FeniXX réédition numérique (ESF éditeur)

  • Le psychiatre d'enfants est suspecté, dès lors qu'il s'intéresse à la vie d'un jeune patient et de sa famille, de leur découvrir trop souvent un trait pathologique qui serait un indice de risque à plus ou moins brève échéance. Si les parents peuvent souvent se plaindre ou être inquiets, il apparaît cependant qu'en définitive leurs enfants évolueront bien pour la plupart avec une intégration familiale, scolaire puis sociale qui satisfera leurs parents. C'est donc une perspective optimiste de la dynamique évolutive de l'enfant qui a orienté les divers auteurs de cet ouvrage qui étudie : M.S.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les principales techniques pratiques de management et de développement personnel sur les thèmes de l'efficacité au travail, de la gestion de carrière, de la communication, du travail d'équipe, de la motivation... Destiné à ceux qui souhaitent progresser, évoluer dans leur carrière professionnelle.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Parler de nouveaux rapports dans le travail, c'est supposer que quelque chose a changé au sein des entreprises

  • Ce livre relate les efforts actuels de réhabilitation de ces espaces et de ces périodes de temps jusqu'alors souvent inutilisés et vacants.

  • Propose des règles méthodologiques et des outils visant à augmenter la rigueur d'intervention des professionnels et à mobiliser la direction des services pour construire des dispositifs ou cadres départementaux.

  • Non, l'échec scolaire n'est pas fatal. Dix ans de recherche consacrés par le C.R.E.S.A.S. à l'analyse des difficultés scolaires aboutissent à cette conclusion : tous les enfants peuvent apprendre, mais pas dans n'importe quelles conditions. Concernant les retards scolaires, cet ouvrage remet en cause quelques-unes des explications les plus couramment admises : inaptitudes, troubles psychologiques, déficiences intellectuelles ou linguistiques d'origine socioculturelle. Il s'appuie notamment sur un grand nombre de recherches conduites sur le terrain en collaboration avec les personnels éducatifs et dégage quelques-unes des voies par lesquelles le système scolaire pourrait être mieux à même d'assumer sa fonction. Il rend du même coup justice à ceux des enseignants qui, depuis plus d'un demi-siècle, ont joué le rôle de pionniers dans ce domaine. Ce livre s'adresse directement aux enseignants, aux éducateurs, aux parents, aux chercheurs, aux responsables de l'Éducation, à tous ceux qui luttent quotidiennement contre l'échec et la ségrégation scolaires.

  • Né de la rencontre de trois spécialistes des enfants en difficulté, cet ouvrage étudie les interactions pédagogiques fondamentales, les situations de communication adulte/enfant dans les apprentissages scolaires ou les interventions rééducatives.

  • À la fin de la période de latence, à la préadolescence, l'enfant, pendant une période bien différenciée, offre à l'adulte, à ses parents, aux éducateurs et aux pédagogues, une réponse, un comportement « bêtes » qui désemparent ceux qui le trouvaient jusqu'alors intelligent et nuancé. Quelle est cette clinique ? Que signifient ses mécanismes défensifs et contre quelles inquiétudes ? Quelle est sa psycho dynamique, sa place parmi d'autres formes de la bêtise, ses illustrations, son rire, sa littérature ? Sa durée sera-t-elle courte ? Certains restent-ils dans l'Age bête comme « tombés dans le puits du jeu de l'oie ? ». Voilà de nombreuses interrogations pour les parents et pour tous ceux qui, par métier, rencontrent l'Age bête et ne savent comment l'aborder. Ils trouveront dans cet ouvrage des réponses les moins bêtes possible. Michel Soulé

  • Les événements quotidiens de la vie professionnelle nous contraignent parfois à fuir, attaquer ou manipuler. Notre entourage peut se montrer passif, agressif ou manipulateur. Or, ces attitudes sont facteurs d'incompréhensions, de griefs, d'affrontements, de conflits et de stress et, de ce fait, l'activité, la productivité de l'entreprise, la qualité de notre propre travail peuvent en souffrir. Être en harmonie avec soi-même, avec les autres, avec notre entourage, tel est l'art de vivre que présente Savoir s'affirmer. De lecture aisée, ce guide pratique propose aux cadres, agents de maîtrise et techniciens la méthode de l'affirmation de soi qui va leur permettre de s'entraîner au maniement des outils qu'elle met en oeuvre :

  • Nouvelle pauvreté, insertion, enfance maltraitée, surendettement, chômage, logement... Ces problèmes de société surgissent régulièrement à la une de nos quotidiens et constituent l'essentiel de la pratique des travailleurs sociaux. Paradoxalement, le rôle et les fonctions de ces derniers ne sont presque jamais évoqués par la presse. Par définition, les travailleurs sociaux, véritables agents de communication, ont pour interlocuteurs quotidiens, les usagers, les employeurs, l'administration, les élus locaux... Et pourtant, leur stratégie de communication n'atteint pas les médias... Ou, plus exactement, les médias ne semblent intéressés par le travail social qu'à la faveur de drames qui leur permettent de stigmatiser les insuffisances des actions des travailleurs sociaux. D'autre part, l'éthique du travail social interdit à ses professionnels toute forme d'exhibitionnisme si fréquent dans cette société où l'audiovisuel règne en maître. Alors, travail social-médias : logiques différentes, méconnaissance, ou réelle incommunicabilité ? Sans répondre vraiment à cette question, le présent ouvrage rassemble les éléments d'une démarche capable de générer, entre les professionnels et leur environnement, une communication améliorée qui puisse être au service d'un travail social de qualité. En effet, plutôt que d'alimenter une querelle stérile sur l'incompréhension des uns et des autres, il a semblé plus utile de rechercher comment promouvoir une image positive du travail social, comment utiliser le formidable véhicule de la presse, afin de faire savoir ce qui fonde les « savoir-faire » des professionnels du social.

