La ville végétale ; la nature en milieu urbain, France, XVIIe-XXIe siècle

,

À propos

Cet ouvrage de synthèse étudie les villes françaises depuis le xviie siècle sous un angle innovant qui est celui de leur nature végétale : parcs et jardins, certes, mais aussi plantes « hors-sol » qui circulent dans l'espace urbain (légumes, fleurs coupées, déchets végétaux, etc.). Il s'agit de montrer que la ville n'est pas que minérale et artificialisée et qu'au contraire le végétal en irrigue les artères, même si cette présence a fluctué au fil du temps, en quantité comme en qualité. L'ouvrage s'attache d'abord à comprendre comment, par qui et au prix de quelles contraintes la nature s'installe dans la ville. Puis il étudie les différents usages qui en sont faits : théâtre des hiérarchies sociales, lieu d'urbanité ou d'ensauvagement, production économique, objet d'étude savante, etc. Normaliens, agrégés et docteurs en histoire, Charles-François Mathis est Maître de Conférences en histoire contemporaine à l'Université Bordeaux Montaigne et Émilie-Anne Pépy est Maître de Conférences en histoire moderne à l'Université Savoie Mont Blanc. Mathis est notamment l'auteur de In Nature We Trust. Les paysages anglais à l'ère industrielle (PUPS, 2010), quant à Pépy elle a publié Montagne sacrée, montagne profane. Le territoire de la Grande Chartreuse, XVIe - XVIIIe siècles (PUG, 2011).

Rayons : Arts et spectacles > Architecture / Urbanisme > Urbanisme

  • EAN

    9791026706342

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    376 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    4 935 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty