Tout savoir sur le point G

À propos




Extrait
Tout savoir sur le point G
De la pratique, toujours de la pratique…
Le point G et l’orgasme vaginal sont des pulsions physiques et émotionnelles qui demandent un minimum de pratique… C’est au fil des rapports, en se laissant de plus en plus aller, quand un lien s’installe entre les partenaires que l’orgasme gagne en intensité. Les femmes ont beaucoup plus de mal à jouir via leur point G avec un nouveau partenaire.
Un orgasme plus intense ?
Là encore, il ne s’agit pas de faire la course à l’orgasme et le plaisir peut se présenter sous différentes formes, même sans orgasme d'ailleurs. Néanmoins, pouvoir prétendre à un orgasme vaginal est une découverte d’une grande intensité. L’orgasme clitoridien est généralement plus fugace, alors que le point G permet un orgasme plus profond.
En arrière toute !
Si vous voulez que votre point G se mette en émoi, favorisez plutôt les positions où votre partenaire masculin se trouve à l’arrière. L’homme se plaçant derrière la femme, l’angle de pénétration est favorable au point G. Ce sont aussi des positions qui permettent aux plus inhibées d’accéder à l’extase sans craindre le regard de l’autre.
Debout, c’est tellement plus original !
Sortez du lit et jouez un peu les acrobates ! Inutile d’avoir fait l’école du cirque, vous découvrirez des zones érogènes encore insoupçonnées. Un coït debout par exemple peut être extrêmement puissant et déclencher un orgasme vaginal. Pour faciliter la pénétration, la femme peut poser l’un de ses pieds sur un tabouret.
Des pressions lentes
Emportés par leur élan et trop contents d’avoir trouvé le point G, certains hommes ont tendance à frotter cette zone sensible à coup de doigt ravageur plutôt qu’à la caresser. Doucement ! L’orgasme viendra si le point G est chouchouté, pas s’il est irrité ! La femme ne doit donc pas hésiter à donner le ton, quitte à tenir la main de son partenaire.
Une prise en main féminine
Plutôt que d’attendre désespérément que l’homme trouve enfin le chemin du point G et de l’orgasme vaginal qui peut en découler… la femme à tout intérêt à prendre un minimum les choses en main ! Quelle que soit la position, elle évitera de rester statique et pourra onduler du bassin ou bouger pour orienter la pénétration.
Jouer à la guerrière antique
C’est à la femme d’Andromaque que l’on doit, d'après la légende, cette position très orgasmique : accroupie sur l’homme, elle pose ses bras sur le torse ou les bras de son partenaire et dirige complètement le mouvement de va-et-vient. L’homme est plus passif (certains adorent) mais a les mains libres pour caresser les seins ou le clitoris.
Et si ça ne vient pas ?
L’orgasme vaginal n’est pas une fin en soi ! Vous avez l’habitude de jouir pleinement grâce au point G et cette fois-ci, rien ne se passe ? Ne transformez pas chaque partie de jambes en l’air en quête qui tourne à l’obsession. Si ce n’est pas le bon jour, si les conditions ne sont pas réunies ou si l'envie n'est pas là : laissez tomber le point G !

  • EAN

    9782359323467

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    575 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty