Association d'économie financière

  • Le Rapport moral sur l'argent dans le monde, publié annuellement par l'Association d'économie financière, avec l'aide de la Caisse des Dépôts, fournit chaque année une large synthèse des grands débats qui ont traversé le monde de la finance au cours de l'année écoulée.

    Le Rapport moral sur l'argent dans le monde 2015-2016 traite de l'émergence de nouveaux modèles et de nouveaux comportements : ubérisation et, plus généralement, économie du partage sont en train de modifier le cadre de nombreuses activités ; la responsabilité écologique est intégrée dans un grand nombre de démarches. Les initiatives se développent et sont de nature à transformer les modèles d'entreprise : FinTech, économie sociale et solidaire ; les critères de l'investissement responsable et la prise en compte de son impact social se généralisent chez de nombreux acteurs tant en France qu'à l'étranger.

    Ces évolutions porteuses de progrès interviennent paradoxalement dans un contexte plus noir : celui du terrorisme dont l'existence constitue en soi une donnée économique du fait des diverses formes de son financement, par son impact, ainsi qu'en raison des impératifs de la prévention.

    Les auteurs ayant contribué : Nicolas Arpagian, Michel Audigier, Pierrick Baraton, Olivier Basso, Alain Bauer, Simon Borel, François Champarnaud, Sir Ronald Cohen, Damien Demailly, Guilhem Dupuy, Philippe Garrau, Patrice Geoffron, Groupe de travail Social Business de l'AFD, Thierry Guillois, Lisa Hehenberger, Marcel Flipszman, Vassili Joannides de Lautour, Cyrille Langendorff, Pierre de Lauzun, Jean-Marc Le Gall, Pierre-René Lemas, Bertrand du Marais, David Massé, Cécilia Matissart, Laurence Méhaignerie, Antoine Mérieux, Olivier Rocamora, Alain Rodier, Raphaëlle Sebag, Blanche Segrestin, Jean-Michel Severino, Hugues Sibille, Jean-Baptiste Soufron, Annick Steta, Alain Tedaldi, Tracfin.

    Le Rapport moral sur l'argent dans le monde est dans sa vingtième édition et est devenu, au fil des années, un instrument de réflexion et de travail incontournable pour tous ceux qui s'intéressent aux enjeux fondamentaux de notre système financier.

  • Hier, le monde était lu en termes de fractures Nord-Sud et on parlait de pays en développement. C'est au cours des années 1990 que le concept de « pays émergents » prend forme, alors que les banques et les investisseurs se ruent vers ces nouveaux mondes à la sortie de la crise de la dette. La décennie 2000 est ensuite le témoin de la montée en puissance de ces nouveaux acteurs sur la scène internationale. Aujourd'hui, le monde économique est plus métissé, il n'est plus seulement dominé par les États-Unis, l'Europe et le Japon.
    Ce numéro de la Revue d'économie financière dresse un panorama des économies émergentes dont la diversité est très grande et en croissance. Si la Chine constitue la locomotive principale (de nombreux articles lui sont consacrés), d'autres économies, comme l'Inde, l'Indonésie, le Mexique ou le Brésil, montrent aujourd'hui leurs performances et leurs potentiels. Les auteurs n'ont pas oublié les nouvelles frontières des marchés émergents, à savoir le continent africain.
    La première partie de l'ouvrage met en perspective la montée en puissance et l'intégration des pays émergents dans l'économie mondiale. Dans la seconde partie, les auteurs tentent de prévoir les effets de la crise actuelle sur les pays émergents. Ils se demandent si elle peut remettre en cause les tendances constatées au cours des années précédentes.



  • La crise financière, les scandales, le maintien de très fortes inégalités de rémunération, le lourd impact social des mutations de notre système productif ont aggravé les incompréhensions récurrentes en France entre l'entreprise et la société. Le modèle dominant de l'entreprise fondé sur la seule maximisation de la valeur actionnariale est remis en cause, et une nouvelle approche, fondée sur la responsabilité sociétale de l'entreprise, se développe et s'élargit aujourd'hui au domaine fiscal. Enfin, de nouvelles formes de sociétés poursuivant un intérêt collectif commencent à apparaître, signe précurseur d'un nouveau paradigme ? La première partie du Rapport moral sur l'argent dans le monde 2013 revient en profondeur sur ces évolutions. Il questionne d'abord les règles de gouvernance, de rémunération, et de représentation des salariés, et dans un deuxième temps, les tendances les plus récentes en matière de responsabilité sociétale des entreprises.

    Les deux autres parties de l'ouvrage, plus concises, sont constituées d'un dossier d'actualité sur la finance, traitant en deux volets les nouvelles régulations et la lutte contre les délits financiers, et d'un recueil de témoignages de croyants des trois grandes religions monothéistes sur les origines morales de la crise financière.



  • Loin des lieux communs et des opérations spectaculaires, à qui profitent les fusions-acquisitions à court terme ? et à long terme ? C'est à ces questions notamment que les quatre premiers articles répondent. L'évolution des acteurs financiers et bancaires suite à la crise de 2008 y est analysée : l'intervention des États pour sauver les banques et les réformes réglementaires ont modifié radicalement le secteur bancaire, et les fusions-acquisitions sont devenues rares. Mais une troisième grande vague de fusions-acquisitions se préparerait.
    Les deux unions monétaires d'Afrique francophone - l'Union monétaire ouest-africaine (UMOA) et l'Union monétaire d'Afrique centrale (UMAC) - viennent de fêter leurs cinquante ans, et la REF souhaite marquer cet événement en lui consacrant trois articles. Si de nombreuses avancées sont constatées, les réalisations ne se sont pas montrées à la hauteur des espérances, et des progrès sont attendus pour promouvoir une croissance équilibrée et l'élévation du niveau de vie.
    La troisième partie du numéro est l'oeuvre d'historiens de l'économie. Elle traite des liens entre crises immobilières et financières, analysés et illustrés en France à deux époques différentes et en Espagne.


    À la suite de ces trois grands thèmes, un article souligne l'importance du remboursement des dettes pour expliquer le comportement des ménages, un autre propose une réforme fiscale pour la France, enfin le dernier article s'intéresse au trading à haute fréquence.

empty