEL "Un bon texte résiste à la littéralité du sens", par PIERRE JOURDE La vérité comme valeur, par CATHERINE MILLET La grande littérature comme expérience intérieure, par RICHARD MILLET La beauté singulière, par YANN MOIX Le respect du lecteur, par JEAN-CLAUDE PERRIER L´esthétique de l´intensité, par GUILLAUME DE SARDES Savoir admirer, par JOSYANE SAVIGNEAU La grandeur, l´humilité créatrice et la reconnaissance du temps, par PHILIPPE SOLLERS L´invention d´une langue, par AMOS OZ Gros plan sur un artiste Jongmyung Hwang, par GUILLAUMES DE SARDES Lectures Cavalcade érotique au coeur de l´Europe, Lecture de Prolongations d´Alain Fleischer, par MARC-ANDRÉ ALLARD Plonger dans l´origine, Lecture de Boutès de Pascal Quignard, par DAPHNÉ PULLIAT La fantaisie des Lumières libertines, Lecture de La Guimard de Guy Scarpetta, par SÉBASTIEN HUBIER Frères inhumains, Lecture croisée d´Un château en forêt de Norman Mailer et des Bienveillantes de Jonathan Littell, par JORDI GRAU La mécanique des coeurs, Lecture de Les Moustaches de Staline de François Cérésa, par ROMAN KLONOWSKI

  • Au cours d'un colloque en 2008, des personnalités venant des sciences pures ou appliquées dialoguent avec des historiens et philosophes des sciences afin d'étudier le processus de la création et de la découverte scientifique, d'établir dans quelle mesure l'imagination et l'intuition y jouent un rôle. Les questions sont débattues à l'aide d'exemples historiques et contemporains.

  • à quoi bon tant de monde ?

    Collectif

    • Hermann
    • 16 Novembre 2011

    Ouverture Spéciale dédicace à Daniel Bensaïd Image de la pensée René Nelli Quand tu sors d´un lieu de plaisir Editorial, Jean-Luc Moreau Il y a tant de monde (s) dans le monde !
    Jorge Manrique, Stances pour la mort de son père (traduites par Michel Host) POURQUOI TANT DE MONDE ?
    Marquis de Sade, Quand il n´y aurait pas un seul homme sur la terre José Pagliardini, La Semence de l´homme, de Marco Ferreri Liliane Vana, À quoi bon tant de monde ? - Mais pour parachever la création divine !
    Gérard-François Dumont, À quoi bon tant de monde ?
    Marc Kober, Les îles anthropophages, Malthus, Darwin et le devenir de l´espèce humaine François Cornée-Villatte, Du scintillement de l´origine à la morale du troupeau Matthieu Baumier, Ce monde d´images brûlera Léon Bloy, Être comme il faut Adolphe Thiers, La ville multitude Michel Host, L´homme-masse d´hier à aujourd´hui Alexandre Dorna, Le populisme : les symptômes d´une métamorphose Stéphane Madaule, La démographie verte et solidaire Alain Jugnon, Démocrate, encore un effort pour devenir nietzschéen !
    Christian Gattinoni, La grisaille des foules contre le camouflage coloré du réel, Michel Houssin, dessinateur Michel Houssin, Notes d´atelier (Les foules) Charles Baudelaire, Les Foules Hiel, Moi, Ago Edgar Allan Poe, L´Homme des foules Yannis Constantinidès, La foule sentimentale Georges Henein, Midi - Les Hommes de bonne volonté de Jules Romains Aurore Peyroles, Les USA selon Dos Passos : impossible collectivité, inévitable uniformité Thierry Maré, Lettre édifiante & curieuse du Japon à la Soeur de l´Ange SILHOUETTES Jean-Dominique Rey, Kostas Papaioannou ou L´Odyssée d´un livre Guy Darol, Joe Meek HÉROS DE PAGES ET D´ÉCRANS Paul Edwards, « Stars gleaming through blood ». Sur un personnage de Bram Stoker RHIZOME(S) Sarah Vajda, Vincere François Barat, Les documentaires de la fiction dans Le Camion et Son nom de Venise dans Calcutta désert Didier Bazy, Le monteur CAHIER BENJAMIN FONDANE Jean-Luc Moreau, Benjamin Fondane Nicoleta Redinciuc, L´espace littéraire français comme mort de l´écrivain roumain Fundoianu pour Benjamin Fondane Annie Cohen, Fondane, le frère John Taylor, Fondane - et Walt Whitman ?
    Marc Kober, Le poète et l´effacement de l´humain Magda Carneci, Manifeste pour Fondane Sarah Vajda, La seconde mort de Benjamin Fondane Charles Dobzynski, Kaddish pour Benjamin Fondane POUR QUITTER Michel Host, Ma vie sans transcendance

