Éditions Médiaspaul

  • « Nous l'avons aimée, respectée, admirée. Elle nous a incitées à travailler l'écriture en puisant à la source de l'être. Nous avions oublié qu'elle pouvait mourir et, un jour, elle nous a quittées. Ce livre a été conçu en signe de reconnaissance envers Monique Bosco pour sa présence dans notre vie. Nous voulons rendre justice à celle pour qui la justice comptait tant et lui redonner la place qu'elle mérite dans le paysage littéraire. »
    - extrait de l'avant-propos de Nadine Ltaif et Claire Varin

    Romancière, essayiste, intellectuelle engagée, universitaire respectée, Monique Bosco, née à Vienne en 1927 et décédée à Montréal, en 2007, inspire ici un recueil de témoignages, dont plusieurs signés par des écrivains importants du Québec et de la France. Chacune des contributions met en relief les multiples facettes d'une vie et d'une oeuvre marquées par la guerre, l'identité juive, la littérature, l'amitié, les amours, les aléas du destin, la sombre beauté de la condition humaine.
    Avec les contributions de (par ordre d'apparition) : Hélène Cixous, Gloria Escomel, Naïm Kattan, Marie-Claire Blais, Thuong Vuong-Riddick, Claire Varin, Nadine Ltaif, Mona Latif-Ghattas, Denise Desautels, Jean-Paul Daoust, France Théoret, Louise Bouchard, Louise Dupré, Marie-Claire Girard, Maryse Choinière, Pascale Navarro, Nelly Roff é, Line Mc Murray, Diane Régimbald, Carole Leroy, Ginette Michaud, Élisabeth Nardout-Lafarge, Hélène Perras, Lucie Lequin, Catherine Khordoc, Patrick Coppens, Christie McDonald, Nathalie Watteyne, Pierre Nepveu.

  • La paroisse est peut-être le lieu ecclésial où on touche au plus près à l'actuelle crise de la foi. Son défi est celui de toute l'Église : passer du modèle d'encadrement des fidèles hérité de la chrétienté à celui de la mission, d'une véritable présence au monde jusque dans les lieux qui sont aujourd'hui les siens. Bien plus qu'une gestion du manque de ressources humaines et matérielles, cela suppose une transformation. Comment aller à la rencontre d'une société plurielle et fluide, aux appartenances de moins en moins territoriales ?
    Ce livre rassemble les réflexions d'experts de différents pays réunis en colloque autour de cette question. Lieu d'un nécessaire ancrage, la paroisse est appelée à changer, mais non pas à disparaître au profit d'une vague idée de l'Église. Il est hasardeux de prédire sa forme future mais il importe d'« accueillir les requêtes du présent », qui déjà indiquent des pistes concrètes à explorer. Il en va de la relation de l'Église au peuple de Dieu, en particulier aux plus souffrants et aux plus pauvres.
    Écrit dans la mouvance du pape François, une interrogation sur le devenir de la paroisse.
    Une rencontre d'experts qui proposent des pistes concrètes à explorer.
    Destiné à tous ceux que questionnent l'avenir de l'Église et son rôle dans la société d'aujourd'hui.
    Avec les contributions de Gilles Routhier, Marc Pelchat, Laurent Villemin, Arnaud Join-Lambert, Alain Faubert, Luca Bressan, Daniel Cadrin et Denis Bélanger.

  • Patients et soignants partagent aujourd'hui le désir d'une approche profondément humaine de la santé comme de la maladie. Le patient est convié à miser sur ses propres forces de guérison, puisant au sens de sa vie et de sa souffrance, à sa confiance et à son désir de vivre. Son médecin est appelé à en prendre soin comme d'une personne à part entière, refusant ainsi de se limiter à la conception étroitement scientifique de sa profession qui prévaut trop souvent. Science mais aussi relation, la médecine est en effet le lieu d'authentiques rencontres propres à transformer intérieurement le soignant.
    Les auteurs de ce livre nous invitent à un regard croisé sur la souffrance à partir de leurs expériences respectives de patient et de médecin. Leur réflexion à deux voix s'adresse à ceux que la maladie éprouve comme à leurs proches, au personnel soignant comme aux étudiants et aux facultés de médecine. Elle saura convaincre qu'au coeur de l'épreuve et dans l'espoir de la guérison, l'être humain a un riche éventail de cartes à jouer.
    Philosophe et écrivain, Jean Proulx est l'auteur de plusieurs essais sur le sens de la vie, dont Écoute en toi cette sublime musique (Médiaspaul 2014). Son propos s'enracine ici dans son expérience passée de la maladie.
    Paul Grand'Maison est médecin de famille. Il a occupé de nombreux postes de direction à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke et a reçu plusieurs prix nationaux pour sa contribution à l'éducation médicale, dont le Prix du président de l'Association des facultés de médecine du Canada. Sur le plan personnel, il a accompagné son épouse atteinte d'un cancer durant près de 10 ans.

  • Si l'Exhortation apostolique Amoris laetitia a été violemment prise à partie, on peut également dire qu'elle n'a pas été prise au sérieux et bien peu mise en oeuvre. Plusieurs, après l'avoir lue, sont restés fort silencieux et très peu actifs, se contentant d'une réception molle. Seuls quelques épiscopats - dont celui de l'Argentine - y a donné un écho significatif. On attendait du pape François une directive magistérielle universelle alors que, adoptant une approche inédite, il renvoie chacun à la responsabilité et au discernement et invite à pratiquer le dialogue pastoral pour créer des processus et des itinéraires adaptés.
    Le moment est venu de tirer de l'oubli cette Exhortation et d'en reprendre sereinement la lecture pour en comprendre le sens et la portée, mais également pour en saisir les interpellations et toute la fécondité potentielle. Il faut se rapproprier ce texte et mettre en oeuvre localement des chemins qui permettent à des personnes de retrouver la joie de l'amour. Six théologiens et pasteurs, de l'Europe et du Québec, ont entrepris de relire Amoris laetitia et d'en faire ressortir les voies d'avenir. L'Église est fermement exhortée à prendre en compte la situation réelle des familles et à écouter avec elles l'Évangile afin de discerner des voies de croissance. Parce que, nous dit le pape François, les processus et les démarches pastorales comptent plus que les savoirs et les législations.
    DIRECTEURS DU PROJET
    Gilles Routhier est le Doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval (Québec). Spécialiste de Vatican II et de sa réception, il s'intéresse au devenir de l'Église catholique depuis Vatican II, notamment la métamorphose des paroisses, les défis de la transmission et l'émergence des nouveaux ministères.

    Arnaud Join-Lambert, né en France, est marié et père de trois enfants. Docteur en théologie, il est professeur à l'UCL (Université catholique de Louvain) en Belgique. Il y enseigne la théologie pratique et la liturgie. Ses recherches actuelles portent sur la synodalité dans les Églises particulières ; les mutations des paroisses et du ministère des prêtres ; la prière des Heures ; les liens entre culture, spiritualité et théologie.

empty