  • Cet ouvrage a pour but de rappeler les temps forts d'une histoire toute orientée par la conviction qu'une politique familiale ne saurait se réduire à tel ou tel aspect de la vie familiale, et d'y identifier l'action de l'UNAF.

  • D e quoi sont faits les héritages familiaux ? De quelques biens sans doute, d'outils de travail et de production sûrement, mais aussi d'une quantité de « trésors cachés ». Nous acceptons ou rejetons ces legs de nos parents, de nos ancêtres. Ils sont là cependant : don de la vie, à l'origine, et transmissions de tous ordres, conscientes ou involontaires. On n'échappe pas à l'héritage. Avant de donner, nous recevons. Par quelle voie étroite, entre le mythe et le secret, transite l'héritage psychique d'une génération à l'autre ? Y a-t-il une transmission héréditaire de l'alcoolisme ou de la schizophrénie ? Comment fonctionne et s'élabore la mémoire familiale ? De quelles richesses, de quels traumatismes refoulés est-elle porteuse et dont hériteront nos enfants et les enfants de nos enfants ? Ce livre à la fois théorique et pratique fait le point sur ces diverses interrogations que soulève le problème des héritages familiaux.

  • Réalité complexe et multiforme, le rituel exige dans son appréhension une approche transculturelle et multidisciplinaire ; c'est ce que cet ouvrage démontre : d'une part, en s'étayant sur un éventail pluriculturel de pratiques rituelles (en Amérique centrale, en Afrique, en Asie, en Europe et dans l'Océan indien), d'autre part en donnant la parole à des chercheurs de disciplines différentes (anthropologue, psychanalyste, historien...) En dépit de cette diversité culturelle sous-tendue par divergentes conceptions de la vie et de la mort, un certain nombre de constantes ou de complémentarités se dégage de l'analyse de ce phénomène social, ce qui permet d'en repérer les mécanismes et les fonctions comme les significations profondes. Partout, dans toutes les pratiques rituelles ici observées, les pouvoirs du rite se font sentir. Mais la crise de la ritualité que traverse à l'heure actuelle l'Occident se montre sans précédent. L'individu peut-il alors se passer de rites ? Quelles conséquences en découle-t-il lorsque la ritualité se meurt ? De nouveaux rituels s'érigent-ils à la place ? Il semblerait que le rituel soit impérissable. Sans doute est-ce parce qu'il excelle à prendre en charge notre nature humaine en la débarrassant de ses maux et de ses angoisses existentielles. Touchant donc un domaine universel, cet ouvrage ne pourra que susciter l'intérêt du lecteur, novice, étudiant ou chercheur, en lui octroyant, espérons-le, une prime de plaisir, celle de la découverte.

  • C'est pas juste ! Cette expression exprime un jugement spontané, souvent proféré par les enfants dans diverses circonstances de leur vie. Elle traduit leur sens aigu de l'éthique devant les actes des adultes et devant certaines épreuves. Très tôt, l'enfant construit une notion de la justice et de l'injustice. Cet ouvrage aborde les principaux aspects de cette notion tels qu'ils sont actuellement étudiés dans divers registres. La médecine, la psychiatrie de l'enfant, les sciences morales, la justice elle-même sont donc ici représentées dans des textes qui ont un grand intérêt pour tous ceux qui s'occupent des enfants. Ils nous aident à définir ce concept désormais très important dans le développement de la pensée de l'enfant, mais aussi des adultes puisque ceux-ci, désormais, et en tout cas dans notre pays, cherchent à définir et à préciser les droits de l'enfant.

  • Le service social, depuis ses origines, a pour mission de renforcer les capacités des individus et des groupes pour qu'ils puissent être acteurs de leur vie et de leurs propres espaces. Alors que les lois centrées sur la lutte contre l'exclusion réduisent une grande partie du travail social à la mise en oeuvre de dispositifs préétablis, voici qu'en février 1995 est promulguée une loi pour l'aménagement et le développement du territoire. Au-delà d'une conjoncture spécifique, ce texte peut-il inciter à l'initiative, à la créativité, et à explorer d'autres pistes pour l'action sociale ? Notre environnement, marqué par l'incertitude et la précarisation, limite souvent le service social au palliatif et à l'assistanat en lui laissant le goût amer de l'impuissance : espérons que cette nouvelle loi offrira des perspectives qui ne seraient pas que des utopies. Le congrès de l'ANAS affiche la volonté de voir les professionnels jouer pleinement leur rôle, quels que soient leur champ d'exercice et leur fonction. Des apports pluridisciplinaires permettent d'appréhender le contexte politique, économique et social global ; Des débats de fond illustrent les évolutions de l'action sociale et la place des assistants de service social ; Des ateliers de réflexion s'essaient à une production d'outils transposables aux terrains professionnels.

empty