  • Lacan, tout au long de son enseignement, précise et nuance l'importance de l'affect pour l'être parlant. Il donne un statut particulier à l'affect d'angoisse, affect l'imminence du réel et l'imprévisibilité du désir de l'autre qui surprennent le sujet fondamental qui contrairement aux autres affects, ne trompe pas sur sa cause.
    Avec ce thème, " Ce qui nous affecte ", l'accent est porté d'emblée sur la distinction à faire entre ce qui affecte, le langage, et ce qui est affecté, le corps. L'affect est un effet : celui de l'incorporation de la structure du langage, dès les premiers ancrages langagiers de jouissance dans la langue maternelle.
    Sont examinés ici, les modalités et les limites de cette incorporation, notamment dans la psychose ou dans les expériences de jouissance féminine. L'affect y est envisagé dans son ancrage pulsionnel (sur l'axe satisfaction/insatisfaction), dans le lien au désir de l'Autre (assujettissement ou séparation), dans sa dérive signifiante (glissant de représentation en représentation, il trompe sur sa cause) et dans son rapport au réel. Est questionnée l'apparition des affects propres à la situation analytique, ceux liés au transfert et au savoir insu de la langue. Les affects, soumis à l'éthique du bien-dire, se modifient au cours et jusqu'en fin d'analyse et sont transmis dans la passe.

  • La soeur de l'ange t.9

    Collectif

    • Hermann
    • 21 Avril 2011

    Spéciale dédicace à Kostas Axelos Image de la pensée Charles Baudelaire La poésie n´a pas d´autre but qu´elle-même Editorial, Jean-Luc Moreau Trop ordinaire bonne santé ?
    Elie-Charles Flamand, La progression a pris des risques et autres poèmes Dossier À QUOI BON LA SANTÉ ?
    Clément Marot, Epître au roy par Marot étant malade Déa Angelelli, La conception de la santé dans la médecine traditionnelle chinoise Yannis Constantinidès, La crise salutaire dans la médecine hippocratique Thierry Maré, Lettre édifiante & curieuse du Japon à La Soeur de l´ange Denis Chemla, Les querelles médicales à travers les âges Marc Kober, Des avantages du repos forcé Marcel Proust, La maladie de ma grand-mère Sophie Crozier, La décision médicale en situation d´incertitude Alain Giami, La santé sexuelle Gérard Jorland, Le souci de soi Lise Haddad, Permanence et transformation du soi dans la maladie Juliette Zinno, De l´autisme à la mélancolie Yannis Constantinidès, Une éthique sans moraline (la philosophie iconoclaste de Dr House) Sylvie Faizang, L´automédication, choix thérapeutique ou acte politique Jean et Françoise Rey, « Diet for life » ou liberté conditionnelle Christian Celdran, Santé / Schibboleth Nagar, Croisière à bord du Pompidolium Michel Host, Avis d´un agonisant sur la médecine et ses médecins Sarah Vajda, Une vieille grippe ou du bon usage de la maladie selon Péguy Vincent Hyspa, Chez le docteur La santé pour un autre monde SILHOUETTES Etienne Brunet, Les derniers instants de la vie d´Albert A.
    Marc Kober, L´Oiseau d´Orient : Horus Schenouda HÉROS DE PAGES ET D´ÉCRANS Michel Host, Visages de Sancho Pança RHIZOME(S) Geneviève Novellino, À quoi bon l´amour ?
    Sarah Vajda, L´Exquise douleur, plaisir à Christophe Honoré Françoise Dargent, Littérature jeunesse : Révolution dans les palais CAHIER ARNO SCHMIDT Michel Host, «Le Grand Arno » dans le siècle inique Eric Chevillard, L´homme est bizarre, Schmidt surtout Friedhelm Rathjen, Arno Schmidt et la modernité internationale Sylvie Martigny et Jean-Hubert Gaillot, Arno Schmidt en France (entretien avec Michel Host) POUR QUITTER François Levaillant, Ce doux aliment des coeurs

  • Cet ouvrage correspond à l´enseignement de Physique Quantique à l´Institut Supérieur de l´Aéronautique et de l´Espace (formation SUPAERO). Il rassemble d´abord les textes de problèmes classiques d´une introduction à la mécanique quantique, traités généralement en petits groupes d´élèves et destinés à prolonger le cours magistral. Ils permettent une mise en pratique et une réflexion sur les concepts de base et les postulats de la mécanique quantique.
    L´originalité de cet ouvrage réside surtout dans les thèmes abordés lors de l´examen de mécanique quantique. Les problèmes d´examen proposent pour la plupart une pratique moderne de la mécanique quantique aussi bien en physique fondamentale (science des surfaces, théorie de l´information quantique, physique mésoscopique, physique atomique...) que pour les applications technologiques actuelles (microscope à effet tunnel, puits quantique, colorants...). Pour la plupart, ces textes sont présentés en plusieurs parties indépendantes qui peuvent souvent être utilisées séparément comme autant d´exercices nouveaux.
    L´étendue pédagogique de l´ouvrage, de la sélection de problèmes au formalisme très simplifié jusqu´à des textes plus élaborés se rattachant à des domaines très variés de la physique contemporaine, le destine à un public très large d´élèves d´école d´ingénieur ou d´étudiants universitaires de licence et de mastère.

    Christian Teichteil : Professeur des Universités Émérite, chargé de cours à l´ISAE, formation SUPAERO. Ses recherches, au Laboratoire de Physique Quantique (IRSAMC), sont centrées sur la mécanique quantique relativiste, et visent à étendre les possibilités de calcul relativiste de molécules contenant des atomes lourds. Plus particulièrement, il s´agit de la définition de pseudopotentiels atomiques relativistes de grande précision et de la mise en oeuvre d´approximations scalaires de l´équation de Dirac.

    Tierry Amand : Directeur de Recherches au CNRS, Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-Objets, chargé de cours à l´ISAE, formation SUPAERO. Ses travaux actuels portent sur la physique des nanocristaux semiconducteurs, en particulier la dynamique de spin du système électro-nucléaire par pompage optique et les interactions cohérentes avec le champ électromagnétique, et s´inscrivent dans la perspective de l´électronique de spin et du traitement de l´information quantique.

    Christian Joachim : Directeur de recherches CNRS, Centre d´Élaboration des Matériaux et d´études structurales (CEMES), chargé de cours à l´ISAE, formation SUPAERO. Ses recherches couvrent la théorie, la conception et l´interconnexion à l´échelle atomique de molécule-machines utilisant leurs ressources quantiques : engrenages, moteurs, voitures et portes logiques fonctionnant avec une seule molécule. Il est titulaire de nombreuses distinctions scientifiques.

  • La poésie érotique féminine française contemporaine, une nouveauté absolue dans le monde de l'édition, est un signe des temps.

  • Plagiat et création

    Collectif

    • Hermann
    • 21 Janvier 2011

    Littérature Les Vacances d´un romancier, par YUKIO MISHIMA Dossier : Plagiat et création Ouverture L´Intertextualité : le douteux alibi du plagiaire, par HÉLÈNE MAUREL-INDART Contributions La Plagiomnie, par MARIE DARRIEUSSECQ

  • La transdisciplinarité

    Collectif

    • Hermann
    • 23 Février 2011

    Le présent ouvrage expose les résultats d´une réflexion nouvelle sur les études transdisciplinaires, nécessitées actuellement par le rapprochement des sciences exactes et des sciences humaines et sociales sur les questions de société autant que par la pratique, constante depuis Louis Pasteur, du transfert de méthodes et de concepts d´un domaine à l´autre. L´expérience acquise dans de grandes institutions, universités ou centres est présentée, ainsi qu´un certain nombre de travaux actuellement menés aux interfaces entre sciences exactes et sciences humaines et sociales. D´une étude critique du rôle central de l´informatique à de nombreuses interfaces, aux travaux sur l´énergie, le climat, ou la biodiversité, ou à une appréciation des neurosciences, tout un ensemble de problématiques actuelles est l´objet d´un examen qui montre le rôle caché du mouvement créatif de la science par le déplacement des méthodes et problèmes. Cet ouvrage devrait intéresser les scientifiques et philosophes de toutes spécialités ainsi que les décideurs et responsables scientifiques, et plus largement les philosophes et historiens des sciences.

  • L'École CIMPA « Dynamique des populations, contrôle et applications » s'est tenue en janvier 2009 à Pointe-à-Pitre. A cette occasion, les thèmes suivants : Dynamique des populations, Modélisation, Contrôle optimal, Contrôlabilité, stabilité, Analyse numérique ont permis à travers différents cours, exposés et travaux pratiques de rassembler des chercheurs confirmés, jeunes chercheurs, étudiants (Master, Thèse) de la Caraïbe et des régions d'Amérique latine, de confronter et de développer les recherches particulièrement sur des points communs à la sous-région comme la biodiversité, l'économie, les éco-systèmes, les flux migratoires... d'initier et encourager les échanges, partenariats entre chercheurs de la région.

    The CIMPA School "Population Dynamics, Control and Applications" was held during January 03-18, 2009 in Pointe-à-Pitre, Guadeloupe.
    To this opportunity, following topics - Population Dynamics - Modelization - Optimal Control - Controllability, stability - Numerical Analysis allowed through several lecturers, seminars and computer sessions - to meet young and confirmed researchers, students (Master, PhD) coming from Caraïbe region and Latin America.
    - to confront and to develop the researches, particularly on several subjects as in biodiversity, ecosystems, migratory flows.
    - to initiate and encourage the exchanges, the partnerships

  • This special issue of Studia Informatica Universalis is dedicated to Catherine Roucairol, Professor Emerita at the Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines.
    Throughout her distinguished career, Professor Roucairol has made fundamental and pro found contributions to the fields of optimization, computing parallelization and operations research. This special issue consists of twelve papers, that covers some of the topics to which Professor Catherine Roucairol has contributed.

empty