Le roi n'avait pas ri

À propos

Triboulet fut le difforme et volubile bouffon de Louis XII et François Ier. À travers sa vie de frasques et de facéties, il testa chaque instant les limites de sa liberté. Jusqu'à... la blague de trop.Le pouvoir tolère-t-il vraiment le rire ? Lorsqu'elle est permise par un roi, l'irrévérence fait-elle révérence ?L'ascension et la chute de Triboulet, racontée par un bouffon du XXIe  siècle.« Une réflexion savoureuse sur le rire et le pouvoir. »  Le Parisien« Un roman aussi savoureux que caustique. »  Paris Match« Un parallèle audacieux sur la place du rire de la Renaissance à aujourd'hui. »  L'Humanité« Un plongeon dans l'atmosphère truculente d'un Moyen Âge carnavalesque. »  Point de vue« Triboulet, bouffon discrètement génial ! »  ELLE« Un livre exceptionnel ! »  Télématin
« Il signe un roman à l'image de son héros. Facétieux, intelligent et (im)pertinent »  Femme Actuelle

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Guillaume Meurice

  • Éditeur

    JC Lattès

  • Date de parution

    17/03/2021

  • Collection

    Littérature française

  • EAN

    9782709667289

  • Disponibilité

    Disponible

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Niveau WCAG

    AA (test ACE 1.0)

  • Sommaire relié au texte

    Oui

  • Ordonnancement des éléments (textuels ou non)

    Oui

  • Description des éléments non textuels

    Oui

  • Numérotation des pages papier (mises en page redistribuable)

    Oui

Guillaume Meurice

  • Naissance : 14-6-1981
  • Age : 41 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Guillaume Meurice est humoriste sur scène et à la radio, sur France Inter. Il est l'auteur de plusieurs romans dont Le roi n'avait pas ri (Lattès, 2021), dans lequel il narre l'histoire de Triboulet, bouffon à la cour du roi François Ier. Guillaume Meurice est également médiocre, mais il le vit plutôt bien.
Le livre : Médiocre : de qualité moyenne, qui tient le milieu entre le grand et le petit. La normalité, version péjorative, avec un arrière-goût de nullité.
Chez Guillaume Meurice, la médiocrité, ça remonte à loin. Dès l'école, il considère 10/20 comme la note parfaite, le « juste ce qu'il faut » qui a la poésie et la fragilité d'une barre effleurée par un sauteur en hauteur.
Depuis, il s'est rendu compte qu'il n'y a rien de plus émancipateur que la médiocrité : elle permet de faire ce qui vous plaît, pour le simple plaisir de le faire, pour la beauté du geste. Elle est un refus de la hiérarchie et un pied-de-nez à la quête de la performance. Avec ce Petit éloge de la médiocrité, Guillaume Meurice n'a jamais si bien maîtrisé son
sujet.

empty